Accueil > Santé >

CHU de Sétif : “La clinique mère-enfant dans un état lamentable”

jeudi 16 octobre 2008, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

es responsables du secteur sont, selon les propos du Dr Lehtihet, décidés à rompre avec les opérations de bricolage qui ne sont que gaspillage de temps et d’argent sans pour autant régler les problèmes d’une structure qui desserve un bassin de plus de 5 millions d’habitants.

“La clinique mère-enfant du CHU Saâdna-Abdennour est comme vous le savez dans un état lamentable. Elle est même ingérable. Physiquement, elle n’est pas fonctionnelle. Il faut une solution radicale pour cette structure qui est la source de tous les problèmes dans cette unité”, tels sont les propos du premier responsable du secteur au niveau de la wilaya, M. Rédha Lehtihet, lors du forum organisé au niveau de la cellule de communication de la wilaya de Sétif. En effet, nous avons appris que les responsables ont demandé au département de Saïd Barkat l’inscription d’un nouvel “hôpital mère-enfant” qui, outre la maternité, comportera un service de pédiatrie, un service de chirurgie infantile et un autre pour la réanimation infantile ainsi qu’un service pour les urgences pédiatriques. Les responsables du secteur sont, selon les propos du Dr Lehtihet, décidés à rompre avec les opérations de bricolage qui ne sont que gaspillage de temps et d’argent sans pour autant régler les problèmes d’une structure qui desserve un bassin de plus de 5 millions d’habitants. En attendant l’arbitrage de la tutelle et la réalisation du projet, la direction de la santé a proposé que l’hôpital mère-enfant soit implanté au niveau de la structure devant abriter la gériatrie au niveau d’El-Bez. Pour mettre fin au problème de gynécologues au niveau de la maternité, le directeur de la santé a appelé les responsables de l’université Ferhat-Abbès à former des gynécologues. “La formation est la seule solution qu’on puisse trouver, ni les missions chinoises ni l’affectation de spécialistes dans le cadre du service national ne régleront les sempiternels défilé de gynécologues”, n’a cessé de répéter le DDS. Par ailleurs, ce responsable a souligné les efforts consentis par l’État, notamment en matière d’infrastructures pour ne citer que les 39 opérations inscrites à Sétif. Notons que la ville de Sétif aura un nouvel hôpital de 120 lits implanté à la ZHUN pour désengorger un tant soit peu le CHU qui date de l’ère coloniale. La wilaya et pour régler le problème des structures de la santé pour une meilleure prise en charge des malades mettra incessamment aux enchères des assiettes foncières devant abriter de nouvelles cliniques dans des spécialités bien déterminées pour compléter la carte sanitaire de la capitale des Hauts-Plateaux qui, contrairement à d’autres wilayas, enregistre un retard significatif dans la disponibilité des spécialités. La finalisation du dossier est attendue dans les prochains jours.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus