Accueil > Culture >

Rennes Sétif, Une action citoyenne : Une journée d’échanges pas comme les autres

mercredi 27 mai 2009, écrit par : A Nedjar, Sétif info, mis en ligne par : Boutebna N.

oursuivant son programme, la délégation des artistes de Rennes n’a pas chaumée. Aujourd’hui le 26 Mai, elle a établi son camp à de la maison de jeunes Saïd Boukhrissa, un endroit de proximité situé, à l’Est, aux confins de la ville, qui draine tous les amateurs des grandes cités dites des « 1014 logts, 1006, 300, 200 etc. ».le programme arrêté pour 4 jours entiers consiste à initier ou à perfectionner d’autres animateurs de maisons de jeunes spécialisés dans l’art photographique .Ce stage est conduit par un célèbre reporter photographique du grand journal « Ouest France » breton en France. Le stage comprend également des sorties et des prises de vues à l’extérieur au titre des travaux pratiques. Le couronnement du stage se présentera sous la forme d’une sélection photos réalisées par les stagiaires pour une exposition à Sétif avant son transfert à Rennes pour être présentée aux citoyens Rennais.

Il est à rappeler qu’avant d’aborder le chapitres technique, l’animateur à longuement parlé des lois et des règlements qui régissent le métier ainsi que l’étique à respecter en la matière

La même démarche a été réservée pour le groupe de slam que représente deux jeunes slameurs venus avec la délégation. Ces jeunes ont eu à rencontrer leurs vis avis de la ville de Sétif. Jeunes étudiants pour la plus part à l’université, ils constituent la révélation pour l’année. Leur activité commune consiste à élaborer un programme pour une représentation mixte qui sera proposée le jeudi 28 Mai au théâtre municipal.

A 18h précise, ce fut le vernissage de l’expo photos et de peintures dans la salle des fêtes municipales de Sétif, nouvellement aménagée.

La délégation Rennaise présente à l’inauguration fut surprise par le grand nombre de visiteurs qui se précipitèrent dans la salle.

Le clou de la soirée fut la production des musiciens qui jouèrent à même la salle d’expo quelques morceaux de musiques bretonne pour couronner la soirée conne vous le verrez sur la vidéo.

Dans l’après midi, au théâtre municipale, en plus des échanges artistiques et, ce fut la grande surprise, les musiciens s’échangèrent réellement leurs instruments. Une ghaita et une chekoua contre les instruments à vent bretons qui s’apparentent très exactement aux nôtres.

Le sonneur de la bombarde Bretonne n’eut aucune difficulté à jouer de la ghaita comme il en fut de même pour notre artiste avec la bombarde en main .Le biniou ou cette espèce de chekoua bretonne à ravi notre artiste où son vis-à-vis se prêta au même exercice avec notre chekoua. Nous eûmes droit à un merveilleux petit concert improvisé avec ces instruments communs. C’est véritablement des échanges et, c’est le cas de le dire

L’idée a germé de créer un groupe commun pour le festival mondial de la musique celte et bretonne de Lorient.

Le programme se poursuit avec diverses activités jusqu’au 31 mai 2009.

Il est à noter que cette expérience unique est le fruit des rapports directs et des contacts entre artistes qui ont répondu à l’invitation des artistes Setifiens qui les hébergent également chez eux .C’est une initiative citoyenne ,au bénéfice des citoyens Setifiens


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus