Accueil > Culture >

« Serial plaideur » un one-man show spectaculaire à Sétif

Maitre Vergès, récidiviste
jeudi 16 septembre 2010, écrit par : A. Nedjar, Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Devons nous nous astreindre définitivement au vieil adage qui consiste à dire « Qui boira de Ain Fouara reviendra ? ».C’est du moins ce qui semble se reproduire avec le retour prochain de Maitre Vergés à Sétif mais cette fois ci, c’est pour qu’il se produise lui-même devant le public dans sa propre pièce théâtrale intitulée « Serial plaideur ».

Adulé, admiré ,honnis, critiqué ; de Djamila Bouhired la révolutionnaire à Klaus Barbie le nazi,du sanguinaire Kieu samphan ex président du Kampuchéa ,adepte de la politique d’extermination des khmers rouges de Pol pot ,jusqu’au jardinier Marocain ,accusé du meurtre de Ghislaine Marchal sa patronne , Jacques Vergés le défenseur, ne cessera de nous étonner en montant aux premières lignes pour défendre les personnes mais aussi pour défendre un principe de droit et de justice humaine ,celui d’obtenir la garantie d’une défense juste, même pour les cas les plus désespérés et les plus controversés .

Après la brillante conférence donnée à l’occasion de la journée de Youm El Ilm dans l’enceinte de l’université de Sétif au mois d’Avril, Jacques Vergés va « récidiver » cette fois ci par la présentation de sa propre pièce théâtrale où, tragédie, histoire, poésie, tout ce mêle.

Magistrale dans sa forme comme dans son fond, cette pièce a pour objet de nous éclairer d’une réflexion sur le rôle de l’avocat et le sens de la justice. Vergés se veut poète tout en restant lucide dans ses propos. C’est une autre passion qu’il animera au même titre que « sa passion de défendre » objet de sa conférence, le tout englué dans une forme poétique. Décliner des vers et désigner un invisible accusé à un jury non moins visible est cette espèce de force ou de connivence qui s’attachent au meurtrier présumé ou bien à l’accusé qui se trouverait affreusement seul en ces moments de grandes solitudes.

Au delà de son aspect ludique si l’on veut , la pièce serait un véritable réquisitoire et un cours pédagogique pour la formation des avocats qui trouveraient ainsi de nombreuses réponses à leurs questionnements.

De l’aveu même de nombreux spectateurs de la pièce vue à l’étranger et qui étaient emballés du début à la fin du spectacle, beaucoup quitteront la salle avec regret.

Homme politique, homme de droit, humaniste, psychologue pénitentiaire, nous découvrirons ici le penseur et le poète.

Il est à signaler que la venue de Jacques Vergés est programmée à Sétif pour le 14 octobre 2010 et non pas le 2 du même mois comme c’est rapporté dans la presse. Cependant, en raison des travaux de rénovation de la salle de la maison de la culture, les initiateurs de l’idée que sont les membres du bureau de l’association des anciens des lycées Kérouani –Gaïd, se démènent pour trouver un palliatif à cette carence ,là où la salle du complexe Ifriqiya aurait pu constituer cette excellente alternative. Il reste à savoir pourquoi cette salle est encore fermée malgré l’ouverture du centre depuis plus de 10 ans .En attendant cette hypothétique ouverture, l’auditorium de l’université Ferhat Abbas serait le mieux indiqué pour accueillir les nombreux amateurs qui viendraient à s’y bousculer en masse probablement .

Enfin, pour les amateurs du théâtre, cette pièce aurait dû se produire depuis longtemps à Alger la capitale pour lui offrir la dimension qui serait la sienne mais également pour faire profiter le maximum d’adeptes du style théâtral dramaturgique où la loi et la raison semblent se jouer à un perpétuel cache-cache.

Notre société en constante évolution et bouleversements, peine ici à trouver les réponses adéquates aux multiples problèmes qui s’opposent à elle. Même le meurtre est aujourd’hui banalisé à telle enseigne qu’il n’apparait qu’à travers la lecture que de quelques encarts journalistiques au coin d’une page comme de simples faits divers.
Le bouillonnant Vergés viendrait ici à vouloir tordre le cou de cette nonchalance en se positionnant non plus en terme d’inquisiteur mais bien cette fois en accusateur de la société qui ne cherche plus à comprendre ces phénomènes de meurtres qui deviennent la pire négation de l’être humain .Comprendre, comprendre, comprendre, pour répondre, c’est ce que veut nous faire comprendre en fait Jacques Vergés.


Partager cet article :
27 commentaire(s) publié(s)
Baltazar :
Avec l’Arabisation et l’ecole fondamentale ,qui va comprendre cette piece theatrale ? Il est tres difficile de trouver un public pour cette piece...,une piece a Huis- Clos...!
mdegouti :
tres bonne iniciative
Commentaire n°77974 :
Un peu de culture dans un océan de vide réflexif, pourquoi pas ?
Commentaire n°77981 :
On voit ce qu’elle a donné ton arabisation.rappelle toi que l’appel à l’unification du combat pour botter l’ennemi à l’extérieur a été rédigée en français(déclaration de Novembre).Nous connaissons les réticences des zou3ma de djam3iyat el mouslimin dans ce sens.Si on devrait retourner vers ses racines,elles ne se trouveraient pas la où vous les chercher M le yemenit.Tu confonds comme d’habitude la Religion et la langue ,à croire que tu as un problème avec le bon dieu pour affirmer toujours ce que nous vivons sans publicité
leila :
l arabisation du pays oui ..............avec l arabe algerien l ’arabe des pourris du moyen orient et des barbus j ’en veux pas !! donc vive le Français l ’ Anglais l Italien ..etc ....
Commentaire n°77991 :
ni arabe ni français ni dialectes dans ce payas
Commentaire n°77996 :
@ Zinou Attention au vocabulaire : l’Algérie MUSULMANE oui, en grande partie, islamique NON même si nos barbus s’évertuent, le couteau entre les dents, à vouloir en faire une république islamique ce qu’à Dieu ne plaise il y en même qui rêvent d’un retour du califat ! Avec quel Khalifa ? Chez qui on va aller le chercher ? Après ils joueront à Iznogoud Quand à l’arabisation vous avez mesuré les dégâts ? et comme le dit Leïla ma langue maternelle et celle de mes pères c’est l’arabe algérien...
asmae :
La même langue, la même religion les mêmes habitudes et pourtant on ne fait que se detester , il n y a pas longtemps on voulait même faire la guerre avec un autre paysfrère à cause du ballon ! Alors allons écouter Maître Verges il n y aura que du bénéfice à en tirer !
Commentaire n°77999 :
c’est une fierté pour moi de savoir que des gens pareils viennent à Sétif car on ne cesse de marginaliser notre ville sans oublier les commentaires des habitants des autres wilayas.Les Sétifiens sont et resteront toujours accueillant en dépit de tout. Merci pour cette initiative.
Commentaire n°78003 :
Que de sequelles...du colonialisme.....
amazighiya amriya :
A Zinou, Vous parlez de vos racines arabes, sans savoir qu’elles ne sont pas arabes, nous ne sommes pas arabes ! Mais voyons ! Relisez notre histoire et vous comprendrez une bonne fois pour toutes que nous sommes des Amazighs, c’est à dire des Berbères, (Chaouias en majorité, Kabyles, Mozabites, Touaregs et Chleuhs pour le Maroc), et cela concerne tout le Maghreb, il y a des millénaires, avant la mise en place des frontières géographiques. Autre chose, du point vue religion, nous étions païens d’abord, puis judaïsés, l’exemple de Kahéna la reine berbère est édifiant, puis romanisés, l’exemple de St Augustin, Apulée etc..., puis arabisés et donc islamisés, voilà ce que nous sommes ya Si Zinou : Berbères arabisés et forçémént islamisés, nous n’avons pas de racines purement arabes ! Tiens, je viens de me rendre compte que vous écrivez avec la langue du colonisateur ! Pour rappel : Amazighs, c’est hommes libres en berbère, c’est Amer el Ahrar, le prénom Amer est berbère, Amer el Ahrar ne veut pas dire Arabes ! (...)
Commentaire n°78009 :
C’est une bonne initiative. Je remercie l’auteur de l’article ainsi que les membres du bureau de l’association des anciens des lycées Kérouani –Gaïd, pour les efforts déployés. Je pense qu’il va y avoir beaucoup de monde et le stade est une bonne solution... J’espère que les femmes auront le droit d’y assister aussi pourquoi pas. Pour les arabisants qui souhaitent assister, il est souhaitable, d’avoir un traducteur !!! Ou bien inviter un grand humoriste arabe..ça va leur faire du bien aussi.. Enfin et comme dab, quand il y a un sujet à commenter, SVP rester dans le contexte..et ne critiquer pas les gens qui interviennent.. Merci salut à tous
Commentaire n°78018 :
Qu’ils sont brouillon ces algériens et en plus ils ont le tourniquet !! à chaque sujet , c’est la même rangaine, arabe ? pas arabe ? kabyle, chaoui,.islamique... mais bon sang ! ce n’est que du vomi à chaque fois pour éviter de parler du sujet. C’est bien que monsieur Verges vienne se produire à Setif, qu’il parle en français, où est le problème ? beaucoup d’algériens maitrisent cette langue ! Il est évident que la pièce ne se passe pas devant 100 000 spectateurs, alors on trouvera bien 200 voir 300 staifya et staifis parlant la langue de Molière.bonne continuation à l’association dans sa programmation et ne tenez pas compte des pessimistes buveurs de cigue !
zinou :
A amazighiya amriya Vous avez tout à fait raison,pas la peine de vous corriger ya madame ou demoiselle.Vous commentez un post qui a été retiré et je ne sais pour quelle raison.Nous sommes minoritaire dans ce site.La question a été traitée 1000 fois
Commentaire n°78022 :
SVP rester dans le contexte..et ne critiquer pas les gens qui interviennent..vous venez de critiquer les arabisants.De toute façons,il n’y a que les analphabetes bilingues et vous faites partie
Jugurtha :
Ca fait plaisir d’entendre parler du Theatre a Setif...du retour du Theatre a Setif..apres de longues annees d’absence ! a quand le retour du Cinema ? a quand l’ouverture de salles de Cinema ,ca sera la reconcilliation de l’Art avec la ville de Setif ...a la memoire des Star,Colisée,l’ABC enterees depuis des decennies..!
Commentaire n°78051 :
Zinou connait parfaitement les motifs de la suppression de son post mais il fait toujours en deviant les sujets vers sa religiosité.A croire qu’il ne connait que ça où bien son delirium n’est que ça.Et s’il se prenait au serieux pour discuter des sujets divers.Pour le reste ,nous savons que la parsonnalité algerienne et multi culturelle,multi cultuelle et multi langue.Il ne nous apprend rien du tout en nous rabachant que nous sommes arabes et musumlmans.Ce qui est à priopri faut car avant d’avoir été ceci pour une partie(musulmans),nous avons été le fruit de quelques chose d’autre dont il ne veut pas en entendre parler.ça nous rappelle un peu le comportement de certains colons et envahisseurs qui voulaient nous faire croire que nos ancetres étaient des gaulois comme nous ne croirons jamais qu’ils sont arabes,c’est à dire d’Arabie et du (...)
afoura :
bienvenue a maitre verges cet algerien denvergure internationale.remerciements aux anciens et anciennes des lycees kerouani et gaid mais jespere que vous nallez pas etre selectifs voir elitistes selon certains criteres car etre ministre .wali .depute ou pdg en algerie nest pas forcement le fruit dune noble reussite bien au contraire dans la plupart des cas avec ce systeme et son regime.sans rancune un ancien de kerouani qui na pas manger au sein du systeme.
Beaumarchais :
bonjour ! moi je vois maitre Vergés est amoureux de setif et aime partager ce qui est cher pour lui, ses oeuvres, maintenant ça vous plait ou pas, n’y allez pas voir et n’influencez pas les gens qui aime le savoir, mentalité setifienne est devenue que pour rihesse materiel et jamais pour richesse intelectuellle, c deja vu comment les librairie sont transformées en pizzeria, rire, arretez de vous gonfler et cette arrogance que en vrai vous n’etes rien, bienvenue à maitre Vergés et merci pour son amour à Setif
Commentaire n°78070 :
A madame l’amazighiya, le nom Amer a une autre signification, je suis occupée pour vous la donnez maintenant, je le ferai lundi soir ou mardi.
zinou :
Oui ! Revenons à nos moutons ! Et restons dans le sujet, moi je préfère Lamri Kaouane avec son one man show c’est plus originel et plus sétifien. Malheureusement,il est banni de cette ville comme moi dans ce site.
Commentaire n°78083 :
bien qu’il soit de race, de confessiom differente,Maitre vergès a pris la defence d’une ex- condamnee à mort qui fut et demeure tjrs l’une des fiertés de l’algerie ;Djamila Bouhired,a l’epoque ,il n’a rien pris en consideration sauf les droits de cette femme combattante pour la liberté de son pays ,maintenant ;que noussommes libres,nous sommes entrain de nous jeter des cailloux sur notre identité et notre langue ,regardez ,abdelhamid ben badis c’etait un grand penseur ;grand reformateur,il etait amazigh pur issu de la celebre tribu sanhadja ; mais il ne le criait pas sur le toit comme le font les ignares et les moins pieux,moi, je ne pretends rien ,par contre.ben badis qui fut une tete pensante un jour ;a dit:le peuple algerien est musulman,et il appartiend aux arabes,si je meurs, mon cri est :vivent l’algerie et les arabes ces mots viennent d’un illustre penseur amazigh qui ne fait pas de difference entre un blanc et un noir ,ni entre un persan et un arabe ;seuls la foi et le bon travail (...)
sabri :
Je ne sais pas qui a dit que les véritables sétifiens sont ceux des alentours cad ceux de ouled saber,guedjal,…etc. Les amerssont ceux qui ont remplisétif tout autour de ses murs.
hayam :
bien qu’il soit de race, de confessiom differente,Maitre vergès a pris la defence d’une ex- condamnee à mort qui fut et demeure tjrs l’une des fiertés de l’algerie ;Djamila Bouhired,a l’epoque ,il n’a rien pris en consideration sauf les droits de cette femme combattante pour la liberté de son pays ,maintenant ;que noussommes libres,nous sommes entrain de nous jeter des cailloux sur notre identité et notre langue ,regardez ,abdelhamid ben badis c’etait un grand penseur ;grand reformateur,il etait amazigh pur issu de la celebre tribu sanhadja ; mais il ne le criait pas sur le toit comme le font les ignares et les moins pieux,moi, je ne pretends rien ,par contre.ben badis qui fut une tete pensante un jour ;a dit:le peuple algerien est musulman,et il appartiend aux arabes,si je meurs, mon cri est :vivent l’algerie et les arabes ces mots viennent d’un illustre penseur amazigh qui ne fait pas de difference entre un blanc et un noir ,ni entre un persan et un arabe ;seuls la foi et le bon travail (...)
Commentaire n°78149 :
Amazighiya sabri a répondu à une partie de ma réponse
Commentaire n°78223 :
A Zinou,toi qui n’a rien vu à l’étranger,bien sur que tu ne peux comparer et tu resteras cloitré dans tes fausses idées. Lamri a choisi d’être dans la capitale pour agrandir son cercle d’amateurs et d’admirateurs.La venue ou le retour de J Vergés est en soit un évènement que tu es incapable à notre sens apprécier à sa juste valeur valeur.Tu oublie juste que Vergès s’appelle aussi Mansour !Les services rendus à la révolution et à l’Algérie sont incommensurable.Il n’y a que toi qui ne peut le mesurer.Tant qu’à faire ,amuse toi avec cheikh Zaouali !
lamri :
slt.... la capitale n’eteait pas mon choix, c’est tout ce que je peux vous dire mes chers setifiens, ( li felgalb.. felgalb)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus