Accueil > Culture >

Djemila du 1 au 10 aout 2007 : 3e édition du festival international

mercredi 1er août 2007, écrit par : K. Beniaïche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Placée sous le haut patronage du président de la République, la 3e édition du Festival international de Djemila s’impose désormais comme un espace culturel de premier plan.

Cette année, les plateaux proposés sont à la fois variés et à la hauteur de la rencontre désormais institutionnalisée. La séculaire cité se pare donc pour accueillir de grandes figures de la chanson arabe. La manifestation, qui aura lieu du 1er au 10 août, sera égayée par les chants et danses du Maghreb et du Moyen-Orient. Les habitants des Hauts-Plateaux, leurs hôtes, les citoyens de la région ainsi que les émigrés nombreux à venir se ressourcer au bled, vont sans nul doute apprécier, dix jours durant, les mélodies et poésies d’ici et d’ailleurs. La troupe syrienne Inana et de nombreux artistes du terroir donneront le coup d’envoi de la manifestation, qui sera rehaussée par la présence du Libyen Cheb Djilali (vendredi 3 août 2007), le chantre de la chanson marocaine Abdelhadi Belkhiat (samedi 4 août 2007), alors que la soirée du dimanche 5 août, sera explosive car cheb Khalas, Lotfi Double Canon et l’Egyptien Iheb Taoufik mettront le feu au site qui, nous l’espérons, ne sera pas abîmé par les véhicules comme ce fut le cas, lors de la précédente édition placée sous le signe de la solidarité avec le peuple libanais.

Les ordres de Mme Khalida Toumi ayant exigé que le site de Djemila (qui fait partie du patrimoine mondial), soit préservé (voir El Watan N° 3055 du 26 juin 2007), ont été prises au sérieux par les organisateurs. Hormis donc le véhicule de l’ENTV, chargé de la retransmission, aucun autre engin, ne sera donc autorisé à pénétrer à l’intérieur de l’ancienne cité romaine. La deuxième partie du festival, sponsorisé par des entreprises locales (Safcer, Groupe Sadi, Briqueterie Bouras, Condor, Alcib, ADE, Mami et Touati) toujours au rendez-vous, ne manquera pas d’intérêt. D’autant qu’elle sera animée par des stars confirmées telles Ouael Djassar, Rami Ayache, Carole Samaha et des vedettes algériennes (Mohamed Lamine, chaba Yamina, Salim Chaoui et bien d’autres chanteurs). Le clou de la manifestation sera, sans nul doute, le passage du Tunisien Saber Rebaï qui clôturera le rendez-vous de la cuvée 2007.

Pour éviter tout désagrément à la presse écrite malmenée au dernier festival, les responsables de la wilaya et à leur tête le wali ont installé une tente faisant office d’un centre de presse connecté à Internet. Ne faisant pas les choses à moitié, les organisateurs locaux ont, en outre, aménagé un espace pour les interviews. Avec de telles commodités, la tâche des journalistes locaux et des envoyés spéciaux sera des plus aisées...

K. Beniaïche, El Watan

برنامج الطبعة الثالثة لمهرجان جميلة الدولي

من 01 أوت إلى 10 أوت 2007
التاريـــخ الافتتــاح الرســمي البرنــامــج

الأربعاء
01أوت 2007
فرق فلكلورية محلية
مراد السطايفي بكاكشي الخير
الياس القسنطيني سمير السطايفي
بريزة نادية بارود
فرقة الأمل للملحون فرقــة إنــانــا السوريـــة
الخميس
02أوت 2007

فيصل رحماني
عبد القادر خالدي
نور الدين علان رضــا عبــد الله

الجمعة
03 أوت 2007

الشاب أنور
نصر الدين حرة
شاب عراس شـــاب جيــلانــي

السبت
04 أوت 2007
عبـــد الهـــادي بلخيـــاط
الأحد
أوت 2007 05-
لطفي دوبل كانو ايهـــاب توفيـــق

الإثنين
06أوت 2007
وائـــل جســــار

الثلاثاء
أوت 2007 07
رامـــي عيـــاش

الأربعاء
08أوت 2007 -
مصطفى بوتشيش
احمد تومي
شاب وحيد
ايت حميد
الشابة يمينة
نصر الدين قاليز الشاب توفيق
محمد لمين

الخميس
أوت 2007 09
سليم الشاوي
صالح العلمي
الشاب رضا كارول سماحة

الجمعة
10 أوت 2007
صابــــر الربــاعــي


Partager cet article :
2 commentaire(s) publié(s)
sniper :
Salam. Combien coûte tout ça ? C’est dans ce type de manifestations qu’il y a le plus de détournements d’argent, car il n’y a aucune échelle de prix à respecter. Quand on voit les dizaines de milliards qui ont été détournées par de hauts responsables du ministère de la culture (contrats fictifs, surfacturations...) lors des festivités de Alger capitale du monde arabe, ça donne à réfléchir.

Réponse de tafet 19 :

Attention H’DJAR EN DANGER Sniper vous etes toujours la pour tirer sur tout ce qui bouge mais cette fois ci,vous avez raté votre cible .Le vrai enjeux ,j’éstime, n’est pas en soit le festival lui même.Cela se produit partout dans le monde mais......a-t-on pensé aux pauvres H’djar comme les surnomment d’autres ?Le vrai probleme est la.La preservation du magnifique site de Djemila est très delicat en temps normal.Qu’en est il quand se deversent des hordes de malveillants ou d’ininitiés(se ne sont que des rochets disent-ils)Est ce que quelques gendarmes animés de bonnes volontés suffisent à endiguer le phenomenes de destructions du site pendant la durée du festival.Le fait même de multiplier les déplacements sur le site erode la pierre et accelere son usure.Et ces lumieres,at-on definie le degrès du mal qu’elles provoquent.sans parler de toutes sortes de d’agression des élements et les deversement de toutes natures.Le bilan des degradations est connu par les autorités.elles ne l’avouent jamais.Nous (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus