Accueil > Santé >

Clinique des pins, fermeture pour raison d’hygiène et d’entretien

vendredi 7 mai 2010, écrit par : A. Nedjar, Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Du jamais vu, qui l’aurait cru ? Un établissement sanitaire de premier ordre malade, fermé pour manque d’entretien et d’hygiène. Croyant qu’il s’agissait d’une gargote, d’un restaurant, d’une pizzeria où l’une de ces échoppes de l’ancien temps, j’ai dû me reprendre par deux fois pour me faire confirmer et surtout d’accepter qu’il s’agit bien d’une clinique. Oui une clinique selon mon interlocuteur qui m’informe que cette mesure aurait été imposée par des mesures administratives de la Direction de la Santé de la Wilaya. Aux dires des communs, le manque d’hygiène flagrant constaté par différentes inspections ont poussées à ces extrêmes. Il est évident que les responsables gestionnaires ont dû recevoir au préalable les mises en gardes d’usage pour se conformer aux règles élémentaires d’hygiène et de sécurité.

Il semblerait que les nouveaux repreneurs de cet établissement auraient procédés à des coupes sèches en termes de dotations budgétaires dont le premier poste à en souffrir auraient été les charges d’entretien. Néanmoins, il faut dire que dans ce cas précis, on ne gère pas avec le même esprit que celui de ces ‘commerçants’ du centre dit ‘Doubaï ‘ d’El Eulma où le seul critère de rentabilité est déterminé par le haut niveau de profits indépendamment de tous autres critères de services y compris ceux de la garantie et de l’ après vente .On ne gère pas non plus une clinique comme on gérerait un atelier d’entretien et de réparation de véhicules.

Voulant confirmer ces propos auprès de l’administration de la santé pour la Wilaya, seul un gardien était présent. Il m’informe qu’il ne pouvait me mettre en rapport avec aucun administrateur ou inspecteur vu qu’en fin de semaine, Vendredi et Samedi, aucune permanence n’y est assurée depuis des mois .Seul un tableau de permanences des médecins, pharmaciens d’officines et dentistes du secteur privé trône sur le bureau du gardien.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus