Accueil > Santé >

CHU de Sétif : « le squatte » d’un important service médical

mercredi 9 février 2011, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

Le service de la Biochimie du CHU de Sétif qui est situé dans l’enceinte de l’hôpital « Mère & Enfant » connait depuis de nombreuses années un véritable problème de locaux. Ce problème gène considérablement son fonctionnement et son développement.

Le service qui emploie 12 médecins résidents en biochimie clinique, comprend 12 autres techniciens et de nombreux stagiaires et étudiants en pharmacie et en biologie. Il est constitué d’une seule pièce pour les analyses biologiques et d’un bureau destiné au chef de service, le tout logé dans une superficie 40 m². Deux locaux préfabriqués ont été aménagés dans le couloir pour assurer les analyses hématologiques. Le service ne dispose d’aucune salle de cours pour les résidents. Ces derniers sont contraints de rester debout des heures durant dans le bureau du chef de service pour recevoir leurs cours. Ajoutons à ça que le service ne dispose ni de bloc sanitaire ni un endroit approprié pouvant servir de vestiaires.

Le Dr Farida Djabi, médecin chef du service depuis 1990, lance un appel afin d’attirer l’attention des responsables concernés pour remédier à la situation désastreuse que connait son service. Malgré ces handicaps, elle reste mobilisée pour offrir ses services et pour le développement de l’activité de la biologie moléculaire, de l’immunologie et la génétique, spécialités inexistantes au CHU de Sétif.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus