Accueil > Culture >

Toufik, un apprenti artisan coiffeur ou ce jeune artiste qui monte.

lundi 23 mars 2009, écrit par : A. Nedjar, Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

’en déplaise à certains, le jeune Toufik qui n’a que 27 ans, est de ces jeunes qui, malicieusement,judicieusement, audacieusement mais sûrement, a choisi de fouler des plates bandes qui, jusque là, étaient réservées exclusivement à la gente féminine et cela paie.Oui, il a choisi d’être coiffeur pour ces dames.

En formation encore auprès de l’Ecole El Amel à Sétif, sa vitalité et sa vivacité tentent de faire précocement de lui un pur produit local, un artiste qui monte.

A l’occasion du dernier salon de Beauté qui s’était tenu dans les halls des exposition dit de Maabouda, bien qu’il fût, honoré de la seconde place au concours général de la coiffure féminine, ce classement avait suscité le mécontentement général auprès des très nombreuses femmes et jeunes filles présentes ce jour là. Elles qui lui réservaient le podium. ! Elles ignoraient certainement que les critères d’élection dans cet art sont aussi nombreux que rigoureux.

Réuni autour d’un comité de professionnels, le jury, de part ce classement semble avoir envoyé un message à notre jeune artiste pour lui imprimer encore cette rigueur et l’encourager à d’avantage de persévérance et à la création. Ces professionnels là ont certainement le souvenir où, dans de nombreux concours internationaux, ils raflaient pratiquement toutes les distinctions .La haute coiffure algérienne, masculine surtout, avait cette grande réputation, si bien qu’on parlait respectueusement de « l’école algérienne de la coiffure » .Elle se distinguait partout dans le monde.

Les français en véritables artistes, redoutaient la présence de ces algériens aux moyens infiniment petits mais aux convictions grandes et aux mains d’or. Ils aimaient leur métier dont c’était leur art également. C’était Leurs manières de s’exprimer comme pour étaler fièrement leur personnalité.

Les surprenantes transformations devenaient ainsi bien nettes, radicales avec ces chevelures drues ou parfois volontairement avec ces « broussailles » assez délicates, bien de chez nous.

Dans les salons de la coiffure de la capitale,nombreux ceux qui exhibent encore fièrement ces titres ,ces médailles ,ces coupes ou ces diplômes gagnés à coups de ciseaux et de rasoirs aux lames tranchantes mais, se lamentent aussi de la dégradation de cet art ancien aux multiples facettes, réduit à une activité quelconque où la tendeuse électrique ronronne plus sur nos têtes plus que ces coups de lumières d’où jaillissait ce génie qui nous transformait en véritables portraits artistiques ,à ne pas vous reconnaître !

Cela ne découragea nullement notre jeune artiste à la démarche flegmatique qui, le sourire aux lèvres, pense déjà au lendemain.

Il pense déjà à s’associer aux grands galas pour donner la réplique aux plus anciens mais son rêve est de rencontrer ce grand coiffeur algérien de renommée mondiale, Djilani Maachi *, champion de la haute coiffure et du relooking dont l’installation a été annoncée dans un des grands quartiers d’Alger

Le handicap affirme-t-il, est l’absence de bons produits à prix raisonnables pour réaliser ces chefs d’œuvres ou ces rêves de têtes biens faites à cotés de ces têtes biens pleines de nos jeunes filles qui, pour celles qui convoleront en justes noces cet été ou de celles qui, en fin de cursus scolaire ou universitaire, mériteraient bien ces petites gâteries.

Quand aux autres, avec la venue de cette future star de la haute coiffure, elles diront bientôt adieu à « l’essartage » des chevelures au moyen d’un sèche cheveux juste gourmands en kilowatt

Ce jour là Toufik n’a pas certainement pas gagné la coupe, il ne l’a pas démérité, il n’en demeure pas moins qu’il a gagné l’estime, la considération et l’admiration de nombreuses femmes qui lui confieront désormais avec joie leurs têtes.

*Djilani Maachi est cet éminent artiste algérien de la haute coiffure installé à Paris, référence mondiale en la matière


Partager cet article :
20 commentaire(s) publié(s)
Algerien :
Bonjour La coiffure dame doit restée entre les mains des femmes, respectant nos traditions,la coiffure dames si elle est tolérée en islam c’est à condition qu’elle doit etre pratiquée par la gente fiminine.On est n’est pas dans l’obligation de suivre ceux que vous avez donnés comme exemple pas à pas meme s’ils entrent dand un trou on doit les suivre ;d’ailleurs une femme digne de nom ne se laisse pas se faire par un homme étranger à elle.

Réponse de Harissa :

Ah bon parce qu’il est écrit dans le Coran que le coiffeur doit etre femme ?!!! N’emmènes pas ta femme si tu veux et ne t’occupes pas des femmes des autres.

Réponse de staifi :

le mensieur d’avant a raison mais c’est pas une question de tradition c’est dans la religion sa te dit rien la sotra hein ?????

Réponse de ain azel :

Avec tes traditions tu ne dois pas utiliser le net. Avec tes traditions tu ne dois pas voyager en avion. Avec tes traditions, pas de parabole........ Laissez les gens tranquilles, occupez-vous de votre cour, elle a besoin de beaucoup d’attention. Ou est le mal ? Moi, je ne voudrais pas que ma femme soit coiffée par un homme, mais pour les autres je m’en balance.Chacun est libre dans sa vie qui ne dure que brièvement. Il ya des gynécologues mâles,donc pourquoi pas des coiffeurs pour femme ? Avec tes traditions, mets toi une gandoura et un burnous et garde bien tes moutons.
Sétifien19 :
A Algérien. C’est à cause de personnes comme vous que l’Algérie n’avance pas.
une femme :
c’est comme si vous nous disiez que les médecins femmes ne sont destinées que pour les femmes ou les médecins hommes ne consulteraient que les hommes.Bien des femmes en mouraient faute de soins.C’est revenir à une ère ou le peuple Algérie et la femme surtout à menée une guerre pour gagner sa place.rien ne vous empêche de ramener votre femme chez une coiffeuse dame mais d’après votre version ,vous ne la ramenez nulle part
Alia d’Alger :
c’est ce genre d’obstacles que Toufik a certainement vaincu en acceptant d’exercer ce métier délicat mais surtout de combattre ces préjugés à la carapace bien dure.
staify horr de paname :
salam aleikoum, j habite en france depuis plus de 30ans, et jusqu a present et pour le peut de fois ma femme est aller se faire une coiffe , mais chez une coiffeuse messieurs je ne tollere pas que ma femme se fasse relooker par une homme, idem pour certaines visites medicales , soiten medecine generale ou ginecologique , pas d hommes, alors messieurs les modernes vous qui pretendez etres du 3emes millenaires, le saint coran reste toujours d actualité, et celui qui accepte que ses soeurs sa femme ou ses filles de se faire palper par des hommes est pour moi un dayouth tahene tout simplement

Réponse de Nacéra de lyon :

cette chose est impossible . ta femme en france t’aurait mis un coup de pied dans le derrière sans atttendre 30 ans.

Réponse de ain azel :

Tu aurais du rester dans ton douar mon vieux.Avec une mentalité pareille, la France est bien partie. Je suis sur que tu envies Toufik et que tu voudrais bien tripoter des têtes de femmes, mais en hypocrite,donneur de leçons de morale, tu déverses ton venin sur un jeune qui a trouvé sa vocation de coiffeur.

Réponse :

Bravo monsieur, radjel ou nos
khélifa :
Je suis d’accord à 200 % !!! Je suis pour la modernité, mais pas pour cette atteinte à la morale, et à notre religion !!!
Bouddhiste Staifi de Fermatou :
L’opinion de Algerien est juste et je la respecte. Être musulman et autoriser un homme étranger de toucher les cheveux d’une autre femme, est une trahison en soi-même. La religion est claire dans ce sens, c’est INTERDIT et HARAM, donc soit vous l’acceptez comme ça et dire que vous êtes fière d’être musulmane, soit vous la refusez. De ce point de vu, je suis avec Algerien, au moins il est honnête en soi-même. Franchement, j’aime pas les femmes qui disent : « Je suis fière d’être musulmane » et elles ne respectent ni le foulard, ni la prière et ni les paroles de Dieu. Personnellement, ça ne me dérange pas si ma femme ira se coiffer chez Toufik car tout simplement, j’ai choisi mon chemin, je ne suis pas croyant.
Commentaire n°25403 :
à chacun sa tête.Vous ne pouvez pas disposer de la tête de votre femme comme vous l’entendez.Ce n’est ni un produit ni une propriété exclusive au sens d’un patrimoine.elle pense ,elle sent elle réfléchie.Elle est donc responsable.Ce n’est pas votre misérabilique contrainte qui la rendrait plus heureuse.dans de nombreux cas ,elle est chef de famille à part entière ou vous ne servez plus que de géniteur .Si vous faites plus de confiance à votre femme,vous vivrez certainement en paix avec vous même.Dieu est beau et aime le beau a révélé le coran
Nacéra :
HONTE A VOUS ! et dire qu’il était juste question d’un jeune qui veut tt juste vivre de son travail et être bon dans son métier.
YOUGHOURTA :
Bon courage fiston , il n’y a pas de sots métiers toi au moins tu as décidé de gagner ton pain honnêtement.... pour le reste ne dit-on pas que les chiens aboient et la caravane passe......... oulalhadith kies ...personnellement je suis musulman pratiquant et je n’accepte de leçon de personne
Saliha une ancienne voisine :
J’ai connu Toufik quand il était encore tout petit, ça me fait vraiment plaisir de savoir qu’il a un but dans la vie, c’est bien mon garçon continue et surtout tiens bon, tu n’as pas choisis la voie la plus facile mais Dieu t’aidera car tu es quelqu’un d’honnête et de gentil.
lina :
malgré ke je suis pas au corant k il ya un homme ki coiffe pour femme a sétif mé je te souhaite ke dela réussite dans ton domaine malgré ke les sétifien ils ont une dure montalité mé il faut k ils la change maintenant et serieusement maintenant les homme coiffe mieux ke les femme et j’aimerais b1 avoir l’adresse de votre salon come ça kon je v1 a sétif je v1 coiffé chez vous.bonne contunuation
Oriental :
Bravo Toufik mille fois. Je ne vous connais pas, mais je trouve que vous êtes une étoile montante. Continuez votre ascencion. N’écoutez pas les critiques destructives. La religion n’interdit pas que les hommes coiffent des dames. Regardez les Libanais, Syriens...Alors, foncez et bonne chance.
bn :
toufik.un grand courage et respet,car de nos jours c’est pas facile pour un jeune algérien,au maroc comme casablanca dans les salon aisées se sont des hommes,leurs maries,me voie aucune différences,que se soie un homme ou une femme qui coiffe,arréter de vous trouvés des excuses .laisser le coran et islam en dehors, je suis pratiquante mon marie me laisse me coiffé chez les hommes,car ils ont le respect plus que les soient disant croyant,je suis algérienne .pourquoi venir en france avec toutes cette tentations.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus