Accueil > Santé >

La « hjama » tue une mère de famille

mercredi 4 août 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Lundi passé, une femme de 55 ans, mère de neuf enfants, est passée de vie à trépas entre les mains d’une praticienne de la hjama. Cette pratique de médecine dite alternative, pourtant considérée illégale par le Conseil de l’ordre des médecins et condamnée par le Code de la déontologie médicale à travers ses articles 31, 17 et 18. Le drame a eu lieu dans une maison où un couple reçoit ses « cobayes », l’homme s’occupant de la gent masculine, et la femme de la gent féminine. La victime, était sous traitement médical, elle souffrait d’une forte migraine. C’est ainsi qu’il a été décidé de l’acheminer vers le couple qui pratique la hjama. Ce qui devait arriver, arriva. La dame a perdu conscience entre les mains de la « prétendue faiseuse de miracles ». Elle a été transportée alors en urgence vers les services de santé qui ont constaté la mort suspecte. Le corps a été transféré ainsi vers le service de médecine légale. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour tirer au clair cette affaire.

Ainsi donc, et malgré toutes les mises en garde des spécialistes, le phénomène de la “hdjama” prend des proportions alarmantes en Algérie, cette pratique expose un grand nombre de patients à des conséquences désastreuses.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus