Accueil > Culture >

LE SOLDAT FRANÇAOUI : De Sotteville à Sétif

Jean-Luc Debry
samedi 3 février 2007, écrit par : Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Le récit

C’est l’aventure d’un jeune homme (le père de l’auteur) qui étouffe dans sa famille et sous les
bombes, dans la banlieue de Rouen en 1944, et qui, croyant devenir enfin un acteur de l’histoire,
et du bon coté de surcroît, se retrouve à faire de la figuration dans le Sétif en 1945. Mais c’est
aussi un récit reconstruit à partir de lectures et de recherches. Il permet de décrire ce que
beaucoup de civils vivaient sous les bombes américaines et ensuite de dresser le tableau du
climat de répression coloniale qui prévalait en Algérie à l’époque.

Points forts

Ce petit récit au style ciselé et au souffle libertaire paraît alors que le débat sur l’empire colonial
français et ses dérives a connu un retentissement pluriel : au cinéma, avec le succès du film
« Indigènes » ; dans la sphère politique, avec l’abrogation d’une loi récente visant à rendre obligatoire
dans les programmes scolaires les louanges de l’« apport positif » de la colonisation ; dans
la sphère diplomatique, puisque l’Etat français, par la voie de son ambassadeur à Alger, s’est
officiellement excusé pour les atrocités commises par son armée en mai 1945 à Sétif et dans ses
environs ; et plus généralement dans la société française, à présent constituée pour une part non
négligeable des descendants de ces indigènes qu’on envoyait au casse-pipe en première ligne et
qu’on massacrait lorsqu’ils avaient le culot de se révolter contre le joug colonial.

Fiche technique

Format : 13x21
Nombre de pages : 112 pages
Prix : 10 €
ISBN : 978-2-915694-21-5

L’auteur

En 2002, Jean-Luc DEBRY fait connaître la pièce de Georges Cavalier, La Commune à Nouméah.
Il en établit, présente et annote le texte qui sera publié aux éditions Séguier. Grâce au Théâtre La
Balancelle et à Monique Surel-Turpin, la pièce sera mise en scène et jouée avec succès une
vingtaine de fois à Paris à l’Espace Louise Michel. En 2005, il publie Pierre Pirotte ou le Destin d’un
communard aux Éditions CNT-RP. Il y raconte la Commune à travers le personnage de son aïeul.
Par ailleurs, il participe activement à Gavroche, revue d’histoire populaire qui existe depuis
décembre 1981.

L’Editeur

l’insomniaque
43 rue de Stalingrad
93100 Montreuil-sous-Bois
Tél. et fax 01 48 59 65 42
insomniaqueediteur@free.fr

Diffusion

Court-Circuit
50, rue Désiré Chevalier 93100 Montreuil
tél. : 01435569 59 • fax : 0143556985
contact@courtcircuit-diffusion.com
l’insomniaque

Sortie le 5 mars 2007

Bonne lecture !


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
Une lectrice algérienne interésséé par l’époque coloniale :
Merci de témoigner des vérités sur l’Algérie. Je fais des recherches maritimes, pourriez-vous me donnez des précisions si c’est possible sur le Sidi Aissa.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus