Accueil > Santé >

XIIIe journées médicales

Les accidents de la voie publique et les infections nosocomiales en débat
mercredi 8 octobre 2008, écrit par : Nabil Lalmi, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

our la XIIIe édition des journées médicales, organisées par l’association des journées médicales de Sétif, en collaboration avec la faculté de médecine, l’université Ferhat Abbas et le CHU de Sétif, les thèmes choisis sont plus que d’actualité.

En effet, les accidents de la circulation, ainsi que les infections nosocomiales seront les sujets principaux de cette rencontre de formation qu’abritera l’université Ferhat Abbas les 29 et 30 du mois en cours. Les accidents de la voie publique sont devenus, à la longue, un problème majeur de santé publique, rendant indispensable une prise en charge effective et une réorganisation des dispositifs et démarches de soins, à tous les niveaux et dans l’immédiat. La fréquence des sinistres, lesquels s’accroissent, laisse transparaître les problèmes rencontrés par le médecin urgentiste algérien peu préparé à gérer ce genre de situations.

Des statistiques récentes classent l’Algérie au 4e rang mondial, avec, à titre d’exemple, 417 cas de décès et 7 435 blessés recensés entre le 1er juin et le 9 août 2008. L’on apprend que ces sinistres coûtent, annuellement, plus de 100 milliards de dinars en frais d’assurance et en dégâts matériels divers. Les journées médicales 2008 de Sétif seront l’occasion de faire le point sur les expériences des équipes de divers secteurs et de lancer une réflexion commune dans cette diversité pour une meilleure prise en charge des accidentés de la route, du lieu du sinistre à leur arrivée à l’hôpital, et surtout en phase post-traumatique.

Le dispositif de la chaîne des urgences doit être revu et amélioré. Non moins préoccupantes, les infections nosocomiales, à la morbidité importante, sont l’autre sujet des JMS. Le Pr. Z. Soualili, président du comité d’organisation des XIIIe journées médicales nous explique : « Un patient hospitalisé sur 5 est victime d’infection d’hôpital. Les infections nosocomiales surviennent au cours de l’hospitalisation, ce qui entraîne une prolongation de cette dernière, donc un surcoût conséquent. Ces infections peuvent évoluer aussi vers la mort ».

L’usage abusif d’antibiotiques donne naissance à une classe de bactéries multirésistantes qui sont responsables des infections en milieu hospitalier. A ce stade aussi, revoir la démarche des soins dans les services hospitaliers, tous les services et en particulier ceux à risque (chirurgie, réanimation, urgences…), l’utilisation rationnelle des antibiotiques et aussi la formation continue des personnels est plus que nécessaire. Au programme de ces journées, l’on notera des posters thématiques, ainsi que des conférences d’actualité sur l’hypertension artérielle, le risque cardiométabolique et le diabète, pathologies qui « flirtent » avec bon nombre d’Algériens.


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
ex infimier algerien :
donnez moi la definition des infections noso6comiales selon l OMS ; MERCI

Réponse de un praticien qui a planché sur la question :

infections contractées dans un établissement de soins(germes hospitaliers) Donc ni présentes ,ni en incubation à l’admission du malade.

Réponse de ex citoyen :

votre reponse est incomplete, car selon l oms, les infections noso-comiales , :infections contractées a l hopital pour une durée d hospt plus de 48 heure et une bu nagtive et une nfp (leuco valeur normale),mr le praticien , j aurai du mal a venir me soigner chez vous.

Réponse de setamir :

Apprenez d’abord à rédiger des phrases correctes avant de faire de l’esprit sur un sujet qui vous dépasse. Il me semble que vous voulez plutôt nous montrer que vous êtes plus compétent que le praticien, qui a eu la gentillesse de vous répondre, tout en voulant l’humilier. Cet excès de zèle on le constate chez beaucoup d’infirmier dans les hôpitaux d’Algérie. On l’observe, aussi, dans presque tous les secteurs. C’est toujours la « grenouille qui veux devenir un bœuf ». C’est un des maux de notre pays. Dommage !

Réponse de setifien :

je t’assure monsieur le praticien ke votre definition est la bonne pas celle de celui ke se pretend connaitre.je te pose monsieur le connaisseur explique moi pourkoi le germe le plus freqent dont il est responsable de l’infection est bcp plus resistant et kel therapie tu preconises monsieur le connaisseur soit disant.explique nous d’ailleurs l’effet de l’equilibre acido basique ds cette situation qd le pneumocoque est responsable.
Setamir :
Les infections nosocomiales qui surviennent au cours de l’hospitalisation est un autre grave problème qui doit être pris sérieusement en charge du moins au CHU de Sétif d’après ce que nous avons vu et entendu du personnel même de l’hôpital. Des draps à même le sol ou dans les escaliers, un même chariot transportant du linge propre juste après avoir transporté celui taché de sang suite à une intervention chirurgicale. Que dire, dès lors, des instruments médicaux ! Le niveau de conscience du personnel para médical voire médical qui laisse à désirer. Malgré la centaine d’affiches, ils fument toujours dans les salles de soin tout en circulant chaussés de claquettes comme on dit. On ne distingue plus qui est médecin, infirmier, agent d’hygiène ou autres.Quant au respect de leur métier ou des malades, mieux vaut ne pas en parler ! Quelle confiance accorder quand on voit des inepties et aberrations pareilles ! On peut organiser à l’infini des journées médicales même en collaboration avec la faculté de (...)

Réponse de un ex patient pneumo chu setif :

le problem s est que les gens qui voulaient ameliorer les choses sont tous parti a l etranger,. j etais malade il y a une dizaine année au service de pneumologie au chu de setif(et je vous assure qu il y avait un infirmier( qui etait tellement competent sur le plan clinique ,soins , relation et hygienne ,((meme les medecins de l epoque ont reconnu ca)),que rien ne nous manquait) et quand je suis retourné a ce meme service pour rendre visite a un proche,j ai appris qu il est pari en france.cela m a fait mal au coeur car un garcon comme lui pouvait ameliorer les choses. je profite pour vous saluer mohamed en vous souhaitant une bonne reussite en france.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus