Accueil > Culture >

Opération de sauvetage pour le tapis du Guergour

mercredi 16 mars 2011, écrit par : El Moudjahid, mis en ligne par : Boutebna N.

La Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Sétif l’œuvre à la réhabilitation du tapis du Guergour qui présente depuis quelques années des signes de régression menaçant de conduire à la disparition de ce patrimoine séculaire, selon son directeur. Les femmes qui sont passées maîtresses dans l’art de tisser ce tapis -n’ont pas eu de relève et c’est ce qui met en péril ce patrimoine", affirme Zoubir Boukaabache, soulignant que la CAM, pour y remédier, vient de choisir plusieurs artisanes pour les charger d’ouvrir des ateliers et d’y former des jeunes tisserandes capables de transmettre ce savoir-faire aux générations futures. Cette mission de formation sera assurée au Centre de l’artisanat de la cité Bel-Air (nord de Sétif) qui bénéficiera-très prochainement" d’une opération de réhabilitation et de réaménagement, selon ce responsable qui souligne que cet établissement dispense actuellement des formations en céramique et en dinanderie. Le tapis du Guergour est un des plus vieux tapis d’Algérie. Son origine remonterait au IXème siècle, apparaissant pour la première fois dans la région de Hammam Guergour, à environ 45 km au nord Sétif. Ce tapis dont les-secrets" de fabrication ne sont aujourd’hui détenus que par de rares tisserandes, se caractérise par l’harmonie de ses couleurs, dominées par le rouge brique et le vert foncé ainsi que par la présence de motifs inspirés de la culture et de la nature de cette région montagneuse qui lui a donné son nom. La réputation de ce tapis a depuis longtemps dépassé les frontières nationales, souligne-t-on à la direction du tourisme où l’on affirme que cet ouvrage traditionnel a obtenu plusieurs distinctions lors de Salons internationaux.

Le tissage de ce tapis a toutefois enregistré un net recul au cours des ces dernières années en raison de l’inondation du marché par une multitude de tapis industriels bon marché, mais aussi à cause du renchérissement des matières premières et le temps très long mis par les artisanes pour le tisser à la main.

La région de Sétif dispose d’un artisanat traditionnel particulièrement riche et diversifié, aux origines bien lointaines. Parmi ses produits distinctifs figurent, outre le tapis du Guergour, le tapis de Boutaleb (sud de Sétif) tissé avec de l’alfa et El haïk el margoum, genre de pardessus brodé pour femmes, produit à base de laine pure avec de fins parements aux couleurs variées, dans les régions de Boutaleb et de Ouled Tebbane.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Skander-Washington, DC :
Que Dieu Bénisse Hammam Guergour, Setif et mon Pays
khali :
du moment que le client se rabat sur l’achat des fleurs en plastique, que la M’laia et le burnous sont une chose de l’histoire ancienne. ils sont remplacés par la cravatte, le kamis, quand les frites, le zazou , le cachir remplacent le couscous, le l’ben, pourquoi se soucier du tapis du moment que les commerçants de doubai à el-eulma proposent des tapis chinois qui sont vendus les intellectuels, les chercheurs en herbes peuvent-ils nous donner l’explication ? la mutation , le changement, la modernité, l’abodan de la culture algérien et la religion pour mimer l’occident ce sont les ùots clès qui crractérisent ces intellectuels imbus par l’occident
BEN TOUMERT :
réponse à khali je ne suis ni intellectuel ni chercheur mais j’ai l’explication grace au pétrole nous avons vendu notre ame nous ne sommes plus capables de produire quoi que ce soit et sommes devenus les champions de la consommation de sous produits bientot nous importerons du sable pour notre sahara,de l’air à respirer,de l’eau de mer saléeet toute la betise du monde
paralov :
Tous ces produits artisanaux reviennent très chers à la vente,qui peut se le permettre ?sauf bien sur pour le BOUCHELIGfabriqué à partir de déchets plastiques ,et autre reste de coupon,de vieux tapis ,de vieilles gandoura,robes,etc....De nos jours rare sont les femmes qui savent monter une SEDAYA,et puis à quoi servira t il ? On trouve toutes choses au Souk landerioulisauf père et mère (comme on dit ).Ne soyez pas nostalgique ! le passé est le passé !qui se souci de la BERADA,la GUERBA,le TAJINE,le frechBoutaleb,le frech Boufelou,le burnous Adra3Ou L’Oubar.
tinn :
je ne pense pas que c’est le pétrole car ce produit est un don d’ALLAH, la réalité c’est que l’algérien à perdu la notion du travail, les repères de la religion il est devenu un fan des occidentaux en matière de recopiage de ce qui est négatif. il ne veut pas voir que les occidentaux fond du travail une chose sacrée et que les principes de bases auxquels ils sont attachés sont respectés, alors que nous, on vit dans l’artificiel : on est musulman par naissance, ou par la parole, les actes on préfère les laisser aux autres. on est les chompiant du trafic et de la hogra, les nouveaux karoun ( voir : pharaon) de ce monde
hadj ahmed :
Je salue cette noble initiative . La grandeur d’un peuple se mesure à l’aune de sa civilisation, qui implique entre autre, son éducation, son artisanat, ses sciences, ses techiniques, sa créativité, son savoir, son éthique, son humanisme, son active contribution à la civilisation humaine . Merci .
hadj ahmed :
Réponse à BEN TOUMERT. Vous avez bien raison . Notre âme a été achetée à prix bas par ceux qui vendent le pétrole qui est censé être le nôtre (mais qui ne l’est pas) . Ces acheteurs de notre âme l’ont bradée contre l’inculture et le déficit civilisationnel, sachant que c’est la civilisation même qui devrait être l’âme d’une nation comme dla nôtre .
Libre penseur :
c’est pas un don d’allah, le sable, le couscous, le tapi existaient bien avant l’apparition sur terre, vous les barbus etes toujours a cote de la plaque. Il y avait aussi de la vie avant l’apparition d’allah.
khali :
@ libe penseur tu es libre de penser ce que tu veux, n’oublies-pas que ALLAH est unique, IL est le puissant, il n’y aucune chose avant lui, il n’y a aucune chose après lui. ce n’est pas les barbus qui parlent, mais le CORAN qui est oriente les gens, sache ausi que l(ISLAM n’est pas une propriété d’un groupe de personne , d’un pays ou d’une etnie, IL est la propriété de tous les humains qui le défendent et qui sont jaloux pour l’ISLAM. cette attaque contre ALLAH est gratuite, elle n’engage que son auteur
ben toumert :
la question qui se pose n’est pas de savoir si le pétrole est un don d’allah ou pas la question qui se pose est:qu’en avons nous fait (de ce don) réponse :nous sommes en train de le dilapider en important et consommant tout et n’importe quoi ps:dieu a fait deux dons essentiels aux humains la vie et l’intelligence j’ai une pieuse pensée pour l’admirable et immense peuple japonais dans 10 ans la catastrophe qu’ils sont en train de vivre sera un vieux souvenir un pays ingrat,aucune richesse naturelle,des seismes,des tsunamis,une débacle militaire en 1945 eh bien ils sont premiers dans tous les domaines et tout celà grace au travail,à la discipline,l’amour du travail et sans renier leur histoire ,leurs coutumes et leur artisanat (très développé)eh oui les japonais fabriquent les composants electroniques les plus performants et des tapis,des kimonos,des pots en argile,de la caligraphie (...)
Godasse :
IL FAUT JUSTE REMARQUER L’UTILISATION DE CIVILISATION(PATRIMOINE) ARABO/MUSULMANE...D’UN COUP ON EFFACE LA QAWMIYA(NATIONALISME)DES AUTRES TURC.PERSE.AMAZIGH....ALORS QUE LA QAWMIYA ARABE EST TOUJOURS PRESENTE... IL EXISTAIT ET EXISTE TOUJOURS EN ESPAGNE CETTE CIVILISATION MUSULMANE,CETTE DERNIÈRE ENGLOBE LA CIVILISATION ARABE...AMAZIGH...PERSE...TURC... MONGOLE...MAURES...MEME OCCIDENTALE(CHRETIENS ISLAMISES)...ET JUIVE(DJAMAA EL KEBIR D’ALGER)ON TROUVE DES MOTIFS D’ORNEMENTS JUIVES... ALORS POUR DÉVELOPPER LA CIVILISATION/ARTISANAT...IL FAUT SORTIR DE L’ESPRIT TRIBAL ESPRIT NÉGATIONNISTE... LE BEAU TRAVAIL PRIME.
Commentaire n°94826 :
le tapis du guergour est unique en algerie par ses formes ,ses couleurs et le nombre de points au metre carré qui approche celui de l’iran et de la turqui. c’est un tapis tres ancien .une cooperative artisanale a ete edifié à hammam guergour dans les annees 70 pour sauvegarder ce patrimoine mais a fait faillite et fermé. la maison de l’artisanat de cherchel a confectionné plusieurs tapis de guergour ,croyez moi c’est une merveille .au 19eme siecle des industriels du textil français son venu dans la région du guergour pour savoir comment les femmes de cette région utilise les couleurs à partir de plantes locales .cette unité aujourd’hui qui va rehabiliter le tapis du guergour doit etre encouragé et pourquoi pas une autre à guergour ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus