Accueil > Santé >

Lutte contre le cancer : Dar Essabr en quête de dons

mercredi 18 février 2009, écrit par : Kamel Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

’association Ennour d’aide aux malades atteints de cancer a organisé, lundi, une émouvante soirée caritative à la maison de la culture Houari Boumediene de Sétif. Animée par le célèbre interprète, Mutapha Zemerli, la soirée, qui a été marquée par l’intervention de malades et de nombreux donateurs et autres bienfaiteurs, a été, le moins que l’on puisse dire, une réussite.

Cette rencontre, conviviale et touchante, a été précédée par la visite du wali, au site où sera réalisée Dar Essabr, un lieu d’accueil pour les patients et accompagnants, qui doivent séjourner durant une certaine période à Sétif. Profitant du passage du chef de l’exécutif et faisant de la réalisation de cette structure une affaire de principe, le professeur Mokhtar Hamdi-Cherif, président de l’assocaition Ennour et principal initiateur du projet, a tenu à mettre sur le tapis les difficultés financière qui freinent l’évolution de la maison, dont le taux de réalisation ne dépasse guère les 20%. A ce propos, l’épidémiologiste, quelque peu gêné, dira : « Pour l’histoire, les fondations de la maison ont été réalisées avec les recettes du jubilé du doyen des entraîneurs, cheikh Abdelhamid Kermali, que nous ne remercierons jamais assez.

L’argent collecté après la collation organisée par la wilaya, ainsi que la subvention de 5,5 millions de dinars, octroyée par l’APW, ont été injectés dans l’édification des poutres. La construction de ce centre, qui est l’affaire de toute la société civile a, non seulement besoin d’un immense élan, mais de tout un pont de solidarité, car nul n’est à l’abri d’une aussi foudroyante maladie qui fait chaque année plus de 5 000 nouveaux cas au niveau de ce bassin de 5 millions d’habitants. » Et le professeur d’ajouter : « Notre souci majeur c’est l’achèvement des gros œuvres qui nécessitent une enveloppe financière conséquente », sans omettre, au passage, de rendre hommage au vieux Kermali et à bon nombre de bienfaiteurs. La non-contribution de la richissime municipalité de Sétif, n’ayant pour l’heure injecté aucun centime dans cette maison (d’utilité publique) n’a pas échappé au wali, lequel a sur-le-champ exhorté le P/APC à rectifier le tir.

La municipalité de Sétif va-t-elle inclure la question dans son budget supplémentaire de l’année en cours ? Nous le saurons prochainement. Membre actif de l’association, M. Saâdna, père d’un enfant happé par ce mal, n’a pu s’empêcher d’énumérer les innombrables bienfaits d’une telle infrastructure. « La maison apportera une aide précieuse aux patients et accompagnants en matière de soutien psychologique, notamment ; ce facteur est un élément indispensable dans la lutte contre le cancer », dira-t-il. Notons, à toutes fins utiles, que cette maison de 100 lits prendra en charge, et gratuitement, les malades et accompagnants venant de loin, lesquels doivent rester, dans l’attente d’un dépistage, d’un diagnostic ou d’un traitement. Ceci dit, les initiateurs de cet ambitieux projet comptent sur nous tous pour relever le défi et réunir les 60 millions de dinars (coût du projet) et ouvrir, au premier semestre 2010, simultanément, les portes du centre anticancéreux (CAC) et celles de « la maison des patients ».

Faites un don à l’association Ennour d’aide aux malades atteints de cancer

Vous pouvez envoyer vos dons sur ce numéro de compte de l’association NOM DE LA BANQUE : AL BARAKA D’ALGéRIE AGENCE DE SéTIF ADRESSE : 39 RUE SAÏD BOUKHRISSA COMMUNE/VILLE SéTIF CODE POSTAL 19000 PAYS ALGERIE NUMERO DE COMPTE : 4 0 1 2 2 0 0 4 0 7 2 3 6 8 0 0 0 0 En vous remerciant d’avance !


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
Dubliner :
Si c’etait pour le football, les dons vont pleuvoir de chez les grosses tetes et les hommes d’affaires...

Réponse de altruiste :

Non ! c’ est très très sérieux. Nous devons savoir que les malades et familles vivent un calvaire et ce, durant des années. En plus du calvaire de la maladie, la famille doit subir les interminables allers-retours pour les multiples examens, les longs trajets qu’elle subit, les multiples frais onéreux et l’angoisse qui la tenaille à chaque fois que va tomber le prochain verdict des résultats. C’est leur QUOTIDIEN ; Aidons-les pour, au moins, atténuer leur souffrance. Savez-vous où passent leurs nuits les accompagnateurs de malades ? Savez-vous qu’il y a des familles qui vivaient -normalement- avant qu’un de leur membre soit atteint du cancer et que, par la suite, au gré des voyages, traitements, frais divers se sont trouvés endettées et même complètement démunies ? J’en parle en connaissance de cause. Cette association est la meilleure chose qui puisse leur arriver et nous sommes tous concernés. Allez faire un tour au servire d’encologie à la pédiatrie de Bel-Air et vous serez choqués de l’isolement de (...)
staifi comme toi :
alors MONSIEUR BELAYAT t’es ou c’est la qu’on a besoin de toi, oui biensur y a pas trop de publicité ton image n’est pas au devant de la scene mais si tu es setifien hor mets LA MEME somme que pour L’ESS et la je te tire mon chapeau et te dire bravo. j’attends la reponse.

Réponse de wald stiiifff :

wallah , nesta3ref bik frere kalma haq ,et pas que Mr belaayat quand on sais le nombre des hommes riche a sétif !!!tous le monde doit participer les hommes d’affaire comme les salaries comme les artisants meme avec un centime !!! ou meme un soutien morale pour celui qui ne peurra pas faire plus !! en plus je fait appel a tous les sétifiens qui vivent a létranger et visites souvent se site d’aider au moins avec un euro un membre tres tres cher de la famille est partie a cause de cette maladie en loccurance ma mere (a-y)et j’ai connus la souffrance de la famille d’un malade et dieu seul sait la souffrance d’un malade atteint de cette maladie et les douleurs qui subit quand on sait que meme avec la morfine, tamgésic et autres !!! on arrive pas a calmer ces douleurs ....vue le prix que ca coute aussi !!!et si tu les trouves sur le marché en france c’est interdit d’avoir ce genre de médicament chez la pharmacie avec une ordonance algérienne ...que dieu nous préserve et vous inchalah,enfin el yad fi (...)

Réponse :

j’attends toujours ta reponse MONSIEUR BELAYAT ?????? NIFFFFFFFFFFFFFF.
HTM :
Assalamou âalaikoum. Moi c’est plutôt la dénomination de cet établissement qui me dérange. En entendant prononcer Dar Essabr, la première idée qui me vient à l’esprit c’est la fatalité et la résignation. J’aurais aimé qu’on lui attribuât un nom synonyme d’espoir.

Réponse de staifi hor :

mon frere mena n ’yzid n’soumouh bouzid le jour ou se centre ouvre ces portes on change le nom !!!!!! si c était ça le probleme !!(il manque 60 millions de dinars)rien que pour l’ouverture si ils arrivent a ramassé cette somme on te demande de proposer le nom qui te fait plaisir salutations

Réponse :

Oui, plutot fataliste. Mention tres bien, HTM.

Réponse de Jmemele :

J ai eu exactement la meme reaction ;Essabr,plus d espoir quoi... c est important la denomination !La leucemie par exemple,si elle ne guerit pas, peut permettre des remissions tres longues . quand aux sous,l ESS ou un industriel a lui tout seul, peut prendre en charge la totalite des depenses....En fait le plus dur sera la gestion (dons ???) c est pour cela qu il aurait fallu commencer par utiliser des structures qui ne servent pas a gd chose comme la maison des associations(ain droudj) ou la creche du croissant rouge pour heberger les parents ou d autres malades qui viennent de loin et leur permettre de se retrouver au centre ville pour oublier leur calvaire,yessoubrou....
altruiste :
Tout musulman est forcément altruiste. Vu l’énorme pourcentage de personnes atteintes du cancer dans cette ville, il est primordial qu’on s’y intéresse de quelle manière que ce soit. C’est vrai, constatant toutes ces faramineuses sommes d’argent dépensées dans le futile et qui ne mèneront pas au paradis, cela devient indécent d’en parler. Ne polémiquons pas sur un tel ou un tel, parlons positif. Le fait d’encourager cette initiative est déjà une contribution à ne pas sous-estimer. Alors, je voudrais que chacun apporte son témoignage sur le malheur qui l’a frappé. La maladie est à notre porte et n’importe lequel d’entre nous peut, un jour, en être frappé. Faites passer le message. C’est vrai que le moindre dinar peut contribuer. Déjà, que l’argent est un gros handicap qui ne va pas enrayer le cancer ; alors, qu’en est-il sans argent et sans structure d’accueil ? Il y a des malades qui, par manque de moyens, se sont laissés mourir à la maison et ont tout arrêté. Des pères qui ne peuvent rendre visite à leur (...)

Réponse de Jmemele :

Au fait ce travail de solidarite devrait etre initie par les mosquees avec tout l argent ramasse chaque annee.Les responsables devraient systematiquement prevoir des sortes de dar essabil comme appendice a toute mosquee pour heberger,doucher,nourrir et le demuni et le voyageur...Ce serait plus humain,plus discret ;meme pour les repas du mois de careme.Et comme chaque qurtier dispose de sa mosquee cela arrangerait pas mal de choses avec tous les benevoles qu on y rencontre.Moi meme ,je prefere deposer ce que j offre au niveau de la mosquee . Tout le monde pourra y manger sans distinction de classe sociale ni marginalisation ,ni propagande.Il suffit detre organiser et de bien gerer surtout l hygiene et comme c est un lieu entretenu ..ce serait bien qu on y pense. Dar essabil c est peut etre mieux que dar essabr (...)

Réponse de Jmemele :

Ce sera donc le peuple dans son ensemble qui se chargera de cette activite caritative particulierement sensible.
oncologue :
bsr ;je suis medecin dans un service pour cancereux...et pour la souffrance j’ai des histoires et de hitoires mais celle qui m’a tué un jour c’est celle d’un pere abbatu,c’était une garde penible mais de voir un pere pleurer son enfant non seulement parcequ’il est parti au ciel mais aussi parcequ’il ne trouvait pas l’argent qu’il faut pour louer une ambulance pour le dernier retour de cet enfant vers sa ville d’origine ,l’angoisse et la douleur morale ; l’impuissance qu’avait ce malheureux...c’etait certainement l’enfer.dieu merci et c’est grace a une association que ce probleme a pris fin,alors, soyons solidaires pour ne plus voir ce malheur et nchalah tous les malades seront traités a proximité.

Réponse de une de tes étudiants actuellement résidente :

salut docteur, si je me trompe pas il ya un seul oncologue au CHU de Setif on vous salut pour le travail que vous faites soit de point de vu médical ou le soutien psychologique de vos enfants malades je crois que c’est le seul service réussit à Setif et je précise bien le coté d’oncologie et non pas la pédiatrie entière Bravo monsieur et bonne continuation
Commentaire n°23903 :
Une étudiante ne doit pas tutoyer son maître assistant.

Réponse de une étudiante :

l’essentiel que mon msg est parvenu à mon maitre assistant malgré que j’ai utilisé plusieurs fois le vous c’est surement un jaloux du service de pédiatrie qui me répond de cette façon !!! le respect n’est pas de tutoyer ou vouvoyer quelqu’un

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus