Accueil > Culture >

« Khouya » du Sétifien Yanis Koussim, primé

mardi 17 août 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Le nouveau court métrage de Yanis Koussim intitulé « Khouya » (mon frère) a remporté le Prix du jury Cinema e Gioventù (cinéma et jeunesse) pour la compétition internationale dans la section Concorso Pardi Di Domani (concours international Léopards de demain), lors du 63e Festival du film de Locarno, qui s’est déroulé du 4 au 14 de ce mois. Le film est pratiquement le seul en provenance de l’Afrique à participer à ce grand rendez-vous cinématographique. Le court métrage « Khouya » a déjà été projeté à Cannes et a fait l’objet d’une sélection au « short film corner ». Il a été retenu à Locarno dans la catégorie Concorso pardi di domani. Ce film relate un drame familial généré par le machisme du frère Tarek qui impose violemment son diktat sur ses trois sœurs Nabila, Imen et Yamina.

La mère assiste à ces scènes insupportables où elle voit tour à tour ses filles battues, mais s’avère impuissante à remédier à la situation. La tension monte d’un cran lorsqu’une des protagonistes refuse un mariage arrangé. Une des sœurs tue accidentellement le frère gênant, mais la mère se fait passer pour la meurtrière pour épargner à sa fille la prison…
Natif de Sétif, fils d’une figure emblématique du foot-ball sétifien et de la mythique équipe de l’ESS des années 60, en l’occurrence Messaoud Koussim, Yanis semble affectionner particulièrement la thématique référant à la famille algérienne, plus précisément à la solidarité féminine. Ce jeune réalisateur a déjà à son actif Khti (Ma sœur), sorti sur les écrans en 2007.
Yanis Koussim vient de terminer le tournage d’un documentaire qui s’intitule « Mon papa est une légende ». Yaniss est également jeune licencié en droit est auteur de plusieurs scénarios de la série télévisée Nass mlah city 3 (2006).


Partager cet article :
35 commentaire(s) publié(s)
femme émue ! :
Bravo monsieur Koussim. Walah ça fait plaisir. Bonne continuation.

Réponse de nordinateur :

il faut pas croire si ce film a eté retenu c’est tout simplement parcequ’il montre la femme arabe et musulmane en general comme une femme battue.c’est ca le but

Réponse de kheiro staifi :

Bravo et bravo encore. nous sommes fiers de vous et avons soif de voir d’autres films avec encore plus de distinctions saha ftourkoum, les intenautes

Réponse de Hawa :

Nordinateur : Pour toi les femmes battues ça n’existe pas ? Soit tu es sourd et aveugle, soit tu es toi-même un de ces -mâles- qui trouvent normal de frapper plus faible que lui : une femme - avec un autre homme, c’est différent ! - en tant que femme , je le sais bien combien de fois nous les femmes nous avons vu nos -frappeurs- bomber le torse et serrer le poing devant sa soeur, sa femme et parfois même sa mère et se faire tout petit devant un homme du même gabarie ? Ce qui ne fait qu’accentuer notre mépris pour ce genre d’individus ! Le phénomène terrible de la femme battue se retrouve malheureusement dans toutes les sociétés...pourquoi donc fermer les yeux sur la nôtre ? la bonne excuse que tu tu dis-là, c’est pitoyable : !

Réponse de adam :

Tiens la bonne nouvelle ! La femme battue, la femme ’mahgoura’ !je ne crois pas tellement elle est devenu ce cheval « 3aoud » indomptable. Et quand n’est il de l’ homme battu Ouala c’est tabou ?
khier lours :
khti.khouya.papa et prochainement lemima cinema a la setifienne.

Réponse :

En quoi ça peut gêner de parler de sa famille prise au besoin comme modèle ?Yanis a obtenu une distinction internationale pour son œuvre.On devrais faire la même chose pour vous mais pour le ridicule.C’est vrai que ça ne tue pas.

Réponse :

Cinéma à la sétifienne dites -vous ? maalich.

Réponse de houria el guezana :

cher ’Khier l ours’ c’est facile de critiquer mais très difficile de faire de bonnes choses.... Bravo Yanis vous êtes une fierté pour setif et toute l’Algerie

Réponse de amar degla :

Info intéressante, qui montre que, si l’on donne un espace de parole et d’expression à ceux que l’on stigmatise habituellement, on obtient autre chose que la violence et la rébellion
ould amar :
Bravo cher ami, je suis très fier de vous, inchallah festival de cannes. Bonne continuation surtout il ne faut pas se décourager.
lilia :
distinctions sans aucun sens destinees speciallement a consoler les pays sous/dev economiquement et surtout culturellement.sans rancune.

Réponse de elfahem yefham !! :

arrêtez de critiquer et essayez au moin de faire le 1/4 de ce qu’il a fait yanis, je le connais c’est un homme intelc. et issu d’une famille honorable..tu te rappel des année malikha kharchi !!! 7,8, 9 f7 ?? saha ramdhankoum
SETIFIEN DEçU :
Je me demande juste quand est ce que on va goutter au civisme cher peuple ignorant malgré l’islam qui nous éduque , rien ne va dans ce pays, vos gouverneurs ont la tête à se remplir les poches et le ghachi lati bi zlabiya et de son ventre, e dab rakeb moulah , ne regarder pas au sein de la famille mais au sein de la communauté rien ne va, la poubelle partout malgré l’effort des communes malheureusement on ne voit presque plus les poubelles offertes par ces dernières ( en europe ça se paye à 380€ par le citoyen plus la taxe de l’enlevement) De quoi voulez vous qu’on parle de l’aménagement de l’espace toute la ville ressemble au quartier de tandja aucune logique aucune beauté même dans les quartiers des riches même pas un arbre planté que du béton et des constructions non finies toute la ville en rouge et gris. on se stationne n’importe comment les flics sont absents et s’ils sont là c pour gener la circulation dans les grandes artères et pour surveiller le non respects des feux rouges. Combien je suis (...)

Réponse de Rachid :

Et toi avec la traque de l’étranger en France, ta peau n’est pas non plus à l’abri. Quant à ton fils, dis-lui de travailler 10 fois plus à l’école qu’un Roumi pour avoir peut-être une chance, et encore ? Bonne chance à toi et ta famille et bon Ramadhane, El –Ghourba n’est pas non plus facile.

Réponse de mm :

au sétifien déçu et a mon cher yaniss koussim Permettez moi tout d’abord de féliciter mon ancien camarade yaniss koussim dont j’en suis vraiment fier ,telle que je le connais,il aimait depuis toujours le cinéma,et moi en tant qu’admirateur de ce qui il a fait et ce qui il entreprend je l’encourage d’avantage pour qu’il puisse être un jour un grand réalisateur au niveau mondial et aura inchallah son étoile sur le walk of fame a hollywood.yaniss ;,,,dieu le sais tu arriveras prochainement inchallah et bravo pour ce travail. en ce qui concerne ,notre ami le sétefien déçu,je partage vraiment ton avis, tous ce que tu dit et st la réalité,ce bled a beaucoup changer avec l’arrivée des arrivistes mal éduquées et qui se croient être le nombril du monde et qui ne connaissent même pas comment leurs prénoms s’écrivent,c’est vraiment navrant ce qui se passe dans notre chère ville (...)
Imad :
Bravo,ou est-ce qu’on peut voir le film ? merci

Réponse de cav ufas :

cher amiYanis felicitations,n’est ce pas que la perseverence paie mon ami ? continue dans cette voie et Setif aura son SPIELBERG
dubliner :
Bravo Yanis...

Réponse :

@Belhadja............................Tu racontes quoi ? On a rien compris à part que c’est toi fofana
Commentaire n°75556 :
Si on commente pourquoi ila eu le prix ça va choquer alors bravo et mieux vaut se taire...

Réponse de A.m.y :

-pour quoi- il a eu le prix ? - ou comment- il l’a eu ?

Réponse de pouhinda :

Il ne faut pas être mauvaise langue sans savoir de quoi il s’agit, Yanis a eu le prix parce qu’il le méritait !!! Bravo yanis
ALGERIEN :
Bonjour, N’importe quel producteur qui fait un film, en designant un arabe ou un musulman comme un matcho envers sa femme ou ses soeurs, il aura systématiquement un prix. Donner une mauvaise image d’un musulman en occident en ce moment est la garantie d’avoir un prix.

Réponse de Reno..............Nevada :

thank you Yanis for this gorgeous work ....i do appreciate what you did !!

Réponse :

Ce n’est pas une mauvaise image que le cinéaste véhicule,c’est la triste réalité de tous les jours.Comment voulez vous que la société évolue si des cas avérés comme celui ci ne sont pas dénoncés ?Le film est une manière de raconter le quotidien.Et si vous étiez une femme ? Accepteriez vous ces conditions ?

Réponse :

Ben voyons ! La bonne excuse ! Mais il faut dire que l’image que donnent les Musulmans dans le monde d’eux-mêmes est merveilleusement idyllique ! Merci Yanis de lever le -couvert qui cache le puits-
louchi :
on est a des annees lumiere du vrai cinema .theme bidon a limage de ness mleh city mais bon courage mr koussim et jespere pour vous une reussite plus grande que celle de votre pere footballeur moyen mais ses tirs du pied gauche ont faient ravage a lepoque.sans rancune.

Réponse de Behaidjahhhhhhhh :

Chère Yanisssss nous sommes toutes des femmes batues mais c’est ça la vie mais on n’aime nos maris et comme tu sais ton film m’a vraiment impréssioné et comme toutes les amies on se voit devant ain Efouara et on parle de toi. Je m’appelle Djamel et on me nomme Soussou. Salut Yaniss il y a beaucoup d’hommes qui nous aime et chahhh fi elhassadine. Tu a été honnorée par des experts étrangers et non par les guingoles de l’ENTV. Moutou belghaira. Sousouuuuu
Séti(f)lorence :
Oui, Yanis a bien fait ! Il faut en parler, s’il y a des injustices, des dépassements. Malgré tout, la femme algerienne reste privée des ces doits, c’est la verité, on peut pas cacher ce qui est à l’ordre du jour. Bref, si on evoque pas le coté negatif d’une societé, cela veut dire qu’on cache, on fait le jeu des batards, ds tous les domaines, sur n’importe quel plan, meme au nivaeu des institutions. Je pense que la critique est de la bonne éducation, tirer la une sonnette d’allarme, faire ouvrire les yeux... Autrement dit, les batards continueront à faire leur sale boulot, à n’importe quel moment, tranquillement, que soit au niveau d’une famille, ou de la societé en général. Bravo, Yanis !

Réponse de Taarabit :

Bonjour, Ravi d’apprendre que Sétif n’a pas que le footall à offrir en ofrande et que la culture, notamment le 7ème art est representé. Nous serions tès heureux à Grenoble de faire découvrir Yanis Koussim en projetant ses oeuvres : -Khti- et maintenant -Khouya-. Pour ce faire, serez t-il possible d’avoir les coordonnées de Yanis en m’écrivant sur sitifis1945@yahoo.fr. Merci d’avance de votre réponse Malek Taarabit Président de l’Association de Solidarité des algériens de l’Isère ( ASALI) Malek Taarabit

Réponse de alph nader :

de Alph Nader de Sétif Bravo yanis tu honores Sétif mais SVP sort un peu de l’entourage familial « Khouya, khti, papa » Essaye de traiter d’autres sujets comme par ex aami el khadhar, khali el djazar, Sahbi el piceri Erahma fi ch’har Ramdhan. Mais quand même un grand bravo pour ce travail.
realisateur :
je suis un peu retard c’est quoi le prix ! si vous insultez votre relegion et votre societe tu auras toujour un prix chez nos amis les occidentaux............... pourquoi vous ne realisez pas un court mitrage sur le vrais islam .....salam.
tounsia :
vrm bravo mrs yanis c un tre bon film qui a mis en scene les problemes de la femme arabo musulmane !!!! bonne continuation et nchala tu auras un prix au cours des jcc :)
fan de la scene :
ben je n’es pas vu ton film . mais je vous félicite comme même car je connais l ambiance des festivités et j en ai participer d’ailleurs le fait d’être choisit c’est un prix alors pour le prix de jurée c’est une distinction qui a beaucoup de valeurs..... felicitation alors les mauvaise langue faite mieux ou taise vous

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus