Accueil > Culture >

Parution : « Le témoin obscur » de El yazid Dib

samedi 12 février 2011, écrit par : Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Après « les lamentations d’un gapian » et « cendres et fumées » deux recueils de poésie édités respectivement en 2001 et 2003, voilà que notre ami El yazid Dib, vient de récidiver par un volumineux livre intitulé « le témoin obscur ».

Il s’agit d’une collecte de chroniques écrites entre 2001 et 2009 et publiées pour leur majorité dans « le quotidien d’Oran » dans sa rubrique hebdomadaire du jeudi « l’actualité autrement vue ».
En effet, El yazid Dib qui sévit chaque jeudi, pour décortiquer l’actualité politique, économique et sociale du pays et du monde est connu pour sa plume acerbe et sa verve abondante. Les articles de l’auteur sont repris pratiquement par autant de site-web dont Sétif-info. Il est également cité dans d’innombrables ouvrages. Le CNRS de Paris éditant l’institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman le cite dans son ouvrage intitulé « L’année du Maghreb ».
Kamel Bouchama ouvre son livre « le FLN refondation ou le musée » par l’une de ses citations les plus sentencieuses. Achour Cheurfi l’a repris dans son dictionnaire des écrivains algériens et dans son « anthologie algérienne ».

El yazid Dib, enfant de la ville de Sétif a fait l’objet de plusieurs commentaires ainsi :-T.W. d’El-Moudjahed en dit « Il est un grand observateur des évènements actuels » -Said Amamra de Liberté affirme « sa chronique sera donc cet éclair qui troue la nuit, cette brèche pratiquée dans la noirceur des choses » -Kamel Beniaiche.d ‘ El-Watan” dira “ El Yazid Dib use de la subtilité propre aux chroniqueurs et aux hommes de lettres ».

L’auteur nous signale qu’il est en phase de faire sortir incessamment deux autres ouvrages. Le premier « le quai des fonctionnaires » nouvelles. Le second « Galou,goulna » chroniques laconiques publiées en billet, raina-raykoum. Sétif-info qui félicite l’auteur, lui souhaite également bonne persévérance.
Sétif-info

*mail de l’auteur/ elyaziddib@yahoo.fr


« Le témoin obscur » edit.co. 2011. 614 pages.
Est en vente à la librairie Boudoukha (chahid Med Kabaina) av du 1 novembre en face du cinéma ex-abc Sétif.



Partager cet article :
19 commentaire(s) publié(s)
VH :
On n’est pas sorti de l’auberge !
rachid usmsetif :
bravo yazid j’achete le quotidien d’oran tous les jeudis spécialement pour se cultiver bravo , vous etes un super je voudrais vous voir dans une conférence avec debat ouvert a sétif ou sur le teritoire national faites un avis seulement et tous vos lecteurs vous suivront bonne continuation
cheminot19 :
bon courage pour la suite.
staifi fi lgourba :
ya si dib ,dommage que votre talentueux style en litterature ne trouve pas echo dans votre gestion a l’apc tout de meme bonne continuation
Commentaire n°90506 :
On dirait une affiche d’un film policier. Bravo Mr Dib pour cette présentation
amar :
lyazid camarade d’enfance ,cité langar quelle joie de le lire chaque jeudi dans le quotidien d’oran, il nous fait voyager toujours aussi modeste et trés gentil. bravo lyazid et bonne continuation
Commentaire n°90514 :
J’ai beaucoup d’estime pour vous et pour vos écrits intelligents mais votre dernier papier m’a tellement déçu. Vous avez laissé votre objectivité aux vestiaires et vous vous êtes lancé tête baisée comme les apprentis plumitifs de service de El Nahar, Echourouk ou l’Expression qui tentent de trouver une nouvelle virginité à un régime dépassé par l’Histoire vacillant devant les tremblements politiques du printemps arabe. Les circonstances atténuantes que vous vous êtes fatiguées à trouver en faveur de ce régime, ne peuvent diminuer sa faillite au plan des libertés individuelles et collectives et de la justice économique. Justement le peuple algérien était précurseur par rapport aux tunisiens et égyptiens, mais quel est le résultat deux décennies plus tard ? Regardez autour de vous, vous serez plus apte que moi à y (...)
pas fier du tout de mon pays :
ça fait plus de 05 ans que je n’ai pas acheté un livre,trop cher.Il coute les yeux de la tète,moi qui arrive juste à joindre les deux bouts.Je dirai même que je suis incapable de lire un bouquin en entier,MORALEMENT JE NE SUIS PAS STABLE comme la plupart des algeriens qui sont aux bord du gouffre. la lecture c’est pour les gens qui n’ont pas de soucis du quotidien .
Prof Chems Eddine Chitour :
J’ai eu à apprécier vos contributions dans le Quotidien d’Oran qui m’a fait l’amitié d’héberger quelques contributions. Je vais tenter de me procurer votre pavé Bon courage et bon vent Prof.C.E. Chitour
setifien :
j’achète tous les jeudi, le quotidien d’Oran uniquement pour lire vos chroniques. BRAVO
Commentaire n°90540 :
J’ai beaucoup d’estime pour vous et pour vos écrits intelligents mais votre dernier papier m’a tellement déçu. Vous avez laissé votre objectivité aux vestiaires et vous vous êtes lancé tête baisée comme les apprentis plumitifs de service de El Nahar, Echourouk ou l’Expression qui tentent de trouver une nouvelle virginité à un régime dépassé par l’Histoire vacillant devant les tremblements politiques du printemps arabe. Les circonstances atténuantes que vous vous êtes fatiguées à trouver en faveur de ce régime, ne peuvent diminuer sa faillite au plan des libertés individuelles et collectives et de la justice économique. Justement le peuple algérien était précurseur par rapport aux tunisiens et égyptiens, mais quel est le résultat, deux décennies plus tard ? Regardez autour de vous, vous serez plus apte que moi à y (...)
Commentaire n°90550 :
Vous m’avez déçu lors de votre dernière chronique quand vous avez essayer de lister les partis et associations susceptibles d’être réactivés par les pouvoirs publics sauf le FIS dites-vous.Ce n’est point une démarche d’un démocrate.Dommage.
Commentaire n°90555 :
Vous etes passé plusieurs fois à coté lors de vos chroniques analysant plusieurs faits. Cela démontre que vous etes loin de faire des analyses concrètes et objectives. Un chroniqueur a besoin d’une certaine logique et d’autres outils pour bien déchifrer et coder les messages. Vous aurez du tisser des contacts avec des spécialistes en la matière plutot que se se baser sur votre style littéraire basé sur une vision analogique imagée pleine de métaphores.
Abdelkrimrachid :
Mon cher Yazid, Je vais aller à la recherche du Témoin obscur pour m’éclaircir un peu plus les idées. Il faut reconnaître que la qualité du verbe des écrits de l’Ecole sétifienne se perpétue d’une génération à l’autre sans bruit et avec beaucoup d’humilité. Merci Yazid. A bientôt Rachid BENBAHMED
pas fier du tout de mon pays :
@ Prof Chems Eddine Chitour très heureux de vous lire ici,prof.Je ne vous connais qu’a travers vos écrits dans agora vox.Je voudrai bien que vous soyez parmi nous.Merci
combata :
bravo,je crois que tu passes à une nouvelle etape,le livre ,on va le lire et on te donnera notre avis.BONNE CONTINUATION.
Badro :
bravo on attend les ouvrages qui restent
mlsmati :
Bravo ! Je me ferai un p^laisir de rechercher votre livre dans les librairies d’ALGER.
combata :
salut mr dib,on attend tjrs du nouveau,ce beau pays ou il fait bon vivre

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus