Accueil > Culture >

Célébration du Chaw Rabie شو الربيع

dimanche 6 mars 2011, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

Conformément à la tradition ancestrale, des dizaines de familles de Bougaâ se sont données rendez-vous en cette fin de semaine ensoleillée dans la compagne. Par monts, par près, vallées, valons et prairies, elles viennent toutes en masse à la rencontre de ce premier jour de printemps, appelé Chaw Rabie شو الربيع.

Le Chaw Rbie ou le premier jour du printemps berbère est célébré tous les ans le 28 février. Cependant, en raison des conditions météorologiques défavorables, les sorties n’ont été effectuées pour cette année que le samedi 5 du mois en cours .

Le calendrier berbère étant d’expression et d’essence agraire, il est de tradition séculaire qu’après de longs mois de sommeil, de froid et de privations, la nature voit son retour dignement fêté avec l’apparition du printemps et des beaux jours à travers des sorties en masse vers la compagne pour aller à la rencontre de ce début de printemps appelé communément- Chaw Rbie".C’est un signe signe du renouveau et de la vie qui revient . Nul ne peut en fixer précisément les origines.Certains arguent que c’est une tradition païenne ou autre symbole de ‘libertinage’ où, toute la nature se mue et se réveille pour « copuler », se développer et ce multiplier.
Les anciens habitants de la Berbérie étaient prticulièrement attachés à ce rite et lui consacraient des festivités particulières .ce jour symbolise l’amour et de la vie.

A l’approche de cette fête, les familles s’adonnent à l’achat de friandises et de produits nécessaires. Le jour venu ,des centaines d’enfants accompagnés de leurs parents, qui à pieds, à vélos, en voitures ou en bus, se dirigent pargroupes vers la compagne munis de petits couffins ou paniers aux couleurs bariolés, achetés spécialement pour la circonstance que l’on rempli de m’bardja,de gâteau traditionnel dit ’gorça", d’œufs bouillis, de friandises, de fruits et de boissons et toutes sortes de délices à consommer sur place à dans des immenses collations ou des repas champêtres géants .

En raison du nombres considérables des citoyens qui se déplacent ce jour ci en familles accompagnés leurs enfants ,les jeunes filles se dotent de leurs plus beaux apparats , comme pour narguer les jeunes garçons aux aguets.
Depuis quelques années, les services d’ordre de sécurité et de secours (polices, gendarmeries gardes communales et pompiers ainsi que les services municipaux) redoublent de vigilances pour encadrer discrètement ces flots de fêtards pour assurer leurs quiétudes et la sérénité des lieux .

Il est de tradition qu’après une journée de plein air, rompus par la fatigues, et après avoir épuisé tous les contenus des paniers , les enfants doivent abandonner sur les lieux une partie de leurs précieuses charges pour la cigogne qui, dit-on viendrait le lendemain pour goûter de ces délices

Totalement épuisés mais heureux de leurs sorties champêtres , les parents se limitant à très peu de contrôles des ‘cavalcades’ de leurs progénitures à travers champs et près, la fin de la journée, on n’oublie jamais de rentrer chez soi muni de bouquets narcisses cueillis dans les prairies qui jalonnent tout le parcours de cette fameuse sortie.

Quand parents et notamment les femmes, entre palabres et échanges de nouvelles ,de recettes etc, la cueillette de la guernina (cardes sauvages) constitue l’essentiel des occupations qui viendraient à agrémenter le succulent Aïch ou le couscous au lait servit au repas du soir.

Sagement, tout le monde rentre à la maison .Le lendemain ,jour de classe ,chacun des enfants aura à raconter à ses copains ses « escapades », ses espiègleries ,se glorifiant parfois du nombre de kilomètres parcourus à pied !
Ils vivront et vibreront longtemps au souvenir de cette journée mémorable en attendant la sortie du printemps prochain.

Cette année, les cigognes étaient arrivées précocement en nombre .Elles tournoyaient gaiement au dessus des têtes des visiteurs comme pour manifester encore plus cette grande symbiose où, l’éclosion des amandiers offraient ces magnifiques bouquets de fleurs blanches comme pour remercier ce retour vers la rencontre de la vie ou précisément la rencontre de nos vies.

Lors de cette sortie, nous avons pris quelques photos et vidéos que nous avons voulu partager avec vous.

Sur place, afin d’initier les jeunes enfants à la protection de l’environnement, nous avons procédé au nettoyage des lieux avec leur participation très remarquées où ils s’en sont admirablement acquittés .
La semaine prochaine connaitra un afflux considérable. Des centaines de familles qui ont raté cette première sortie profiteront de la météo clémente selon les prévisions.


Partager cet article :
23 commentaire(s) publié(s)
tchnitchen :
Soyons nombreux et nombreuses pour accueillir R’bi3.Une tradition ancestrale. J’offre un couscous bel ba3ttoch qui dit mieux... Nabil un peu de Berlleli/qbabouch/narcisse...fanfan mengoulhech en anglais,parceque mana3rafhech !!BONNE FETE
noureddine -nb.esp :
salamo alaykoume a monsieur nabil foudi vous aver raison je me souvien de cette fete a oulade manaâ l´epoque que les femmes il fait des gualette il laise roulie si gualette ou el tombe il celebre la fete , donc cette fete il se celebre ausi on espagne il s´apelle cinque mars. bon contunation .
zizou_Bougaa :
tres bonne fete a tout les habitents de Bougaa ainsi que touts qui fait cette fete . Merci infiniment Nabil pour nous partage cette joie qu’elle m’a monquer beaucoup Merciiiiiiiiiii et encore bonne fete
Skander-Washington, DC :
N’oubliez surtout pas Lebmardja, les oranges et les galettes aux œufs le tout dans les adorables petits couffins en plastiques dédiés a cet évènement . J’aurais tant aimé être du cote de Takouka ou de Thala Tromit (du cote de Bougaa).
djamel73 :
c’est avec nostalgie et bon souvenirs loin que j’ai regarder cet evenement de r’biie une vague de souvenire ma submerger .de baatoche, telma,tifefe,ezidoume qu’on recolte sur la route de sidi haider en allons a l’ecole.merci
Commentaire n°93247 :
شو الربيع ? Cette appelation m’est inconnue . Est-ce une contraction de show qui n’est pas berbère mais germanique
scpion :
ca me rappelle de très grandes jours car dans les années 70 la culture algérienne était très pressente dominante. malheureusement après........
zizou_Bougaa :
tu aura inviter Mr Skandar un jour avec moi lol je suis a Troy NY
zomina :
Que de beaux souvenirs ! Merci pour l’article. Au fait narcisse c’est narcissus en anglais. Bon debut de printemps a tous.
zidouma :
Chaw ,telma,thiffaf,guernina,...je suis de setif et je me perd a entendre ces noms...priere me les donner en arabe setifien (dialect)merci...
algérianno :
السلام على الجميع نحن ايضا في عين ولمان احتفلنا بشهو الربيع بالمبرجة والقرص بدون ان انسى الكلخ لكن التالما و البعطوش مازالو مانبتوش ...
sam69 :
cela me rappel mon enfance on avait nos petites galettes au oeufs on se mettait en haut d’une colline que l’on dévalait en roulades en chantant la chanson traditionnelle du rabie.....que de nostalgie merci pour cet article.
Commentaire n°93315 :
c’est chahw شهو qui veut dire début dans notre patois de Sétif et non chaw
Commentaire n°93317 :
Autrefois ce n’était pas tous les jours qu’on voit les femmes dehors avec leurs enfants , alors le jour du printemps c’était jour de fête et faisait l’exception ;toutes les familles sont dehors . Aujourd’hui c’est plutôt l’inverse les femmes sont dehors jour et nuit 365 jours sur 365 donc il n’y a aucune différence .....
Commentaire n°93328 :
chaw veut dire en berbere et dans la region de bougaa le commencement ou le debut. chaw n’erbia veut dire le debut du printemps.merci pour l’article. belkacem.
Commentaire n°93357 :
zidouma se perd dans le dialecte sétifien après avoir passé queques jours à l’étranger je suppose ! bet lila maa el djadj esabah iqaqi est une expression de Sétif profond.
paralov :
moi personnellement je ne connais pas ce SHOW berbère !! RABI3 E THANI oui !A chaque fois vous nous sortez des choses qui n’existe que dans vos rêves d’une Algérie kabyle . Un complexe qui ne dit pas son nom !
bousnina :
nous a babor exactement a snina onfetent tout les ans cette fete avec la famille (hommes et femmes)(garcons et filles) .notre region es tres belle fi rbi3.... bonne fete de rebi3 a tout le monde.
Commentaire n°93407 :
paralov : Ce n’est point autant un complexe kabyle comme vous le qualifiez qu’une vieille tradition sur-vécue à travers le Maghreb et principalement dans les régions ou le climat est rude et rigoureux rigoureux. Le parallèle entre le discours de paralov et un certain Z est vite fait . Que seraient donc La Traska de Ouargla, de l’Insihar de Tam ou le Nissan d’Adrar et d’autres fêtes locales et dans quels registres rentreraient elles ? A Touggourt aussi on fait la fête conformément à la tradition mais vous n’en dites rien !On dirait que vous avez une dent contre les kabyles à qui vous déniez le droit à la culture même dans leur mode de vie apparent.Drôle de respect de la citoyenneté pour un toubib qui serait dans ce cas dans celle d’un psychopathe .
Commentaire n°93410 :
Mr Bousnina, faites le nous savoir si ces sorties sont prévues la semaine prochaine.Nous nous ferons un plaisir de venir partager votre fête de printemps. Setif info
Zidouma :
Réponse a :7 mars 2011, 17:12 , par Anonyme :je peux te citer Mou3alaqat Amroua El Kais (si tu les connais)antar ibn cheddad,el moutanabi,..par contre les noms que j’ai cite ne figurent pas sur le lexique arabe,...je vis en algerie (mon IP faisant foi)et inchallah je souhaite mourir ici...Ain R’bi3 mon douar. Traska ou Tafaska ?
HATIT :
j’invite Mr FOUDI et mon ami AMAR a venir goutter la vraie splendeur de bougaa de tout mon coeur et avec grand plaisir
Commentaire n°94018 :
A quand Bougaa info ?je ferai un plaisir d’y participer !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus