Accueil > Culture >

3ème festival de la chanson et la musique sétifienne

dimanche 24 octobre 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

La troisième édition du festival culturel de la chanson et de la musique sétifienne, se déroulera du 24 au 30 octobre à Sétif, a-t-on appris de M. Zetili, directeur de la culture de la wilaya et commissaire du festival.

Cette édition du festival, qui aura pour thème :-pour la promotion de la musique sétifienne", est destiné à découvrir et aussi à lancer les jeunes talents dans ce genre musical et permettra surtout de promouvoir le patrimoine immatériel de la région des hauts plateaux, en particulier sa chanson, sa musique et sa poésie, a précisé M. Zetili.

33 jeunes talents de la région vont se lancer en course pour décrocher les 5 premières places de la finale du concours et par la même animer les soirées du festival.

Une série de conférences, consacrée à l’histoire de la chanson locale, à la musique et l’orchestration ainsi que des débats poétiques, sont également prévus en marge du festival qui rendra également hommage aux artistes de la région.

A noter que le jury de ce concours est composé de personnalités de la chanson et du patrimoine local, de musicologues, chanteurs et mélomanes.

Les candidats, en moyenne sept par soirée, se succéderont sur la scène de la salle des expositions du parc d’attraction de Sétif. Ils viennent de différentes wilayas et de la région comme El Eulma, Bougaâ, Ain Oulmane, Ain Azel ou Hammam Sokhna. Chaque soirée a également son artiste invité. Des récompenses et des prix conséquents sont prévus lors de la dernière soirée. La cérémonie de clôture comportera, notamment, une prestation des lauréats de cette troisième édition du festival de la chanson et la musique sétifienne.

A rappeler que cette édition est placée sous l’égide du ministère de la culture et du Wali de Sétif.

Documents joints
(DOC - 44 ko)

Partager cet article :
17 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°81033 :
il faut immortaliser cet évènement culturel historique !
Lahcen :
Chansons setifiennes !!! Quand les chanteurs cessent d’interpreter le chant des femmes et de passer pour elles ya moul chach ya hannani ...
fanfan :
Superbe évènement pour la ville ! je suis fan de la chanson sétifienne parce qu’elle sort des tripes quand elle est chantée. Il y l’amour, il y a exode, il y a la mère, il y a ce plat pays, terre féconde aux horizons dorés par son blé et ses champs d’avoine....... ce sont des chants pleins d’enseignements et chantés par quelles voix !!!!!!!! S’tif el 3ali, St’if el Ghali !
BOUTAIBA (LOS ANGELES) :
LE FESTIVAL C’EST BON ?? ET LA BROSSE (CHEEETA) POURQUOI ?? MAALI LWAZIR ET LE WALI, COMME SI C’EST EUX QUI PAYENT CA ?? IL FAUT ARRETER CE JARGON SI ON VEUT EVOLUER CHERS FRERES
El menaour :
la chansson staifi, n’a aucun sense ni parole ni music ,on entend que el kes ,mama,khali etc..... ils sont entrain de vous endormis avec le foot et les chanssons reveilliez vous et reclamez vos droit de travail et logement.
fanfan :
Fanfan à El manaour ! Si certaines paroles n’ont pas de sens, le chant Sétifien est plein de nostalgie. C’est presque un appel tellement elle sort des tripes. On y ressent la douleur, la quête de quelque chose. Elle est belle et les voix qui l’expriment sont mélodieuses .ça contraste avec un arabe assez guttural. La quête au logement est une chose ami, le travail aussi, mais la culture fait partie intégrante d’une région.
kacherine :
Vous ne trouvez pas qu’il y a trop de « KHALI » dans la chanson Sétifienne et partout dans Sétif info
fanfan :
Faudrait pouvoir savoir pourquoi ? Mais je pense que les évènements du 8 mais 45 ont fait qu’il y a eu beaucoup de morts. Ces veuves qui avaient des enfants retournaient dans la cellule patriarcale. D’où ce fameux Khali. Beaucoup de douleur je pense est exprimée par ce terme. Quelles étaient les conditions d’accueil chez ces familles ? maintenant, si quelqu’un a une autre explication, je serais heureuse de la connaître. Celle que je relate m’a été donnée par un vieux sétifien, parce que le khali m’avait aussi interpelée. Allez, messieurs ou mesdames originaires de Ain fouara, ayez la gentillesse de nous donner votre version de ce fameux khali. Merci de nous répondre.
lamri :
tu as raison kacherine mais ca fait parti du charme de setif a khali a
satayfi :
khali ya khali c kom l li gual a khali gual a baba la chanson setifienne justement elle fais foi d expression social parce que dans le temp ou setif occupe aisement le taux d emigré ces derniers partaient laissant leur famille sous la responsabilité d un oncle et voila le mot khali c fais une place dans la chanson juste une remarque pkoi se festival en hiver je pense si c etait l ete sa sera une veritable reussite parceque je suis passé au garage des fetes gallerie d exposition sincerment c est une horeur pas le moindre puplik une autre kestion pkoi honoré le président de l apc et mettre said mehentel aux oubliette d ailleur monsieur med dib je ne vois pas l honoré dans un festival yakhi daneya yakhi li ghab ghab sahmou
linda :
c bon comme programme mais reste a faire valoriser d’autres branches aussi , mais je sais que la culture reste handicapée a setif,vue les moyens materiels et financiers qui existe . mais ça ne marchera pas car si ont prend exemple le service de la culture a la mairie de setif gerer par un agent de bureau qui na rien a voir avec la culture ainssi que le service sport gerer par un agent polyvalent ?? c normal ..comment voulez vous que ça marche par contre les hommes de la culture reste marginaliser
Lahcen :
khali, mama, tahar, hagrouni, amar cheg douar, aaaaaaaaaaiiiiiiiiieeeeeeeee, goooulll, goolllll, sraoui interprete par des hommes. ou bien les chansons des caberets Arres, ndegdgha mabkach amour, he he he he super lol Quelle honte pour la chansons et la culture setifennes
shaft :
c un bricolage et n’inporte quoit..!!!
shaft :
mayahachmouche men tbahdile avec tout mes respects
Commentaire n°81202 :
fanfan ! demandez plutot à khali le commentateur de sétif info ?
M musique M :
tout mes remercement M Hadna Khelil vous etez a la hauteur continue .M musique M .
l’art :
il faut poser la question, pourkoi le directeur de la culture honore les correspendants ? HONORER UN CERTAIN ..... AVEC LA SOMME DE30.000 DINARS ALGERIEN POUR QUE LA PRESSE FERME LA BOUCHE ?LES YEUX ET LES OREILLES . ET LES ARTISTE SOUFRE DS LE SILENCE.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus