Accueil > Culture >

Un nouvel ouvrage sur la région : Histoire et civilisations consignées

mercredi 5 mars 2008, écrit par : K. Beniaiche , El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Les chercheurs ont mis en évidence les aspects relatifs aux premiers pas de l’homme à Aïn El Hanéche, découverts en 1947 par le professeur paléontologue Camille Arambourg, lors de ses recherches dans la région des Hauts-Plateaux.

Les inlassables travaux de recherches bibliographiques et sorties sur le terrain, qui auraient duré plus de 3 longues années, viennent d’être couronnés par un ouvrage-document, devant servir de guide et de base de données sur l’histoire de la wilaya de Sétif, considérée par les spécialistes en la matière comme étant l’une des plus importantes régions regorgeant d’inestimables trésors archéologiques. Le mérite de Mlle Chadia Khalfallah et Amor Kabbor, les co-auteurs, est grand, d’autant que l’ouvrage renferme d’importantes informations sur Sétif dans la préhistoire, la protohistoire et l’antiquité. Le livre, édité avec le concours du ministère de la Culture, et ce, dans le cadre des festivités d’ « Alger capitale de la culture arabe », contient, en outre, des données sur la période contemporaine, le patrimoine et ressources touristiques et artisanales des hautes plaines sétifiennes, faisant d’elles un espace attractif pour les visiteurs d’ici et d’ailleurs. Les aspects, relatifs aux premiers pas de l’homme à Aïn El Hanéche, découverts en 1947 par le professeur paléontologue Camille Arambourg, lors de ses recherches dans la région de Sétif, ont été mis en évidence par les deux chercheurs qui ont illustré leur ouvrage avec des photos et des gravures. A ce propos, Mlle Chadia, à l’œuvre pour réactualiser son livre qui vient juste de sortir des rotatives, précisera : « Ce travail est une base de données devant aider les étudiants et les chercheurs en archéologie. C’est aussi un document de présentation d’une région ancienne qui demeure, hélas, méconnue par le grand public ; elle posséde désormais un guide qui va, sans nul doute, l’aider à mieux connaître une des plus importantes et riches régions en patrimoine archéologique, dont une bonne partie demeure inexploitée ». Notre interlocutrice soulignera :« Les nouvelles données et découvertes exigent la réactualisation de l’ouvrage ». Elle nous recommande de parcourir ce produit, à voir puis à lire et à mettre, le cas échéant, à la disposition de nos potaches, en total déphasage avec leur riche histoire. En le parcourant, l’on découvre le plan de Sétif des années 1840 et 1847, les manuscrits de la famille d’El Ourtilani, et bien d’autres informations d’importance. Mieux encore, les rédacteurs n’ont pas omis de consigner les révoltes populaires des habitants de Zouagha, Ferdjioua, Babors, Takitount et d’autres localités d’une région ayant été, et de tout temps, le fief et le vivier de preux, déclencheurs des mouvements de résistance. Ne faisant pas les choses à moitié, les auteurs du document intitulé « Sétif, Histoire et Civilisations », se sont étalés sur le patrimoine, constitué d’une panoplie de sites à valoriser. Le site archéologique de Cuicul (Djemila), les gravures rupestres de Kef Zemam, la forteresse Byzantine à Sétif ville, les sites Mopth (Mons), Citofactense (Aion Soltane), occupent une bonne place dans ce nouveau guide de ces attachantes hautes plaines.


Partager cet article :
5 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°10584 :
mabrouk il faut sortir du vide culturel il faut ecrire pour l’histoire seul les livres trasmettent l’histoire merci a mrAmor Kabbor et mlle Chadia Khalfallah pour leur brillant ouvrage setif en est fier.

Réponse :

DE LA PART DE EL-ALOUWACH I - Tout d’abord je félicite nos deux Lauréats : Mr.KABOUR et Melle CHADIA KHELFELLAH et je leur dis -BRAVO- pour le magnifique et utile ouvrage culturel sur la région d’ain-lehneche dont la richesse archéologique et historique sont d’une grande importance dans la région de Sétif . Il va sans dire que ce document est d’un grand apport pour la couche juvénille . Il leur permettra de connaitre et d’apprécier la valeur de la région de Sétif à travers l’histoire et l’antiquité . Ceci dit , c’est grace au travail de grand haleine , de recherche et de persévérance déployer par les co-auteurs ( Melle Chadia Khalfallah et Amor Kabbor ) dont le mérite n’est point à souligner et je leurs dis encore une fois -Bravo- et bon courage et continuer et ne m’oublier pas en me laissant ma part .UN AMI QUI VOUS AIMENT BEAUCOUPS (...)
Fahloune :
jE VOUS REMERCIE POUR CETTE INITIATIVE car l’histoire de sétif reste encore trés mal-élucidée . Je souhaiterai que ces informations soient transmises non seulement aux étudiants mais aussi aux lycéens sous formes de conférences. Je dispose d’un manuscrit de la Zaouia de Sidi Hcène qui date de 1905. Je souhaiterais que cet manuscrit qui parle non seulement des plantes médicinales,des lettres arabes, de la poésie et de la religion soit utilisé par des spécialistes car la Zaouia de Sidi Hcène était une école primaire pour Chelata et ensuite la Mosquée de Zaitouna en Tunisie et aprés El AZhar en Egypte.
hamid :
felicitation à mlle chadia qui vient d’enrichir nos bibliotheques de documets et d’informations precieues surtout sur ain lahneche qui est l’un des berceaux de l’humanité.malheureuement meconnu des algeriens qui se contentent de deux millinaires d’histoire seulement. bravo mlle chadia et bonne lecture à tous.

Réponse de hauita :

bonjour ma chérié je tombe par hasard sur ce forum et le hasard fais bien les choses je suis trés fiere de toi , tu travaille dur dans un pays qui ne reconnais pas le patrimoine, ni la culture , c’est un signe de perséverance et de force de caractere de ta part, seulement je te souhaite du courage c’est ta meilleure copine qui se trouve à Lille

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus