Accueil > Culture >

Le syndicat des artistes de la wilaya de Sétif rend hommage à Djamel Meguelati dit « MAKAKO »

samedi 19 décembre 2009, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

’artiste, le sportif, le sympathique… divers surnoms que les présents à la maison de la culture de Sétif ont attribués au regretté Djamel Meguelati dit « MAKAKO » pour mettre en exergue l’originalité de sa personnalité aux multiples facettes. Une brochette d’artistes et d’hommes de culture algériens étaient, ce samedi, à Sétif pour rendre hommage à cette sympathique figure sétifienne, en marge de la journée d’étude organisée par le bureau du syndicat des artistes en présence de plusieurs personnalités représentant le bureau national, l’ONDA, l’OREF et des universitaires venus de partout. Cette rencontre ayant pour thème « l’artiste entre la réalité et la créativité » s’est soldée par la création d’un conseil consultatif des artistes ayant pour mission la prise en charge des problèmes socio-économiques et professionnels des artistes de la région.

Le moment fort de cette rencontre était sans doute l’hommage rendu à un artiste hors pair. Djamel Meguelati qui nous a quitté récemment des suites d’une longue maladie.

MAKAKO, comme on le préfère l’appeler à Sétif a participé au légendaire film « Kahla we Beïda » et à plusieurs œuvres artistiques dont la « Malhamat » du 8 mai 45. L’hommage à MAKAKO en présence de sa famille a provoqué divers sentiments mélangés de regret, d’admiration et de fascination. A noter l’impeccable organisation de cette rencontre, première du genre dans la région animée par Aissa Jirare, Boutchiche, Guergour, Tayeb, Ghedir, Bensedira, Benseka, Mezâache et les autres membres du bureau de Sétif.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°54005 :
allah yerahemou makako, c’etait un grand homme, bravo aux organisateurs
Djamel de bougaa :
Bravo aux organisateurs des vrais fils de familles à Aissa Jirare qui a su animer les débats sans oublier boutechiche, faycal guergour, Toufik mezaache, nabil Benseka, ghedir, tayeb, Leila, Halima, raouya, bencheikh, Bouzid, Bensedira, cheb omar, redha le peintre et les autres cette rencontre est une vraie reussite
Commentaire n°54008 :
Pourquoi avez-vous choisi cette photo ? Vous voulez nous convaincre qu’il etait malade ? On vous croit. J’aurais prefere’ une photo plus gaie, plus digne. Je suis sur que lui-meme, rabi yarahmou l’aurait aussi prefere’ ainsi.

Réponse de un Sétifien... :

En voyant la photo jointe à l’article ,j’ai eu la même réaction que vous.Mes condoléances à tous ses proches.Un homme simple que j’ai toujours croisé à Sétif sans vraiment le connaître.
Commentaire n°54031 :
TA3AZINA ILA 3AYLAT AL MARHOUM.
Commentaire n°54040 :
VOUS AVEZ RAISON BOUGAA SEULEMENT C L’OCCATION AU JAMAIS DES AFIRISTES PARDON DES ARTISTES.
Commentaire n°54060 :
allah yarhamak ya makakou tu etait un vrai homme aimant les pauvres ...
Naila :
Makako était un vrai artiste et dans la vie et sur la scene Allah yarahemou et merci à setif info pour avoir pensé à lui. merci également aux artistes de setif
Nasser :
personnelement je le connais pas mais comme vous avez le pouvoir des medias qui sont payés par le contribuable vous faite de n importe le qui un super star .rabi kayen

Réponse de Naila :

Allah yanaalek , au moins du respect pour les mort

Réponse de un Sétifien... :

TRISTE INDIVIDU, m.nasser.
bougaa :
je nai pas manque de respect a makako rabi yarahmou .jai seulement rapporte des faits reels car je travaillais a lepoque a la wilaya de setif et il entrait chaque jour comme si cetait une ecurie.quant a son talent artistique moi je le trouve vraiment mediocre.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus