Accueil > Santé >

Deux femmes décédées au service de gynécologie

dimanche 10 avril 2011, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

Deux femmes ont trouvé la mort ce samedi au service de gynécologie de l’hôpital Mère et Enfant de Sétif selon une source médicale.

La première femme est décédée suite à une hystérectomie, un acte chirurgical qui consiste à enlever tout ou une partie de l’utérus. La deuxième a été admise pour menace d’accouchement prématuré à cause d’une hypertension avant de décéder quelques heures plutard.


Partager cet article :
60 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°96200 :
allah yarhamhom
Godasse :
Allah Yarehmek a Jedda Hafsa,tu accouchais les femmes du quartier et environs(et de temps a autre on venait de loin pour solliciter vos dons)par des gestes simples,des claquettes de mains comme on le disait....Mais et mais !Avec la * Modernité*Une croissance sans égale des opérations : césarienne... Saha ya l’weqt l’ghaddar !
Commentaire n°96210 :
Rabi yarhamhoum....je pense à la négligeance.
Commentaire n°96219 :
Il faut parler aussi de ceux qui ont trouvé la mort au niveau des cliniques privés. Une clinique à Sétif, non seulement les cas de deces enregistrés, manque d’hygiène, elle a eu une decesion de fermeture d’un mois signé par le wali, a pu s’echaper. PISTON ou TCHIPA
didine :
en algerie on est meme pas capable de faire un bon gateau mille-feuille comme avant !!!!!!!!!!!!! alors gynecologie ???????????????????????????????????????????
anonym :
allha la trebah elmesouline
zoo :
allahe yarhamhoum . (il faut faire une enquête bien approfondie ) service concernais bien sur
Rachid - France :
c’est un carnage, aussi bien en Public qu’en privé. Quand est-ce qu’on mettra fin à ce fléau ? Combien de d’orphelins, ces pauvres femmes laissent derrière eux ? C’est une véritable tragédie, et les responsables restent impunis. RAHIMAHOUM ALLAH
Commentaire n°96231 :
Rahimahoum Allah !Mais pourquoi cette information laconique ?ça arrive souvent surtout dans un hôpital.....
Commentaire n°96234 :
Salam alikoum, Avant de faire un bilan à un malade pour un diagnostic , il serait plus juste de faire d’abord le bilan du C.H.U et de son personnel .Engager des enquêtes pour éventuellement des poursuites contre les fauteurs afin d’arrêter cette hémorragie .Il faut donner l’exemple .
Commentaire n°96235 :
Pauvreté et indigence de l’information !Toutefois رحم الله الفقيدتين و حشرهما مع الشهداء و الصدقين....
Moh de parigo :
Allah yarhm maouta El mouslimine,a Setif il y a deux abattoirs,un abattoir animalier qui se trouve a la zone et l’autre je vous laisse deviner...
Commentaire n°96241 :
pourquoi ?? comment ?? celle nous fait peur et on se pose des questions
b.soumia :
C’est une situation alarmante pour la maternité de Sétif et meme pour les cliniques privées,par manque de moyens dans la prise en charge des bébés et des accouchées,etat des lieux et surtout le traitement réservé aux patientes,manque de personnels qualifiés .......etc.vraiment ce sont des conditions tragiques.désormais le temps ou le malade se livrait en toute confiance aux mainx des médecins est bel et bien révolu.
Belle soeur :
Cela fait longtemps que cela se répète, il y a dix mois que ma belle soeur Allah Yarhamaha est décédée des suites d’accouchement, les sales femmes pour ne plus dire sages femmes complètement négligentes ne se rendaient même pas compte qu’elle était en train de partir, nous étions dans le couloir de la mort lorsqu’elles sortaient l’une après l’autre pour nous rassurer, elles disaient qu’elle allait bien bon sang alors qu’elle agonisait, l’un des jumeaux est parti avant elle sans qu’elle le sache, elle est partie laissant trois orphelins et leur père complètement perdu, c’est la loi du laisser aller et de la bêtise humaine, elles payeront devant Dieu, wakhdouha fi 3mourha, Allah la yrabahoum, nwaklou rabbi 3lihoum, Allah Yarham elli lehgouha.
Commentaire n°96262 :
Une direction de la santé, c’est pourquoi ? Quelle sont les missions de la Direction de la santé dans des situations pareilles ? est-ce que la direction de la santé peut nous apporter des éclairages sur ces drames et les moyens à mettre en place pour que cela ne se reproduit pas ? un wali n’a t-il pas les prérrogatives de lancer une enquête pour situer les responsabilité et traduire devant la justices les personnes incriminées ? Monsieur le Wali où la cellule de communication de la wallaya ne trouvent - ils pas que ces drames sont des agents précurseurs pour communiquer avec les administrés de la willaya au fins de les informer sur les procèdures à entreprendre pour que les ayants droits des victimes obtiennent réparation et justice pour faire leur deuil
z :
A ma connaissance ! on a bien ramené des chinois pour supplier au manque de gynécologues algériens et qui se tapent 30 millions par moi ! Et alors comment expliquer ces morts suspectes !pourquoi aucune personne n’a accusé ces yeux bridés de négligences ?Oullah c’est tabou et un secret d’état ?vous criez au scandale et le scandale est l’état qui vous a ramener ces médecins de pacotilles à deux sous,qui sont logé,nourris aux chats et aux chiens et payé en devises.Chah !chah !et chah pour nous !
L : UNE MAMAN :
un témoignage : ayant eu un suivi médical des plus performants durant ma grossesse,j’ai décidé d’accoucher en algerie en présence de ma famille avec tout le rituel qui suit , j’ai failli perdre la vie et celui de mon fils, le délais d’accouchement passé, j’ai perdu les eaux et je n’avais plus de douleurs , par contre le medecin a jugé que je devais attendre et que je ne risquais rien , si ce n’est une vieille femme qui en me regardant s’est approché de mon lit et m’a dit ’ ya benti appelle ta famille , tu vas mourrir’ je lui ai dis que mes sont la elle est s’est dirigé vers ma mere et lui a dis : faites quelques choses, le medecin etait parti mon frere a appelé son copain qui ne travaillait pas dans cet hopoital il y’a eu cris et menace on m’a fait monter en bloc opératoire et une cérasienne sur le tat , allérté mon mari est rentré de paris ,il voulait attaquer l’hopital en justice , ce que mon pere a fortement refusé sous pretexte qu’on étai connu et que l’on risquait de faire des problemes à des gens (...)
Laghouati :
الله يرحمهم ، و ناس تحوس هاذي تحوس على تحسين المعيشة خافوا ربي في عباد الله
Commentaire n°96278 :
Je trouve que beaucoup parlent pour ne rien dire. Le ministère de la santé, le wali, le maire.... se préoccupent que d’une seule et unique chose : leur compte en banque. Pour le reste, tant que leur femme et leurs enfants ne sont pas touchés, la mort de femmes en couche, n’est qu’un détail pour eux. C’est malheureusement, le tragique destin de notre pays. Je présente mes sincères condoléances à la famille des deux victimes.
Abdel Marseille :
Y a t’il un wali dans la wallaya de Setif. Ces gens sont ils trop petits pour votre majesté. Ces orphelins ne valent pas une enquête. Tous le monde est au courant que cette clinique est un mouroir sauf nos dirigeants, par contre eux, ils se soignent à l’étranger.Pensez au jour ou vous aurez des comptes à rendre à votre Créateur, enfin si vous croyiez en Dieu. Mes sincères condoléances à ces familles, que Dieu protége ces orphelins.
amar :
ce qu’on constate sur notre cher peuple est qu’on est devenue trés négative et on ne reclame plus même devant les grands désastres tel une perte de vie, on est devenue passifs vis à vis nos pb personnel que les pb social ou les pb de pays qui nous concerne tous, alors dans ces circonstances ou tout change autour de nous j’espere que notre cher peuple prend conscience que le peuple est une grande force qui résiste a tout. rabi yarham ces deux femmes et j’incite leurs familles de chercher aprés les causes c’est la moindre choses pour honorer leur mémoire.
amar :
rabi yarham ces deux femmes et j’espère que leurs familles insiste pour savoir les causes de déces c’est la moindre de chose pour honorer leur mémoire et pour les responsables je dirai wach ysalakom min ydin rab el aalamin tous ces dégats sans que vous ne reagisser comme si ces faits ne vous concerne pas ! eh ben ! je vous rtenvoie à l’affaire LITICIA en france et comment les responsables aisi que le président français ont reagis. je ne dirai pas prennez comme exemple OMAR BEN ELKHATAB mais au moins prenez exemple de kofar ya moslimin taywan !
fanfan :
Pour la première parturiente, tout acte chirurgical n’est jamais anodin ! Il y a toujours une probabilité de dècès en cas d’opération : ça peut-être un mauvais réveil, une complication ......... etc et pour la deuxième, une hypertension peut tuer une future maman. Ce genre de malade doit être extrêmement surveillé. Donc pas de médisance ! disons seulement Paix à leur âme !
Mériem :
Il est difficile de faire la part des choses ici : négligence criminelle : peut-être, drame inévitable pour l’état de santé des deux personnes - que Dieu ait leur âme - peut-être aussi, on peut faire des autopsies s’il ya un doute Il y a une chose dont il faut être sûr : il faut impérativement être derrière chaque malade hospitalisé, harceler les médecins non pas pour les insulter ou les ennuyer mais pour savoir ce qu’il est, être présent, demander des nouvelles, être attentif à chaque acte médical : c’est notre droit !! bref ne pas faire le passif et le fataliste ! Ca arrange bien les soignants qui souvent prennent le patient et sa famille pour des imbéciles qui ne comprennent rien à rien Le mektoub a bon dos et camoufle bien des incompétences et des négligences ! Et SURTOUT il faut menacer de poursuites judiciaires et LE FAIRE en cas de suspicion légitime Certains vont dire que ça ne sert à rien : pas du tout : quand un soignant (du prof aux infirmi(èr)es) sauront qu’ils ont une épée de Damoclés (...)
la tulipe à fanfan :
« Donc pas de médisance » Je vous rappelle Monsieur fanfan que l’intervention en question s’appelle la césarienne : c’est-à-dire qu’elle date de César. Il n’est nulle part question de médisance quand on sait que cela devient un véritable « fléau » imputable de façon directe aux Gynécologues (à se demander s’ils méritent ce titre ?), et que pour le commun des mortels qui ne peut pas connaître la vérité, alors qu’elle est toute simple : Ces pauvres femmes meurent tout simplement d’infections nosocomiales et le Staphylocoque doré vient en première position, à cause d’un « Chirurgien » qui s’envoie dans sa bouche une « boulette de tabac à chiquer » avant de prendre le bistouri. Peut-ton mettre cela sur le compte du risque chirurgical ou bien sur celui du chacal qui ouvre, sans vergogne des êtres humains pour se remplir les poches. C’est la faute à Boumediene qui voulait que le fils de l’agriculteur devienne Médecin………………..Il aurait fallu les laisser « TLALBA (...)
En connaissance de cause :
Dr Mahour, soyez honnête. 2 DÉCÈS/AN dans une maternité française ? Les erreurs médicales en France se comptent par Milliers. On meurt même suite à une amygdalectomie !!!!! Enfin, pourquoi vous nous dites que vous travaillez au sein d’une équipe de 120 médecins et que même après 20ans d’expérience et de loyaux services, vous n’arrivez pas à avoir le même statut d’un médecin français. Votre discours est complètement faux et déstabilisateur pour les étudiants, encore plus pour les patients.
fanfan :
Je réponds à UNE MAMAN ! Madame quand une femme perd les eaux il faut déclencher l’accouchement avec des injections. En plus une femme qui les perd avant la date de l’accouchement doit être mise sous antibiotiques toutes les 4 h pour que l’enfant ne soit pas en danger d’infection. Ce médecin qui vous a dit, tout va bien est un imbécile ! Une imbécilité qui peut couter cher et à la mère et à l’enfant. Ce qui est déplorable c le fait que cela se passe dans une grande ville où il y a des services spécialisés pour. On sait qu’il y a une très forte mortalité mère enfant dans les zones déshéritées tels que le grand sud. Il n’y a pas assez de structures adéquates et les gens ne savent pas comment faire. Mais l’état algérien fait des efforts en la matière par le biais du planning familial (pour nous échelle continentale : l’Afrique). Ce qui n’est pas pardonnable par contre, c’est la légèreté avec laquelle les futures mères sont prises en charge. La négligence n’est pas (...)
Commentaire n°96353 :
salem alaikoum, témoignage : en 2003 j’ai enmené ma femme accoucher dans la BOUCHERIE de KAABOUB cachée sous le nom de Hôpital Mère et Enfant. dans le couloir de la mort où les femmes font des allers et retours pour soulager leurs douleurs de contractions et attendre leur tour de passage dans la salle de boucherie, les femmes sont traitées en fonction de leur tenue vestimentaire et leur langage. parfois quelques membres du personnel de la boucherie disent aux pauvres femmes taisez-vous, vous nous cassez la tête avec vous cris il fallait penser à ces moments là lorsque vous aviez les jambes en l’air et vous criez de joie, sans oublier les gifles données à certaines femmes et les chats qui rodent dans tous les coins de cet établissement. voilà un petit avant goût. je reviens à ma femme, vers minuit, j’ai appelé ma femme pour avoir de ses nouvelles, elle m’a repondu ca ne va pas tarder, je l’ai rappelé vers 2h du matin, elle m’a repondu avec un air très fatigué, jai accouché et le bébé va bien, el (...)
Commentaire n°96356 :
100 pour 100 la cause est due au négligence des sage femme qui n’aident pas la femme enceint et fait la terreure au fond de bloque ou au service de gynéologie l’hipertention est innocente de la cause de la mort
une honéte personne :
pour mahour,ce que tu dis n’est pas digne d un medecin ce ne sont que des monsonges jalousie peut etre moi j ai deja accouche dans cette clinique c etait formidable arretes de mentir sois disant medecin et sois disant musulman rabi yahdi les esprits tordus comme toi
Commentaire n°96360 :
salem ce message sadresse à Tulipe, c’est juste pour lui dire que l’instruction et L’éducation n’ont pas d’origine sociale ou de catégorie socioprofessionnelle, c’est pour tout le mode. aussi ; il faut que tu sache que grace à boumédène et gens comme lui que t’a pu d’instrure. soit poli
rien que la vérité :
pour Mahour je vou dit ke le titre du medecin ca nou va pa du tou psk un medecin pour notre société et pour tou lmonde c quelqun ki é cultivé ;a un haut niveau ;honéte ;juste et un exemple a suivre mai vous ,vous éte tout a fai le contrére je coné 3 gens : 2 femmes on acouché la bas et 1 homme ki a fai une intervention chirurgical et tout marché kom sur d rouletes la propreté le bon acceuil le bon service ..., et je vou défi ke c vrai ske vous dites si tu pense pa aux gens et ta peur de personne pense a ALLAH ki te surveille w wechmen wejh rah tgueblou bih ...rabi yehdi nes kima nta ki ne disent rien apar les monsenges w ydirou f lFITNA
hef :
allah yarhemhoum ina li allah oua ina ileihi radjioune
Commentaire n°96372 :
Réponse à Ammar, la justice française n’est pas totalement irréprochable. elle n’est pas parfaite. Je vais cité l’exemple de Bertrand Cantat, qui a tué sa compagne en 2003, il a été condamée à 8 ans de prison et il est sorti après avoir passé 4 ans derrière les barreaux. Juste pur cet exemple, la france n’a aucune leçon a donné.
Commentaire n°96373 :
Message à Tulipe Vous êtes méprisant. Autin, Motakaber ! C’est la faute à Boumediene qui voulait que le fils de l’agriculteur devienne Médecin………………..Il aurait fallu les laisser « TLALBA ». qui selon vous à-t-il le droit de devenir médecin ?? Je suis moi même médecin, mon père était ouvrier, donc selon vous j’aurais du suivre son chemin.
zinou :
anonyme de 11 avril 2011, 20:53 ! Que peut faire une sage femme quand elle passe une garde esseulée de 24h et qu’elle reçoit des centaines de femmes venues de toutes les villes environnantes ? La négligence non voulue est inévitable ! et non l’incompétence !dites a ould abbes de vous ramener suffisamment de personnel et de les payer convenablement comme simplement nos voisins.On n’aura pas besoin de ces chinois qui sont payés 5 ou 8 fois plus qu’un algérien !
à 21:35 , par Anonyme :
La preuve est donnée, que ce n’était pas à donner(l’instruction) à tout le monde. On donne pas à n’importe qui le sésame(diplôme) pour tuer des gens innocents. D’où le fameux proverbe : EL-KALB KALB, OUAL TAROUS ......TAROUS.
Tulipe :
Autin n’existe pas dans la langue Française : c’est un nom impropre ,inconnu.
MAMAN2 :
c’est tipiquement algerien,moi quand j’eteais enceinte j’etais suivie en algerie ;je ne mangais pas trop par consequant j’avais un petit bébé.la genyco pour me voler mon argent plutot de me soigner me disait vous devez etre suivi de pres venez me voir chaque 15JRS.une fois j’ai fait un malaise je suis partie aux urgences j’ai vu une sale femme avec un chwingum a la bouche qui me dit wach biki ?????????????????? j’etais énervée elle ne m’a rien fait.VOUS POUVEZ PARTIRle coeur de votre bébé bas tres bien,heureusement pour moi je suis partie en france une semaine plutard et là l’alareme etait declanchée mon bébé se nourissait plus il soufrait il faut le mettre au monde leplus vite possible.alors la faute ce n’est pas celle de l’etat mais c’est une question de conscience rabi wkilhom.ina lila wa ilayh (...)
Commentaire n°96425 :
Mériem bonjour, Je n’ai pu m’empêcher de sourire quand tu abordes le sujet Mektoub ! J’ai été hospitalisée 12 jours pour une pyélonéphrite et j’étais perfusée H24 pour une entrée antibiotiques toutes les 6 h. J’ai pu sympathiser avec le personnel soignant ainsi que les malades. Ce qui m’a interpelée dans le paramédical, c’est ce manque de confiance de certains infirmiers qui récitaient des versets coraniques avant de piquer(qu’ils prient tant mieux), mais cette foi, un tantinet ostentatoire cachait leur incompétence, genre : a3la rebi in challah je réussi l’insertion du papillon dans la veine pour que la perfusion tienne et que le sérum n’aille pas dans le derme avec gonflement des tissus. Pour te dire que des incompétents il y en a, certes, mais il y a aussi de très bons éléments. Pour l’exemple de la tulipe : la boulette de chema en salle d’opération, ça défraie toute chronique médicale. Si l’hôpital devient un abattoir c’est vraiment grave. Pour les maladies nosocomiales, il y en a même dans les (...)
Godasse :
Ceux et celles qui citent des exemples concrets,pour moi c’est des complices...Dans un Bled qui se respecte ils et elles sont traduits en justice pour non dénonciation de crimes ou non assistance a une personne en danger... Ps:ayez la gentillesse de surseoir les commentaires en relation avec le com du Dr Mahour...Merci
Godasse :
Il a avale le H,ou on saute le ’H’ muet !.....Amicalement
Tulipe :
Ce n’est point grave qu’il saute le « H ». Mais imaginons qu’il oublie une paire de ciseaux dans le ventre d’un patient ? Je suis moi-même médecin, fils d’ouvrier disait-il. Moi aussi je suis médecin spécialiste, et en prime plusieurs DU en poche, mais ce n’est pas le plus important. Comment avez-vous été formé et où ? Dans ma promotion qui comptait à peu près 130 étudiants en médecine, il y’avait à peine une dizaine d’étudiants « valables ». En plus, on venait de classes « Bilingues ». Actuellement, vous faites des études en arabe, et la médecine en français……………….Avouez que c’est du Chinois pour vous les bouquins de médecine. Sinon pour être médecin ou autre chose dans notre pays, il suffit « de faire la chaîne » comme on aimait à le répéter en voyant des cancres de tout genre sur les bancs de (...)
Commentaire n°96435 :
allah yarhamhoume we sabere leur famille quant a la negligence si c’etait l’une de ma famille et bien je vous promets deux choses que tout le monde payera le maire le directeur le chirurgien les sages femme car maintenant dans ca pays c l’anarchie totale et personne je dis personne ne s’occupe de l’autre sauf s’il a un interet derriere (et beaucoup de million.......) je me demande comment ces gens responsables arrive a dormir sans cauchemar mais avec dieu ils payeront tous r
Godasse :
Ettarbia...l’Education :@ Science sans conscience n’est que ruine de l’âme @, l’homme doué d’un goût pour les sciences ne doit jamais négliger sa conscience...Salutations
bouzid :
Réponse à tulie, j’ai oublié le H, mais je n’ai manqué de respect à personne. Qu’avez vous à répondre, sur le fond ? C’est la faute à Boumediene qui voulait que le fils de l’agriculteur devienne Médecin………………..Il aurait fallu les laisser « TLALBA ». Pourquoi les fils d’agriculteur n’auraient ils pas le droit de faire des études de médecine ? pour répondre à votre question, j’ai été formé à sétif, dans les années 90. je suis médecin généraliste, je n’ai pas d’autre diplome. Pour votre information j’ai appris à ecrire le français avant d’apprendre l’arabe.
bouzid :
je ne suis pas chirurgien donc je ne risque pas de laisser une paire de ciseau dans le ventre d’un patient. les erreures médicales existent dans le monde entier. A lyon y’ a pas très longtemps un chirurgien à enlevé à une femme le sein sain au lien de celui porteur d’une tumeur.
feremli :
Anonyme du 12 avril 2011, 14:51 Ce n’est pas parce-qu’on vous a pas trouvé de veines pour vous passer du sérum qu’on est incompétent.Ce n’est pas évident d’y arriver lorsqu’on est en face d’un malade complétement déshydraté ou en infection généralisée (comme votre cas).Physiopathologiquement si j’ose m’exprimer ainsi,la circulation sanguine tourne au ralentie,les veines deviennent invisibles . vides de sang,parfois roulantes,tordues,fragiles,éclatantes.Il nous arrivent dans ce cas de piquer au cou ! au pire une dénudation qui est un acte médicale.Ne croyez surtout pas que ces gestes sont faciles même les plus expérimentés sont impuissants devant des malades vraiment malades .Et puis on commence toujours par invoquer Dieu !pourquoi vous n’êtes pas musulman ?UN MALADE EST TOUT LE TEMPS ENTRE LA VIE ET LA MORT. Pour la boulette de chema je n’ai jamais vu un chirurgien chiquer ou un auxiliaire c’est ridicule ! d’ailleurs comment il fait ?il enlève les gants pour chiquer puis remet un autre pour poursuivre (...)
fanfan :
Mériem bonjour, Je n’ai pu m’empêcher de sourire quand tu abordes le sujet Mektoub ! J’ai été hospitalisée 12 jours pour une pyélonéphrite et j’étais perfusée H24 pour une entrée antibiotiques toutes les 6 h. J’ai pu sympathiser avec le personnel soignant ainsi que les malades. Ce qui m’a interpelée dans le paramédical, c’est ce manque de confiance de certains infirmiers qui récitaient des versets coraniques avant de piquer(qu’ils prient tant mieux), mais cette foi, un tantinet ostentatoire cachait leur incompétence, genre : a3la rebi in challah je réussi l’insertion du papillon dans la veine pour que la perfusion tienne et que le sérum n’aille pas dans le derme avec gonflement des tissus. Pour te dire que des incompétents il y en a, certes, mais il y a aussi de très bons éléments. Pour l’exemple de la tulipe : la boulette de chema en salle d’opération, ça défraie toute chronique médicale. Si l’hôpital devient un abattoir c’est vraiment grave. Pour les maladies nosocomiales, il y en a même dans les (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus