Accueil > Culture >

Samia Zennadi Chikh au Café Théâtre de Sétif

mercredi 23 février 2011, écrit par : Omar El Mokhtar, Setif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Après la poétesse Zineb Laouadj qui était parmi nous le 12 février dernier, Le Café Théâtre de Sétif accueillera le 26 février prochain une autre Femme de Lettres en la personne de Samia Zennadi Chikh, auteur ( Un livre d’art consacré à l’art du tapis en Algérie) et éditrice, qui animera un « Samedi Littéraire » au Petit Théâtre. Invitée par monsieur Mohamed Dib, Président de l’Assemblée Populaire Communale, elle donnera une conférence sur la Littérature Africaine et présentera la Maison d’éditions qu’elle dirige.

Archéologue de formation, elle était loin de penser qu’elle allait occuper la place qui est la sienne aujourd’hui dans le paysage éditorial. Alors que rien ne l’y prédestinait, elle pénétra avec fougue et passion l’univers fabuleux du livre. Très tôt, elle créa en compagnie de son compagnon et époux Karim Chikh, la Maison d’éditions APIC, et depuis, elle ne cesse d’œuvrer avec acharnement à l’épanouissement de la Littérature dans notre pays.

Les tons chauds et les couleurs flamboyantes de l’Afrique l’ont de tout temps attirée et c’est pourquoi elle s’intéressa au monde des Lettres du continent, jusqu’à en devenir aujourd’hui une éminente spécialiste. C’est tout naturel qu’elle vienne aujourd’hui à Sétif pour nous parler de la littérature africaine, nous la faire découvrir et surtout nous faire apprécier les Œuvres Littéraires de notre continent. Allons nombreux à sa rencontre et à son écoute.


Partager cet article :
14 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°92044 :
Les pays avancent dans la technologie et le savoir et Setif renoue avec Bagdad au temps de Haroun el Rachid.
Soporifiques :
Encore des phenergan zarnadjia pour nous endormir c’est ça la dilapidation des deniers publics
Commentaire n°92085 :
Les deux petits esprits ne savent pas que ce ont les penseurs,les philosophes,les sociologues,les artistes etc qui font avancer un pays.Le savoir est lié à ces idées.Il ne peut y avoir d’avancée sans un peuple cultivé. Pour vous deux ,on vous réserve les souk de Doubai et celui de Tadjnanet et laisser nous juste le petit théâtre la où nous irons n’zarandjou avec la poésie,les vers,la musique aussi,le théâtre bien sur,des conférences littéraires etc.A chacun son monde.Le notre se défini précisément à la quête de ce savoir qui vous ne savez ni apprécier ni gouter .C’est l’histoire de ce chacal qui ne pouvant accéder aux raisins a seulement avoué qu’ils étaient amers.Bien sur que les vers et la poésie soient amers pour vous.Vous n’en savez rien mais c’est ainsi que se mesure le degrés du développement d’un pays.C’est par sa culture.Oui,tu peux acheter la technologie mais peux tu le faire pour la culture (...)
Godasse :
Seddaya un patrimoine qui a réussi à se faufiler à travers les siècles grâce aux gestes de nos grands mères...il fut un temps ou je contemplais émus les gestes de ces femmes ,installant leurs matériels dans le quartier pour préparer cette laine...sans oublier le bon Matlo3 avec du lben !!!!
1+1 :
A Anonyme du 24 février 2011, 10:08 , Un philosophe ,un penseur etc..comme tu le dis ne peut disserter que sur les choses créées ou découvertes par le scientifique sinon il aura simplement radoté et Socrate le dit de lui même dit :même le vieux Socrate rabache,et chez nous on est très loin de Socrate...d’une part et d’autre part ,à côté de Socrate il y avait : les Savants :Archimède ,pythagore,Thales ,ptolémée,....Syracuse dit-on a été sauvé par les inventions d’Archimède pas par le bla-bla.Où sont nos scientifiques ? Formons des savants ensuite pensons à autre chose mais hélas on n’est fort qu’en parlotte ,nous n’avons que des blagueurs....
Godasse :
A la mémoire de ces grands mères,maniant el maghzel,el qardech:Khalti Na3na3a,Garmia,jedda H’lima...Allah yerhemkoum.
rayan :
le bon Matlo3 avec du lben bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Commentaire n°92115 :
Anonyme 24 février 2011 Pauvre attardé, ce n’est pas la culture qui est en cause mais la manière folklorique de sa gestion. Ce n’est pas pour satisfaire ses gouts personnels que la mairie est obligé d’investir de l’argent dans un tel événement. Deux poètes en quelques jours. Woow. Et si ce maire reste accrocher au temps de Haroun El Rachid qu’il les paye de ses propres deniers afin de réaliser son fantasme poétique. La ville a besoin d’autres activités culturelles que ce medh du Moyen-âge. Les bibliothèques sont sinistrées et les centres de culture à l’abandon et toi tu viens fanfaronner à propos de la culture. Si on veut encourager la culture commençons par la base et non pas faire venir des artistes ou poètes pour une journée et après c’est le vide. On a élu un maire qui devrait avoir une vision globale sur tous les domaines d’activités qui pourraient revaloriser la ville et non pas un maire au rabais qui improvise juste pour donner l’impression que ça bouge. Monsieur le “cultivé” à deux (...)
Commentaire n°92125 :
Je suis attardé,c’est l’occasion pour moi d’aller faire ma mise à jour auprès des penseurs ,de poètes,les hommes de théâtres,les cinéastes,les artistes ,les hommes de lettres etc.Ce qui me donnera d’ouvrir mon esprit pour aller vers la créations technologiques qui peut ,je vous le répète s’acheter ,comme nous le faisons d’ailleurs. La ville dispose déjà de nombreux établissements pour l’épanouissement artistiques et culturels qui sont assez bien fréquentés.Ces visites n’ont jamais tué personne. Faire venir zineb Laouedj et autres personnage de la cultures nationale n’est pas de la culture au rabais comme il ne revient pas au seul président de l’APC d’avoir la charge à lui seul de créer l’animation culturelle.C’est une affaire de tous et vous vous en excluez.Nous irons comme même sans vous.Nous vous laissons la foire de la quincaillerie de Doubaï.C’est peut être la ou vous êtes le plus (...)
tayeb :
il y avait 4 cinema à setif,aujourdhui aucune, alger la capitale il ya un seul cinema, toute les autre villes il n y en a pas à ma connaissance, la culture et l’education est avant la science,parceque grace a thakafa et tarbia toute nation peut evoluer, mais si on a la science son education tarbia on ira pas loin, la preuve regarder la deference entre nous et nos parents, et le prophet Med salla allahou alyhi wa sallam a dit : innama ataytou li oukmila makarima el akhlek je vous donne une information : les algerien n’ont pas de visa pour aller en malysie ou l’indonisie je ne me souvien pas bien,vous savez pourqoui : c’est par respect a Malek ibn nabi,le garnd philosophe ke tout le monde connait et respect sauf nous les algeriens
YAS :
bonjour de passage bientôt a setif j’aimerai savoir ou se situe le Café théâtre bien a vous
Commentaire n°92205 :
@ Anonyme 24 février 2011, 18:59 Voilà vous confirmez vos limites. Et l’esprit de Dubai est au contraire bien ancré chez vous. Vous croyez qu’il suffit d’acheter la technologie à coup de devises du pétrole pour se considérer au diapason des nations ? Alors là vous êtes vraiment ignorant. Le génie est de créer pas d’acheter ya Atal. Voilà un esprit de bazar du même niveau que ceux qui inondent le pays de khorda. Et qui ont pour devise : « Pourquoi réfléchir et innover, les autres le font à notre place, alors on passe commande, et c’est tout » La technologie ? Pas de problème, on a l’argent du pétrole on l’achète. Une réflexion qu’on trouve dans les bains maures ou les cafés de dominos. Pour un fervent défenseur de la culture ca ne vole pas très haut.
abous :
pour Tayeb j’ai lu votre commentaire et je tiens a en rajouter un peu. voila, Setif qui avait 4 salles de cinéma se trouve depuis plus de 10 ans sans cet équipement culturel. la raison est leur transformation en boutique. sétif est devenue une ville de boutiquier.il n’y a pas une rue,pas un coin sans trouver une boutique.Hanout ici, Hanout par là.voilà le vrai visage de notre chère ville.Même la Marie n’a pas échappé à la règle et ce. en transformant la salle de cinéma(ABC) en boutique.pardon hanout où en vend des livres de cuisine. Si vraiment on veut sortir de cette longue dormition culturelle il faut que les équipements de la culture reviennent à leur véritable activité:la production culturelle.et vous allez voir que cette ville regorge de femmes et d ’hommes capables de faire renaitre une culture supérieure digne de (...)
Kirk Douglas :
Nimitz...retour vers l’enfer...dernier film que j’ai vu a Varieté...

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus