Accueil > Santé >

Journée nationale des handicapés : Une catégorie désavantagée, mais très volontaire

lundi 15 mars 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

La Journée nationale des Handicapés, qui correspond au 14 mars de chaque année, nous renvoie continuellement à la marginalisation et la souffrance endurées par cette frange de la population. Car, en dépit des efforts consentis par les pouvoirs publics en direction de ces citoyens, que l’on désigne souvent par le terme « invalides », à l’exemple de l’existence de plusieurs centres régionaux de formation spécialisée pour les handicapés, dispensant des formations pour permettre à cette catégorie sociale d’accéder à un métier décent et de se prendre en charge, cela demeure encore insuffisant, soit une goutte d’eau dans un océan.

Malgré cela, les personnes handicapées à Sétif continuent la lutte pour permettre une meilleure insertion par le travail, d’attirer l’attention des responsables locaux sur les problèmes et les préoccupations rencontrés. Ainsi pour marquer cette journée, plusieurs activités culturelles, expositions et portes ouvertes ont été organisées par les associations des personnes handicapées, sous l’égide de la direction locale de l’action sociale.
Façon de monter que cette frange de population peut réussir une insertion dans le milieu professionnel malgré le manque, voire l’absence d’adhésion à un programme d’emplois.

A signaler qu’au niveau de la salle des fêtes de la ville, les visiteurs ont pu découvrir à travers une exposition, l’expérience réussie de quelques chefs d’entreprises bénéficiaires des crédits Ansej dans divers spécialités l’exposition du matériel orthopédique et quelques produits artisanaux imaginés et confectionnés par cette catégorie sociale désavantagée, mais très volontaire.


Partager cet article :
2 commentaire(s) publié(s)
bezghoud34 :
Oui c’est le cas de le dire. Les handicapes n’ont pas besoin de tout ce folklore. Tous les responsables de ce pays savent de quoi ils ont besoin.
HADJ - MESSAR ( ESPAGNE ) :
Bonsoir à Tous et à Toutes , AZUL Fellawen . J’aimerais que certains responsables de ces Handicapés s’exprimer avec leur sens , car les mots qu’ils utilises sont parfois très handicapants. La présence de syndicats dans cette Association est une chance et non un handicap pour le pays. Nous avons besoin d’interlocuteurs, il faut leur faire confiance, ne pas les humilier. La sagesse du futur, celle qui évitera le suicide de l’humanité, ne consistera plus à gagner du temps mais à le remplir, à le vivre, à en prendre toute la mesure. < SANS RANCUNE ( rassem054@yahoo.fr )

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus