Accueil > Santé >

Hygiène hospitalière : Un volet longtemps oublié

dimanche 25 novembre 2007, écrit par : N. Lalmi, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

La 2e journée régionale d’hygiène hospitalière et de prévention des infections nosocomiales s’est tenue mercredi à Sétif sous le thème « L’amélioration continue de la qualité des soins à l’hôpital ».

Cette journée de formation continue du personnel de la santé, organisée par le laboratoire Nosoclean, en étroite collaboration avec le CHU de Sétif, vient après la réussite de la 1ère journée, qui avait réuni au mois de juillet 2007, pas moins de 200 paramédicaux soucieux de l’hygiène dans leur milieu professionnel. Pour cette année, plus de 300 professionnels du secteur, médecins-chefs, paramédicaux, chefs de service, correspondants d’hygiène, ainsi que les nombreux représentants administratifs des 5 secteurs sanitaires de la wilaya et du CHU de Sétif, et même un nombre important de professeurs en médecine, se sont réunis à l’auditorium du CHU Saâdna Abdenour, ce qui démontre leur réel intérêt pour ce volet important de leur vie professionnelle. Au programme de ces journées, de nombreuses interventions de qualité feront la lumière sur l’hygiène dans le milieu hospitalier à très haut risque d’infections. Elles seront animées par Mr Pascal Queyrel (France), le Dr M. Lamine Atif (CHU Blida), Mlle S.Boudedja (directrice technique à Nosoclean) et le Dr Timsiline (directeur général de Nosoclean). Les thèmes traités sont : « L’importance de l’hygiène des mains à l’hôpital », « L’intérêt des solutions hydro-alcooliques à l’hôpital », « Les infections du site opératoire : particularités des hôpitaux algériens », « La gestion du risque infectieux en greffe rénale », « L’entretien et la désinfection d’un bloc opératoire. L’actualité : la méthode vapeur. », « La mortalité attribuable aux infections nosocomiales en quelques exemples. », « La stérilisation à l’hôpital : importance du contrôle » et « Le risque infectieux en endoscopie ». Un essai de la méthode vapeur sera effectué au niveau du CHU de Sétif, ce qui permettra de démontrer l’efficacité du stérilisateur à vapeur que Nosoclean propose aux services hospitaliers d’Algérie. Il est nécessaire de rappeler que 80 % des infections nosocomiales sont manuportées (transportées par la main) et que l’hygiène en milieu hospitalier est devenu le premier souci du personnel. Le personnel paramédical revendique l’acquisition et la promotion de nouveaux équipements pour l’hygiène hospitalière. Nosoclean, le laboratoire leader dans le domaine de l’hygiène en milieu hospitalier en Algérie, s’investit dans le domaine de la sensibilisation et de la formation de toutes les catégories de la profession, en organisant des journées de formation continue à travers les CHU d’Algérie, lesquels enregistrent un très grand retard en la matière. Seule Sétif est en avance en matière d’hygiène hospitalière, selon les promoteurs de cette initiative de formation continue, dont le CHU est aussi le seul en Algérie à avoir assuré la formation des correspondants d’hygiène tant recommandée par le ministère de la santé. De nouveaux équipements, protocoles et techniques d’hygiène sont mis au point par ces chercheurs, selon les nécessités du terrain. L’actualité dans le domaine de l’hygiène et de lutte contre les infections nosocomiales est à la friction hydro-alcoolique, qui est un gain de temps et d’argent, ainsi que l’assurance d’une meilleure stérilisation des mains, ou encore le nettoyage à la vapeur qui permet une meilleure prise en charge des services et la stérilisation des tables opératoires et des couveuses.


Partager cet article :
5 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°7623 :
je découvre à l’intant même cet article et je crois rêver ! Donc le CHU de SETIF serait en avance en ce qui concerne l’hygiène et la formation du personnel, mais de qui se moque -t-on ? Ce n’est pas d’une d’une maladie nosocomiale dont vous risquez de mourir à l’hôpital de SETIF : à tout instant vous êtes submergé par la crasse ambiante, les cafards, le soir les chats errants et affamés qui rentrent dans les chambres !!! Vous pouvez également être piqué par une seringue usagée jetée à même le sol, et si vous avez une envie pressante vous pouvez glisser et tomber dans les toilettes couvertes d’urine et d’excréments : CELA EST LA REALITE DE CE PSEUDO CHU !!! Et après çà , ces pseudo-médecins et soi-disant personnent ont l’outre-cuidance de parler D ’HYGIENE !!! mais c’est à mourir de rire si ce n’était pas aussi tragique pour les pauvres malades qui l’immense malheur de tomber entre leurs mains de tortionnaires !!! Alors soyons sérieux, ne parlons pas d’hygiène c’est un concept qui est bien trop loin et inaccessible (...)

Réponse de un sétifien :

changer de ville je vous le conseille partez à paris ou montréal mais n’oubliez pas de changer également votre mentalité parceque meme vous vous n’etes qu’un simple citoyen algérien qui ne fais pas son travail comme nous qui jette la poubelle partout qui ne connait de l’hygiène que son mot.merçi
Commentaire n°7676 :
dire que setif esten avance dans l hygienne hospitaliere ce n est pas vraie il se trouve que les differents services debordent de salete par exemple la maternite de setif ne repond meme pas aux normes d aseptie a un certain moment beaucoup d enfant recolte des infections n en parlons pas des mamans il est temps de mettre des gens competents ca suffit le bricolage au moment ou les autres evoluent nous nous regressons
Dr W.T. :
Pensez à nettoyer les hôpitaux algériens des cafards (GRELOU) avant de parler de l’hygiène. Une vraie histoire : « Les médecins en garde dorment parfois avec leurs stéthoscopes dans les oreilles par peur que les cafards y entrent et ça peut risquer un déchirement du tympan »
Commentaire n°7757 :
Je voudrai savoir pourquoi toutes les administrations qui appartiennent à l’état,sont dans des situations catastrophiques ? dans tout les domaines possible en particulier l’hygiène dans les hopitaux .Faut pas oublier qu’ils travaillent avec des humains .N’ont-ils plus peur de ALLAH ,n’ont -ils pas pensé à demain au jour de la résurréction peut étre croient-ils que ça n’est pas près d’arriver,mais si !ça arrivera bien un jour pensé au génération qui sont passé avant nous ou sont elles ,elles aussi croyaient qu’elles n’allaient jamais mourir. Je ne parle pas seulement des personnes qui travaillent à l’hopital mais à toutes celles qui sabotent le pays et qui crois qu’en retour elles ne seront jamais punis ,peut ètre pas par les hommes, mais par la loi divine surement. ALLAH (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus