Accueil > Santé >

Citoyen contre hôpital

jeudi 18 octobre 2007, écrit par : K. Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Le décès du jeune Mohamed-Chérif B., qui a succombé aux coups et blessures qui lui ont été assenés par son collègue de travail, à l’aide d’un couteau de boucher, prend, suite à la plainte déposée par les parents à l’encontre du CHU de la capitale des Hauts-Plateaux, une autre tournure.

La structure précitée est accusée de négligence et de non-assistance à personne en danger. Pour rappel, l’affaire remonte au 3 octobre courant, quand le défunt, un jeune de 25 printemps, vendeur de volailles, est agressé aux environs de 11h. Jugeant son cas sérieux, les médecins de la polyclinique de bizard où il s’est dirigé, nous dit-on, en premier lieu, seul, sachant qu’elle (la polyclinique) ne se trouvait pas loin, l’évacuent en urgence vers l’hôpital de Sétif. N’ayant sans nul doute pas poussé leurs investigations, en ne recourant pas à une échographie, les praticiens rassurent et ne parlent, selon les parents, que d’une plaie superficielle. Cette plaie entraîna par la suite une hémorragie interne, à l’origine du décès, survenu le jour même, aux environs de 22 h. Afin de déterminer les responsabilités des uns et les causes de ce drame, les gestionnaires du secteur, qui ne sont apparemment pas restés insensibles aux doléances des parents meurtris, ont, nous dit-on, diligenté une enquête. Comme un malheur n’arrive jamais seul, le centre hospitalo-universitaire incriminé dans l’affaire susnommée a, selon une source digne de foi, reçu, dernièrement, la visite d’une commission de l’inspection générale des finances, venue éplucher les dossiers relatifs aux marchés et projets, tels que les nouveaux blocs des urgences ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive. Le premier responsable de cette structure hospitalière nous a signifiés une fin de non-recevoir, en réponse à notre sollicitation pour le complément d’informations.


Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
mouss d or du 77 :
il est bien qu il y est une commission d enquete et que celle ci fasse son travail en toute liberte sans pression de qui que ce soit afin de sanctioner a ca juste mesure a ce que dit la loi car c est vrai beaucoup de chose se dit a propos de l hopital de setif que se soit de certain medecin hospitalier qui ne se gene pas d aller se promener en ville en attendant que d autre son deborde de travail je pense qu on devrait mettre en place un systeme de denonciacion anonyme et de sanctionnner apres verification bien entendu ce qui permetrai a chacun de mener a bien sa mission
Commentaire n°6306 :
science sans conscience n’est que ruine de l’âme personne n’est à sa place dans ce pays devenu un véritable champ de bataille dans tous les domaines..
Ahmédée :
Ah !!!!C’est bon de commencer la journée par une bonne nouvelle ! Est ce seulement une question d’argent ? Tant qu’à faire pourquoi pas un audit pour identifier les dysfonctionnements de cet hopital si on ne sait pas quelles mesures prendre ? Bravo à la famille qui a porté plainte. Des cas de non assistance, d’erreurs de diagnostic ou de négligence comme celui-ci sont malheureusement trop fréquents. Mon père a été victime d’un AVC. A l’hopital de Sétif où il a été transporté, le médecin n’a rien trouvé de mieux que de le renvoyer chez lui.
tafet19 :
Monsieur Beniache,correspondand de presse.Plutot que de nous rapporter des faits,parfois dramatiques qui se transforment en faits divers par leur banalisation à travers une presentation soft ,nous souhaiterions lire de veritables enquetes journalistiques.Vous reagissez souvent avec votre propre sensibilité à croire que votre organe soit devenu votre propre exutoire.Comme pour augmener ou diminuer notre emotion devant cette meme banalisation.Je serais prèt à cooperer avec vous et benevolement pour ameliorer l’information car celle qui nous est servie releve souvent de l’actualité des egouts bouchés,des meurtres en serie,de la delapidation du foncier ,du vol à la tire,du vol de portables mais jamais ,d’analyses, de virées,de prospections et de voyages au coeur de ces phenomenes ne serait qu’a titre pedagogique un peu.Savez vous que la drogue fait rage dans les milieux adolescents ? Que la tuberculose revient en force ,c’est le barometre de la misere par exellence.Que des mères et enfants (...)
Commentaire n°6312 :
LE NIVEAU DU MEDECIN EN ALGERIE EST DEVENU NIVEAU VERT DE TERRE . ALORS SAUVE QUI PEUT QUI A LES MOYENS DE SE FAIRE SOIGNER A L’ETRANGER .
sofiane13 :
Bonjour, a vous lire j’ai on a le vertige soit en lisant l’article qui parle d’un énième cas d’erreur de diagnostique, non assistance a personne en danger ou autres chose…, soit en lisant les réponses a cette article l’un qui critique le contenu, l’autre qui se moque de ce qui se passe en disant Ah !!!..., moi ce que je pense c’est que nous Algérien -au fond- on se déteste on s’aime pas on s’aide pas, on a toujours peur de l’autre on a aucune pitié pour l’autre pourquoi ? Direz vous eh-bin parce que c L’Algérie et l’Algérie c’est compliqué.
az19 :
sincerement ce probleme ne date pas d’hier ilya des incompetents et des nigligents remedier ce fleau en instaurant un comite qui protege les droits du malade , penaliser tout les fautifs mais pas seulement l’infirmiere les betises commises par les chirurgiens,maitres assistants en medecine , que ce soit etatiques ou prives . alors la catastrophe des dentistes avec le materiel sterile la sante n’a pas de prix et le service passe avant le cammarade
Langar :
il est difficile de rester humain dans un monde où l´argent a corrompu les mentalités. L´argent a pollué les relations humaines d´où ne reste même pas notre Nif légendaire. Ni science ni conscience, une seule ambition : se remplir le ventre (avec n´imorte quoi) et les poches (n´importe comment) et cela est valable pour tous les Algériens. Pourquoi les médecins ou autres responsables politiques doivent être mieux que le reste des Algériens, puisque c´est la même pâte. Vive Boumédienne !
alg2006 :
et ci vous vous interessez aux vrais problèmes de detournements dans la wilaya , pourqoui il n ya jamais d’articles sur les hauts responsables de la wilaya, pourqoui il n ya jamais d’articles sur les cliniques privées et pourtant .. vous en voulez aux medecins où quoi , ils font ce qu’ils peuvent mais si vous et les autres qui apparement n’ont rien compris aux problèmes de l’algerie et du CHU et le puorquoi de la réalité actuelle , vous vous retrouverez tout simplement avec un CHU sans médecins et vous aurez à vous adressez aux etrangers : savez vous combien un medecin chinois affecté à l’hopital est payé par rapport à un algerien ? à qui profite que le CHU soit mal, certainement pas aux responsables n, car ils se traitent tous à l’étranger
little big man :
à lire vos commentaire j’ai envie de vomir, vous êtes qui vous pour juger tel ou tel ? les hopitaux les infirmiers, les docteurs qui sont pas comme ceux de Paris............SIC. c’est une affaire introduite en justice et des deux choses l’une soit que vous croyez en une justice libre dans ce bled, et laissez la justice suivre son cours, soit que vous pensez que la justice est aussi pourrie comme les hopitaux comme l’administration, comme la wilaya comme la poste, comme le marché couvert............... et dans ce cas gardez vos commentaires pour vous ou faites le comme d’habitude fi Kahouet Beniaiche et consorts. tout simplement parceque vous êtes un peuple qui ne réagit pas mais qui parle trop. et si au lieu de parler des choses spécialisées qui vous dépassent, vous tournez vos critiques vers les .........1200MILLIARDS pour construire un stade dans une ville où il n’y a qu’un seul chirurgien pour 5millions d’habitants !!!!!!!!!!!!!!!!!!! (...)
seif :
je pense qu’il y a des fautes professionnels partout dans le monde mème dans les pays les plus dévellopés.Se drame peut arriver a n’importe qui mais je ne pense pas que ce chirurgien l’a fait exprès et puis c’est a dieu d’en décider mais si tout le personnels médicale et paramédicale avaient un peu plus de conscience professionnel et qu’ils n’oublis jamais qu’ils ont affaires à des humains et je ne dirai pas à des animaux car eux aussi ont droits à de la considération puisques chaques ames est sacrés et dieu seul a le droit de l’oter.je me suis permis ce commentaire car nous parlons de chu et de clinique et pas de marché aux légumes ou autres commerces(et mème là il faut de la conscience pour tout bon musulman).ALLAH yahdinas ou yahfadh’na inchaALLAH.
Commentaire n°6521 :
j’aurais souhaité que l’esprit et la tolerance delittle big man soient à la mesure de sa description. petit grand homme,mais à lire son commentaire,je crois qu’il est petit petit car ou qu’on le rencontre ,il ne fait que braser du vent.Si d’aventure,l’envie de vomir vous vient,sachez little man que vous ne trouverez nulle part ou vous vous soulagerez,pas plus à l’hopital ou il faudrait attendre patiemment votre tour.Vous n’aurez pas cette patience car vous avez l’habitude de vomir sur tout le monde et n’importe ou sur ces pages.Alors soyez comme ce legendaire little big man et offrez nos vos solutions.Pour le peuple, sachez que le peuple algerien est un volcan qui dort tant que ses entrailles n’ont pas enregistré un niveau de pression qui ne lui sied pas.Ce n’est pas à vous de lui faire la leçon car il est patient ,très patient mon ami car il m’aime pas la rebelion mais se revolterais à coup sur si la necessité venait à se sentir.Cela s’appelle de la sagesse mon (...)
M.A citoyen :
Beaucoup d’erreurs de diagnostic de la part des medecins en laissant derrière eux des pertes humaines sans qu’ils seront jugés pour leurs fautes commises. Mais le paradoxe si que ont trouve ces erreurs au niveau des cabinets des medecins privés qui gagnent des millions, voire des milliards de Centimes par jour.Alors, mes chers lecteurs ne me dites pas que ces privés sont innocents puisque ils sont bien gagnés par rapport aux medecins de CHU. Pour éclaircissement des conscinces, pourquoi on laisse l’ouvrage d’une grande envergure et qu’il n’y’aura aucun contrôle ni inspection durant la réalisation des travaux, donc vous voyez que tout le monde est corrompu soit le maître de l(ouvrage soit les responsables elus soit toutes les sociètés qui ont contribué à la réalisation de ce projet.La conclusion finale et bien sûr il faut lancer une enquête digne de son nom pour déterminer à qui la faute pour que la famille de la victime prenne son droit devant la (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus