Accueil > Culture >

Lazreg Melloul

jeudi 10 avril 2008, écrit par : par El-Guellil, le Quotidien d’Oran, mis en ligne par : Boutebna N.

Il s’agirait en fait d’une historiette, d’un grand amour, d’un défi social face aux tabous qui régissaient, comme un maître plus que colonialiste, les affaires de la cité, tant sur le plan affectif que relationnel.

Lazreg est originaire de la banlieue sétifienne. A proximité de Mezloug. Les Ouled Melloul. Là, vivent encore beaucoup de familles qui sont installées depuis fort longtemps à Sétif. L’on cite les Serrai. Toute l’histoire serait bâtie, selon le ouï-dire, sur une preuve d’amour incontestable.

L’adorée, l’aimée dont je ne peux citer le nom, aurait demandé à son jules (Lazreg, un homme beau, fort et riche, dit-on) qui venait, tout juste, d’acquérir une machine agricole, l’on venait de connaître les moissonneuses-batteuses, comment fonctionnait ou s’articulait ce mastodonte mécanique d’où sortait un vrombissement jamais écouté ? Il lui expliqua l’objectif et l’utilité d’un tel engin. Surprise par de telles prouesses et hâtive de voir ce grand objet faire son travail, elle supplia son doucereux amoureux de le faire passer à l’acte. Nous étions au mois de mars, l’épi n’est pas encore apparent. Le blé non plus. C’est la période de la germination. L’on n’y voyait que quelques touffes bien verdâtres.

Cette demande, pour Lazreg, ne constituait pas exclusivement un voeu émanant d’un être qu’il chérissait au plus fort souffle qui l’animait mais aussi, il pensa y trouver un plaisant ravissement face à son environnement à remporter et davantage, tous les défis. Que vaudrait en finalité le fait d’exaucer à contre nature ce que souhaitait l’amante, elle aussi toute jeune, désirée par tous y compris le hakem de la région et que cette beauté conforme aux contours du charme autochtone sétifien des Aamer arrivait à faire ravir le regard de tous ceux qui osent le porter sur cette frimousse angélique.

En ce mois de mars, en plein gel, Lazreg ordonna à ses métayers, médusés, de moissonner l’étendue de ses immenses champs. La machine grondait et commençait à tondre et faucher les quelques tiges qui sortaient à peine de la terre noire de Melloul. Les gens qui assistaient à ce spectacle inédit avaient tous la mine désarçonnée. Ils ne pouvaient comprendre ce qui aurait poussé le héros à débuter ainsi l’écriture d’une future histoire. Mythique et légendaire. Affichant altièrement un léger sourire aux bords de ses lèvres gercées par le froid, il dégustait la jubilation qui se dégageait des yeux vifs et scintillants de sa muse. Le décor qui s’offrait à sa vue venait de suppléer, en séance publique, à la preuve inégalée de l’amour qu’il avait pour elle. Seule la machine semblait intéresser la jeune fille. Elle ignorait à quel désastre avait ramené sa petite envie. L’essentiel pour lui étant de voir sa passionnée joyeuse. Ainsi serait fait, entre autres faits saillants, le tissu romanesque de cette idylle melloulienne.


Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
lahcene el berchi :
je pense que c’est beaucoup plus une legende qu’une realite. un tel hommes richissime ,proprietaire terrien devait etre issu d’une grande famille tres connu qui aurait laisse des descendant jusqu’a nos jours ,et une telle femme d’un courage inouie qui osait s’aventurer sans risque aucun (connaissant les moeurs ne nos ancetres),s’ils ont existe reellement l’histoire aura retenu leurs noms de familles. d’autant que ça remonte a un passé pas tres lointain.
setif en force :
lazreg mellouli c meix
lemraizilètte :
d ’apres les gens de melloul c’est t’une histoire vèrèdique ;la seul différence des versions de celle ci c’est la prevenence de cette jolie femme ,et azreg serait du au plantes très jeune qui on ètè sacrifiè pour la belle,(mazel zreg hasdou).
TORKI :
vous avez vu de quoi sont capables les sétifiens !!!!
Commentaire n°12432 :
Melloul n’est pas Mezloug. Melloul se trouve au sud de Sétif entre Guellal et Ain Oulmène.

Réponse :

Ce n’est pas dans un esprit tribal que j’apporte cette précision, mais il s’agit de la réalité : les deux amoureux (Lazreg et sa Dulcinée) sont de la tribu des Righas et non pas de Amer. J’espère que je ne vais pas fâcher certaines personnes.

Réponse :

EXACTEMENT... !!!!!!!!!!!!!
EL-GUELLIL ( auteur du texte) :
Si l’exigence historique recommande la précision du détail géographique et l’origine patronymique l’essentiel est cependant ailleurs. Des Righa ou des Aemeur,les acteurs de cette idylle étaient et seront tjrs des héros. Il appartient donc à tous ceux qui connaissent un autre fragment de l’histoire de le verser dans ce site. Ce dernier servira, d’abord à immortaliser ce fait qui ne se transmettait à ce jour que par oralité, et ensuite constituer un fonds documentaire pour les intéresses à une future trame de roman, de pièce théâtrale… Tout l’honneur serait rendu à la tribu de Lazreg à qui nous nous honorions d’appartenir si c’en était le cas. Ce Lazreg n’est il pas en somme une fierté sétifienne ? Homme de cran et de baroud, il a certainement de hauts faits d’arme, d’autres exploits et actes d’héroïsme et de bravoure. A vos plumes chers amis ! Interrogez les gens (...)
KHALI :
Je pense et je souhaite que cette histoire soit une simple légende et non une réalité par ce que si le personnage a bel et bien existé, Sétif et sa région n’auraient pas vraiment à en être fiers. Ce qu’a fait Lazreg n’est ni un exploit ni un acte de bravoure, c’est tout simplement de la débilité. et ce qui est plus grave dans tout ça c’est lorsque les gens confondent la bétise avec la bravoure. Veuillez m’excuser mais c’est mon point de vue.

Réponse de tafet19 :

Khali ya Khali, vous voulez que les gens n’aient ni le sens de la plaisanterie ni celui de la bravoure ? Eh bien on crèvera d’ennuis simplement. Le fantasme et l’imaginaire sont deux facteurs essentiels pour notre équilibre mental. Si Lazreg n’existait pas, on l’aurait crée sans doute. Lazrag est en vous probablement,il vous habite comme il habite chacun d’entre nous. C’est qui nous caractérise simplement par nos actes de tous les jours, par notre comportement fier et orgueilleux .Vous n’allez pas nous dire que vous ne l’êtes pas vous aussi ? Lazreg est synonyme de ’vert’, le vert est le symbole de la fertilité. Que voulez vous ? Lazreg est fier et vert et orgueilleux à la fois,Ces qualificatifs sont des comportements naturels chez l’homme des hauts plateaux. Vous n’irez pas à nous denier tous ça, sinon Lazreg ne serait plus Lazreg et vous, vous ne serez plus Khali. (...)
kamel :
Meme hez nous d’el eulma on dit lazreg meloul
salah eddine :
ce que je sais sur l’histoire de lazreg melloul c’est que cet homme etait amoureux d’une femme qui travaillait dans une maison close à sétif elle etait tellement belle et attirante que l’azreg ne lui refusait rien. on dit qu’au début elle profitait de lui le maximum jusqu’au jour ou il était fauché il ne lui restait rien elle lui demanda de moissonner son blé au printemps comme preuve d’amour ? et il a fait !!! a ce moment là elle réalise la sincérité de cet homme amoureux et tombe amoureuse de lui et elle lui rend tout ce qu’elle lui avait pris puis elle se marie avec lui
salah eddine :
ce que je sais sur l’histoire de lazreg melloul c’est que cet homme etait amoureux d’une femme qui travaillait dans une maison close à sétif elle etait tellement belle et attirante que l’azreg ne lui refusait rien. on dit qu’au début elle profitait de lui le maximum jusqu’au jour ou il était fauché il ne lui restait rien elle lui demanda de moissonner son blé au printemps comme preuve d’amour ? et il a fait !!! a ce moment là elle réalise la sincérité de cet homme amoureux et tombe amoureuse de lui et elle lui rend tout ce qu’elle lui avait pris puis elle se marie avec lui

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus