Accueil > Culture >

Théâtre municipal de Sétif : La culture ressuscitée

mardi 27 mars 2007, écrit par : Kamel Benaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Depuis la réouverture du théâtre municipal qui est resté fermé des décennies durant, l’activité culturelle reprend ses droits de cité du côté de Aïn El Fouara, où foisonnent les programmes concoctés par la direction de la culture ou par le comité des fêtes de la municipalité.

Après le printemps du théâtre de l’enfant organisé du 19 mars à hier par la direction de la culture, l’antique sitifis accueillera à partir d’aujourd’hui jusqu’au 29 du mois courant, le 4e Forum de la femme créatrice. Ayant pour thème « la commémoration de l’univers de l’innovation », ce rendez-vous, qui sera rehaussé par la présence de personnalités arabes et algériennes, abordera d’autres sujets, dont la participation féminine dans l’évolution de la société, la créativité de la femme ainsi que le sempiternel conflit opposant le patrimoine traditionnel à la modernité. La célébration de la journée mondiale du théâtre, dédiée cette année aux disparus du 4e art, sera marquée par trois représentations théâtrales dont une pour les enfants. L’on apprend par ailleurs, que le théâtre municipal qui a abrité hier la générale mariage académique, la dernière production du comédien Lamri Kaouane, présentera tous les jeudis, et durant huit semaines (du 22 mars au 10 mai prochain), des pièces et œuvres des troupes de Batna, d’ Alger, d’ Oran, de Skikda et de Sétif. Avis donc aux férus des planches qui attendent la 2e édition du théâtre professionnel. Sachant que la première, qui s’est tenue du 2 au 9 juillet 2005, a été, de l’avis des critiques, une réussite. L’expérience, ayant permis aux hommes de théâtre de monter sur les planches et d’offrir des thèmes et sujets d’un bon niveau, sera-t-elle rééditée cette année, afin que l’activité théâtrale s’incruste dans les mœurs culturelles de la capitale des hauts-plateaux dépourvue, faut-il le rappeler, une énième fois, de salle sombre ?

Kamel Beniaiche
El Watan


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
Mlle KHELFAOUI :
Bonjour, Etudiante à l’Université de Bourgogne à Dijon en France en Archives du Patrimoine Administratif et Culturel, j’ai choisi de faire mon mémoire de stage en Algérie et plus précisément sur la Wilaya de Sétif, riche de son patrimoine culturel et historique. J’ai choisi ce pays puisque je suis originaire, de plus c’est un pays qui possède un fort patrimoine culturel et historique qui mérite d’être représenté davantage à l’étranger. Je suis très intéressée par votre article, comment puis-je prendre contacte avec ces organismes qui présentent des evenements culturels ? Les thèmes proposées pour mon mémoire sont : VALORISATION DES ARCHIVES ET DEVOIR DE MEMOIRE LA SOCIETE FACE AUX ARCHIVES LES ARCHIVES ORALES ET ECRITES Je souhaite travailler sur des sujets relatifs à la Mémoire Algérienne, sa cultures et ses traditions, son histoire... Si vous avez des informations ou adresses concernant mon thème de mémoire je serai heureuse d’en prendre connaissance. Merci de votre aide. Bien cordialement (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus