Accueil > Culture >

Zineb Laouadj à Sétif…

vendredi 11 février 2011, écrit par : Omar El Mokhtar, Setif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Répondant à une invitation que lui a adressée le Président de l’Assemblée communale de Sétif, Zineb Laouadj poétesse d’expression arabe, sera dans la capitale des Hautes Plaines le 12 février prochain. Elle animera au Petit Théâtre une journée littéraire avec la population Sétifienne. La rencontre débutera à 15 heures par une conférence sur la poésie populaire en Algérie, qui sera donnée par la Femme de Lettres et sera suivie par un récital poétique. Les plus beaux textes contenus dans son œuvre seront lus par l’auteur même, qui présentera également l’ensemble de ces ouvrages. Une vente dédicace aura lieu à la fin de la rencontre.

Zineb Laouadj est née à Maghnia l’année où les fusils de Novembre fleurirent. Elle est donc venue au monde au moment où la Terre des Ancêtres fut secouée par les clameurs de liberté, sorties des poitrines généreuses des jeunes de vingt ans, et dont l’écho bourdonna sur nos plaines et nos montagnes et fit trembler l’oppresseur colonialiste. C’est ce qui, peut-être l’a prédestiné à devenir une poétesse militante avec une âme de guerrière. Elle est de cette génération de poètes des années 70, qui imposèrent à la littérature arabe en Algérie, « le verbe libre » ce véritable cri de rage et d’espoir. C’était le temps où Alger était la Mecque Rouge des Mouvements de Libération Nationale… C’était le temps où le verbe de Mahmoud Derrouiche était plus puissant que les canons de Ben Guerioun.
Waciny Laredj, son compagnon et époux parle de son œuvre avec beaucoup d’admiration, il l’a décrit ainsi :
« Avec les chants de la dernière colombe, Zineb boucle toute une période d’écriture, dans sa vie littéraire, qui s’étale sur plus d’un quart de siècle. Soleil des désamours (1979) et Enfance apprivoisée (1981) ne sont qu’une esquisse d’une expérience qui a vu son véritable ascension et son apogée à la moitié des années 90, où la poésie est devenue synonyme de mort et d’incertitudes : écrire = mourir. Devant le diktat de la mort engendré par le fascisme intégriste montant avec toute sa machine à tuer, Zineb choisit la voie la plus rude, celle de dire tout court, de défendre le droit d’une pensée libre, dans une poésie populaire plus accessible à un public d’écouter une voix autre que la voie crasseuse des politiques et prêches incendiaires. Ceux, dont la mémoire n’est pas courte, se rappellent bien, durant ces années de plomb, ses poèmes intégrés dans ce recueil dits devant un public très large, acquis à la quête amoureuse et humaine du poète : Le Palmier, Nouara la folle, Ben-Slimane… Des images qui se réinventent constamment et des mots qui vibrent à l’écoute de ce mal si profond dont seul le poète peut aller au-delà du visible et faire de l’ordinaire un atout poétique. »
Zineb sera parmi nous le 12 février, Allons à sa rencontre pour écouter et apprécier son verbe acéré.


Partager cet article :
14 commentaire(s) publié(s)
SOS :
Vous pouvez pas reporter cet evenement SVP,on est occupé le 12 fevrier...vous comprenez,c’est tres important...!
El bacha :
Pourquoi vous ne parlez pas de la journée du 12/02. A moins que vous avez peur et lendemain vous allez écrire que c’est grace a vous que cela s’est passe comme pas mal de khobzistes actuellement en tunisie et pas beaucoup en ce moment en Égypte mais ils vont le devenir prochainement. Soyez du cote des SPOLLIERS et non du cote des SPOLLIEURS
che guevara :
tous nos vrais intellects sont occupes a preparer le grand depart du regime crapuleux par des marches petitions et sensibilisation .la revolution nattend pas elle est deja en marche.
Commentaire n°89657 :
El Bacha. Tu ne connais certainement Omar El Mokhtar qui a déjà fait la prison plusieurs fois pour dire ses mots à propos de la liberté.C’est quelqu’un qui a déjà milité sur le terrain durant des décennies.Il continu à leur faire sans demander ton autorisation ou ton information.Ce n’est certainement pas à toi de lui donner des leçons.C’est l’un des plus vieux résistants au pouvoir pour ta gouverne. Il n’y a qu’à lire ses ouvrages pour connaitre ses durs conditions de détentions.
Oukaz laama :
narcotique ! Khiar echtih fedhalmadit-on .Il aurait fallu uitliser l’argent ne serait-ce que pour changer les ampoules des feux de signalisation routière et l’éclairage public...
Commentaire n°89696 :
Le peuple prépare sa révolte et on invite cette poète pour nous endormir avec ses poèmes d’un autre age. Fini le Mdeh et la nostalgie du passé. Les vrais intellectuels sont en train d’accompagner le soulèvement de leur peuple pour mettre fin aux despotes arabes. C’est révolu la poésie du palais.
chikhOff :
...en attendant qu’on nous amène un intello pour nous faire savoir quelle différence entre haricots et lentille, je boycotte cette poétesse...
moussalsel :
Le peuple ne prépare rien du tout c’est le mini RCD qui ne représente même pas ses fondateurs qui le dit sans plus.ça se voit que le feuilleton de la démocratie égyptien qui a lieu t’a bien entraîné dans l’erreur
farid-sétif :
De toute manière elle n’apporte pas de grandes choses et on connait bien ses idées mortes. je me rappelle bien, il y’a quelques années, lorsqu’elle a dit en direct sur notre TV à propos des bibliothèques algériennes ces bibliothques ne continnent ques des livres de CHAAOUADHA -الشعوذة elle voulait critiquer l’existence des livres publiés par les Oulamas en matière des sciences relegieuses. Elle dit ça parcequ’elle sait que personne ne s’interresse à ce qu’elle publie. Nous souhaitons qu’elle laisse ce qu’elle fait et focalise ses idées sur des sujets qui traitent franchement les problèmes de la société.
Commentaire n°89774 :
@ moussalsel Tu es en retard mon cher. Ce n’est pas le RCD qui organise cette marche. Informe toi ailleurs et laisse tomber un peu la TV-Bouteflika elle va t’endoctriner davantage.
Ouahiba Chaoui :
Les algériens !!!!! Ils ne font que se chamailler !!! celui qui veut assister à cette journée littéraire qu’il aille, celui qui ne veut pas, personne ne l’oblige !!! Moi en tous cas , j y serai demain inchallah . Allah yehdina !!
rejet :
Apporte t-elle un plan pour sortir du sous développement ou bien les plans pour un développement scientifique ou du moins un plan pour l’emploi des jeunes ?Les bla bla et les je t’aime-tu m’aimes on en a marre !
Commentaire n°90345 :
cette dame est sans doute bien sympathique, mais ce n’est pas le moment de l’inviter ni de parler d’elle, il y a d’autres sujets et préoccupations
toutou19000 :
quand les ignares et les ignorants se mêlent, adieu le savoir et la culture, bienvenue Zineb Laouedj, et que les partisans du désordre, ceux qui sont occupés par autre chose, aillent marcher jusqu’à épuisement. moi j’irai voir Laouedj.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus