Accueil > Culture >

Rachid Bouchareb prospecte à Sétif pour son prochain film « Hors la loi »

Silence, on filme les massacres du 8 Mai 1945 !
lundi 22 juin 2009, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

e premier tour de manivelle du long-métrage Hors-la-loi de Rachid Bouchareb aura lieu le 27 juillet prochain à Sétif. Actuellement, le réalisateur se trouve à Sétif pour des repérages, où il a animé jeudi dernier un point de presse, donnant ainsi des détails sur son projet qui se concrétise chaque jour davantage.

Le cinéaste Rachid Bouchareb est depuis quelques jours l’hôte de la capitale des Hauts-Plateaux. En effet, le réalisateur d’Indigènes est en visite de prospection des lieux où il donnera le premier tour de manivelle de son nouveau film, Hors-la-loi, qui n’est, selon lui, qu’un prolongement de son dernier film. Cette nouvelle œuvre cinématographique, dont le budget est estimé à 19,5 millions d’euros (15% du financement provient de l’Europe et 25% de l’Algérie), est la plus grosse production jamais réalisée en Afrique et au Maghreb.

En fait, Hors-la-loi a bénéficié, selon le producteur, du soutien du chef de l’État, du ministère de la Culture, à sa tête la Mme la ministre, et de la station régionale de télévision de Constantine.

Dans une rencontre conviviale, jeudi avec le producteur, le réalisateur et le scénariste de cette super production, au niveau de l’hôtel El-Hidhab de Sétif, Rachid Bouchareb nous a révélé que son film est un long-métrage de 2 heures 30 minutes. Le tournage, qui durera 5 mois, sera entamé le 27 juillet prochain à Sétif ; et le cinéaste a repris les acteurs qui ont campé les rôles principaux dans Indigènes, et reçu le Prix d’interprétation au prestigieux Festival de Cannes, à savoir Samir Naceri, Djamel Debbouze, Rochdy Zem et Sami Bouadjila. Mourad Khan, Chafia Boudraâ, Ahmed Benaïssa et Larbi Zekkal, feront également partis du casting. De plus, le scénario raconte l’histoire de trois frères, dont la famille a été expropriée de ses terres et chassée. Survivant aux massacres du 8 Mai 1945, les frères atterrissent en France et s’engagent dans la Révolution. La bataille de Paris qui oppose le FLN à la police française va les broyer, et les déchirer, mais leur combat est noble, voire sacré parce qu’ils luttent pour acquérir le droit d’exister en tant qu’êtres humains à part entière.

Cosigné par Rachid Bouchareb et Olivier Lorelle, le scénario est fort et consacrera 25 minutes aux massacres du 8 Mai 1945 à Sétif et Kherrata. “L’idée d’écrire Hors-la-loi m’est venue juste au moment où je montais Indigènes. J’ai constaté que la fin de ce dernier, qui d’ailleurs se termine par des moments forts où les Français fêtaient l’armistice réalisée grâce à 150 000 Algériens qui ont combattu pour la France, était ouverte et qu’il fallait compléter car les Algériens qui sont sortis dans la rue pour fêter cet évènement synonyme d’une promesse d’indépendance ont été tués et massacrés. J’ai vu que ça mérite un film”, révèle M. Bouchareb, qui a toutefois insisté sur le fait que ses films sont des œuvres cinématographiques et non des documentaires. Il ajoute : “Mon objectif est de contribuer à rétablir la vérité historique et mettre la lumière sur une partie de ces évènements sanglants et leur donner une dimension universelle.” De plus, outre l’Algérie, le film sera tourné en France, en Belgique, aux États-Unis, en Allemagne et en Tunisie où un décor représentant la rue principale de Sétif sera construit, et où évolueront plus de 12 000 figurants. “Les porteurs de valises ou les Français qui ont participé à aider la cause algérienne ont aussi leur place dans mon film. Ce sont les amis de l’Algérie”, ajoute plus loin le réalisateur. Ce dernier a toujours été obsédé par les thèmes relatifs à la mémoire et à l’Histoire.

En réalité, il fait de cette quête plutôt qu’une obsession, une problématique formelle et une thématique récurrente dans son cinéma. Rachid Bouchareb nous a également révélé que le film sera projeté en avant-première à Sétif et ce, le 8 mai 2010, sur un écran géant, tout en déclarant : “Le film qui a commencé ici finira ici !” Hors-la-loi sortira une semaine après en France.

En marge du point de presse, le cinéaste a également annoncé son projet d’une trilogie qui revient sur les relations entre l’Amérique et le monde arabe.


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
KHELIFA :
Salama 3alaikoum ! Merci infiniment Monsieur BOUCHAREB ! Bravo mille fois ! Gloire à nos martyrs !
FULL :
Bienvenue fils artiste du bled,ton boulot parle pour toi.Met le feu a cannes ou ailleurs mais met le et illumine la planéte cinema. Garde le cap et ne te fais pas distraire par les petits et grands hableurs qui ne manqueront pas de t’aprocher... Quant a moi je te dis ,bonne merdasse !
kamel0322 :
Salem, je lui souhaite unt res agreable sejour dans notre ville cherie SETIF ainsi à toutes les personnes qui vont l’accompagnées et je pense que par le 7ième art que la france demandera pardon et reconnaitra son crime contre l’humanité de notre peuple ,encors une fois ahla wa sahla et bon courage (wa salate wa salame ala rassoul ALLAH)
tarek :
bon courage m RAHID BOUCHAREB
Amaria :
Superbe projet ! Tous mes encouragements et félicitations, surtout avec cet grand artiste qui afait changer certaines idées sur l’histoire du Maghreb avec la France. Il a réveillé des consciences
Commentaire n°34809 :
cherchez les vrais témoins. Pas ceux qu’on voit depuis fort longtemps et qui n’y étaient pas. bonne réussite.
didine :
Que Dieu t’aide Monsieur Rachid pour ce grand film qui va débuter de Sétif....mille fois merci. ce film qui va certainement éclairer l’opinion mondial sur ce qui est passé un certain 8 mai 1945 à Sétif, Ain Abessa,Kherrata,Guelma,etc..... Bon courage et non à l’oubli.
Commentaire n°34829 :
c un très bon article M ;senoussaoui mais je pense qu’il, fallait peut etre s’étaler da ns la présentation du film

Réponse de Randa :

Et justement, pour -Hors la loi- nous cherchons des figurants (des hommes entre 45 et 60 ans ; des enfants entre 8 et 11 ans (nous cherchons des petits garçons mesurant entre 1m30 et 1m50, blonds, yeux clairs si possible)...afin de vous inscrire, veuillez vous présenter au théâtre municipal de Sétif, nous serons encore là le mardi 07/ 07, le mercredi 08/07 et le jeudi 09/07 de 15h à 17h

Réponse :

Zut alors j’ai raté les auditions ou inscriptions, mes neveux ou mon père auraient pu faire l’affaire vu qu’ils sont des blancs aux yeux bleus
WIRTZ :
Il serait souhaitable que cet éminent ’producteur’ résident dans notre pays songe, pour l’avenir, de réaliser un film sur les massacres de la rue d’ISLY et d’ORAN et d’informer nos compatriotes des conditions dans lesquelles 150.000 Harkis et leurs familles furent exterminés au nom de l’Algérie Indépendante . Il est important, en effet, que les Français puissent comparer et sachent à qui revient la palme de l’IGNOMINIE

Réponse de Hanouz :

Hum, euh...soyons courtois et regardons l’histoire sans la haine qui a peut etre habité vos ancêtre, Monsieur. Permettez a ce que les victime de la barbarie Française, alors qu’a l’époque l’hotel Lutécia se remplissait des survivant de la Shoa et que la France decouvrait l’horreur des Nazis, puisse voir mis a jour cette terrible injustice, et commencer leur travail de deuil. Vous, les Européens, devez accorder le droit a l’humanité à ceux qui ont été du bétail, des sous hommes, des métèques et qui ont été balayés d’un revers de main et massacrés par une France dite -liberée-. Monsieur, après, vous aurez aussi le droit de revendiquer votre statut de victime de la guerre d’Algerie, et de proposer des révélations.

Réponse de un citoyen :

je me demande a m bochareb et la boite tassili pourquoi vous ne parler jamais du l’équipe algérienne de constantine malgré c’est eu qui ont fais le défis ici a setif,ni dans la tv ni dans le journal ni meme les responsable du film donc ya quelque chose,alors soyer fiére de vous meme et déclaré tous au peuple,autre chose soyer fiére de la satation de constantine de télévision

Réponse de un citoyen :

autre chose je m’adresse a la presse algérienne ou etes vous ,pourquoi vous ne parler jamais sur les equipes de tournages sachant bien que vous etes absents de votre métier,essayer de filtrer le cinema pas donner toujours du bonbon au start car ya aussi des talents ici au bled qui ont mangé la merde dans ce tournage ,meme pas un mot sur la satation de constantine meme pas un remerciment meme pas une déclaration que l’équipe de constantine qui as doné tous a ce film ave ces moyens matériaux et perssonels.......j’attend notre présse d’écrire un mot sur ce film et cette stataion régionale.
simon benavista :
salam halikoum les fatmas pleurueuses de setif et de guelma. 45 000 morts pourquoi pas 20 000 , en outre ce sont des messalistes qui ont ete tues en tout 2000 je crois pas plus. et les massacres des juifs pieds noirs de constantine viols egorgements et ceux d’alger. et les massacres du fln sur les harkis.200 000 massacres et empales et ceux des civils musulmans qui subissaient la terreur des terroristes du fln. et les nez tranches, les clawies dans la bouche des soldats francais ou des musulmans qui voulaient rester francais. et cette expulsion de millions de juifs et europeens la valise ou le cerceuil. nous aussi on peut faire des films. vous critiquez israel mais israel n’a jamais commis de crimes elle. occupez vous de construire votre pays avant que ca devienne une province (...)
zapata :
laisser les algèriens travailler liberer le savoir faire notre force c’est notre divèrsitè multiculturelle vous allez voir des miracles.....dèsrteur de l’armèe française libèrer le pouvoir on a marre de vos hommage au braves de l’algèrie de 1830à1962...fèlècitation bouchareb ....le fuitur prèsident

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus