Accueil > Santé >

Journée de la sage-femme

mercredi 25 mai 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Sous le thème « Le monde a besoin de sage femme, aujourd’hui plus que jamais », l’association des sages-femmes de la wilaya de Sétif « Maleiket erahmane », en collaboration avec l’établissement public de santé de proximité de la wilaya célèbre, ce mercredi, au niveau de la maison de la culture, la journée internationale des sages-femmes.

Cette manifestation verra la participation d’une centaine de professionnelles du domaine, et permettra d’évaluer l’état de la couverture des besoins de la santé au profit des mères et enfants.

Des conférences-débats marqueront cette journée avec un menu très riches qui s’articule sur des sujets portants sur « la grossesse et le diabète » présenté par le Pr Malek Rachid, « Grossesse et cancer » par le Dr Dib, « dépistage du cancer du sein » par les Drs Kharchi, et Sedjel, « les méthodes contraceptives longue durée » par Sf Tribeche et enfin « Apports recommandées en AGPILC » assurée par Dr Achab.
Les séances sont présidées par le Pr Hamdi Cherif Mokhtar.


Partager cet article :
27 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°100615 :
ou sont leurs tronches ? en cliniques me direz-vous ! ha la complicite des medias....
Commentaire n°100620 :
Comptons d’abord le nombre d’infections ,de bébés morts nés, de césariennes pour rien ....
Changla :
Mes felicitations pour les BB(Blouses Blanches) pour vos acquis professionnels et souhaterais encore un Plus...Le combat continue...
khali :
jadis de manière générale, une seule accoucheseuse par mechta, douar, ELLE est la grand-mère de tous les nouveaux nés les sages femmes d’aujourd’hui ont le mérite de porter le nom de grand mère par mérier autant que les grands mères biologique bonne chance dans votre dur métier
bouzid :
Les sages ont une mauvaise réputation en Algérie ! Certains disent qu’elles frappent les femmes pendant les accouchements. Quelqu’un e peut il confirmer ces propos.
tapis_rouge :
bonjour j’aimerai savoir ou est ce que la photos a été prise, parce que ayant travailler en maternité de kaaboub la bas c’est une boucherie. Si non le projet en lui meme c’est intéressent
nouredine staifi :
c est zero sur zero
femme :
Wallah c du foukh, elles sont méchantes, elles frappent, et incompétentes. Wash katlou mine nssa msekenes par leur négligence, je parle en connaissance de cause, ma belle soeur wakhdouha fi oumrha wahna nchoufou, allah la yrabahoum, khalet wlidetha ou rahett, tkhad3et.
Commentaire n°100654 :
Les sages-femmes ne sont plus sage en Algerie en general , et setif en particulier. Allez regarder leurs comportement unprofessionel et leurs incompetence dans les maternites et publiques et privees et vous verrez les massacres chaque jours. Les maternites de la wilaya de setif sont devenus un lieu de mort des femmes et de leurs bebes. Dans l’absence de l’etat de justice le citoyen et a la merci de ces Diables de Satan.
sagesse :
Si les propos, je ne les mets pas endoute, Anonyme-100654 : par femme :,nouredine staifi : Anonyme-100620 : soit 55% et 60% si on inclus le commentaire emis par bouzid, Il est urgent de redéployer les sages femmes vers un autre secteur pour les remplacer par un personnel compétent et plein de bonté comme l’exige la proffession ou bien de procéder à la mise à niveau de celles existantes a-t-on ce personnel en rerserve un personel, disponos nous de structures de formation capables d’assurer cette mise à niveau au lieu de signaler les points négatifs, soyons constructifs et préconisant des solutions il ne faut pas sortir des grandes écoles pour trouver la solution qui consiste à combler les écarts constater 1- recuter un personne compétent en interne (algérie) ou en externe (étranger) 2- mise à niveau l’algérie dépense des millards en important des footbaleurs, Que les responsables prennent leur courage à deux mains pour solutionner le (...)
papillon :
c’est pas des sages femmes mais des sadiques femmes et pour les genycologues surtout a bougaa et beaucoups plus a bougaa c’est meme pas la peine de continuer a ecrire mon texte car................................................................................................................tous le monde est complices .’
femme :
Anis Malheureusement celles qui se retrouvent sages femmes ce sont des désespérées qui n’ont trouvé refuge et avenir assuré que dans les maternités. Elles n’ont aucune vocation, inhumaines, sans âme ni conscience hélas ! Elles ont massacré des familles, coupables jusqu’au bout de leurs ongles, sans impunité aucune. Il est vrai qu’elles profèrent des insanités, et les pauvres accouchées ont vraiment peur d’elles, elles ont plus peur des accoucheuses que de l’acte de donner vie. J’ai eu affaire à elles, elles nous rassuraient, alors que ma belle soeur était en train de partir, elle nous a filé entre les doigts cela fera un an !!!! Un cauchemar, une catastrophe, un drame, aucun mot n’exprimera réellement ce que nous avons vécu en l’espace de quelques heures !!!! pas oublié, et ne le sera jamais, Allah yarhamha, wayssaber wlidetha et le père perdu dans le (...)
anis :
Il est toujours utile de s’informer et de former le personnel de la santé sur le risque qu’encourt une diabétique connue ou non lorsqu’elle tombe enceinte.Le plus important est la prise en charge et le suivi qui, le plus souvent laisse a désirer.De même que pour le dépistage des cancers du sein et il parait que notre wilaya a le taux le plus élevé en Algérie ! Comment se fait il alors que pour prendre un RDV de mammographie (échographie des seins) il faut faire le parcourt du combattant pour l’obtenir ? Pourquoi ne pas créer une unité mobile de dépistage comme celle de la collecte du sang ?A quand l’ouverture du CAC (centre anticancéreux) ? Pourquoi a t’ on mis le bâton dans les roues a l’unique cancérologue de Sétif ?Enfin pourquoi l’article ci dessus n’explique pas aux lecteurs de ce forum ce que c’est AGPILC. En attendant ,continuons a blatérer des journées entières dans ces journées ou l’on se perd dans les chiffres,statistiques..statistiques...rien de concret ! le soleil ne se lèvera jamais de (...)
ancien-interne :
je vais raconter un fait qui est survenue au CHU de setif à la fin du siecle dernier, dans un service de médecine, que je ne citerai pas, j’etais interne et on m’a demandé d’accompagner une jeune femme enceinte dont le foetus était mort in-utéro (cette jeune femme fille avait 17 ans), elle présentait une thrombopénie ( un taux de plaquettes très bas), donc le risque était une hémorragie fatale lors de l’expulsion du foetus mort né. Je l’ai donc accompagné à Kaaboub au service de gyneco-obstetrique, pour un avis, elle a été vue par un des gynécologue dont le nom figure dans l’article. sa réponse a été de la ramener au service d’ou elle venait, et d’ appeler une sage femme, quand arriveront les contractions. chose qui a été faite, elle a explusé son bebe avec l’aide d’une sage femme dans un lit de médecine, un endroit qui n’est pas adapté pour les accouchements. Elle a survecu à cela mais est décédée d’autre chose quelques jours après. ce qui m’avai choqué à l’époque c’est que lé gynécologue ne prenne pas ses (...)
dar dar :
j’aurais aimé répondre à ces gens qui insultent gratuitement ces sages femmes qu’on qualifie de tous les noms bien que la majorité d’entre elles méritent respect pour ce noble métier qu’elles ont choisi. j’en ai connu quelques centaines de sages femmes , j’ai vu leur engagement , leur abnégation au travail mais pour répondre j’aurais aimé que les profs de gynéco obstétrie , que les résidents que les directeurs de CHU et des secteurs sanitaires , que les médecins chefs prennent le temps de se porter défenseurs de ces sages femmes qu’on est en train de vouer aux gémonies et pourtant qui oeuvrent le plus souvent dans des conditions extremement difficiles . allons messieurs bougez de vos confortables fauteuils et apportez la réponse qu’il faut à tous ces dénigrements ou bien il n’y a plus personne pour défendre de corps de sages (...)
faith :
A ancient interne :ce que vous avez raconté est juste un simple exemple d’irresponsabilité , et peut etre cette patiente a eu la chance d’accoucher sur un lit de medecine fort probablement plus propre qu’une table d’accouchement car je me rappelle que quelques années plutot (j’ai passé mon stage a belair) la sale d’accouchement et le service manquaient les mesures d’hygienne ,alors pour le personnel et specialement les sages femmes ,la plupart : etaient inhumaines mechantes , une femme enceinte qui se presentait pour accouchement craignait non seulement la douleur ou la survenue d’une complication mais aussi à qui elle va etre confiée ,au point qu’ on prie pour tomber entre les mains d’une sage femme fiha rahmet rabbi ,aussi avant l’accouchement certaines femmes essayent de trouver ma3rifa à la maternité pour avoir une bonne prise en charge j’aimerai ajouté qu’en ayant passé une experience d’accouchement j’ai su à quel point est penible et douleureux et donc se trouver en face d’une sage femme de la (...)
sage-homme :
Et dire que ces énergumènes de sage-femmes veulent leur statut particulier propre à leur corps pour se démarquer du reste des paramédicaux. Ouallah !Le monde a l’envers,je me demande a part aider à accoucher physiologiquement une femme ,qu’est ce qu’elles font d’autre ? D’ailleurs je préfère nos veilles grand mères à ces cruelles femmes.Elles ne savent rien faire à la maternité,elles sont tout le temps entrain de gueuler les patientes pour ne pas reprendre exactement les propos qu’elles tiennent.Qui n’a pas assisté a ces scènes dignes d’un souk à bétail ?qui ? je mettrai ma main au feu si je trouve quelqu’un d’ordinaire me dire qu’elles sont chaleureuses,accueillantes,intégrés,gentilles.....je suis sur ,personne !
Gynéco :
A sage femme Le meilleur, c’est qu’elles demandent aussi une postgraduation et une doctorat dans la formation paramédicale hahahahh ! Et comme cela elles se substitueront ou carrément prendront la place du toubib, mesdames les futures doctourates !! A dar dar Vous êtes déjà un très bon avocat, pourquoi d’autres ?
Commentaire n°100767 :
j’aimerai bien que quelqu’un qui as ose’ de dire des choses indigne de la sage femme de se mettre a sa place un jour et travailler seulement une heure de temps il verra le stress et l’angoisse qu’elle ressent . et pour soit disant gyneco je lui dirais tu as oublier qui tas appris ce métier et inchallah elle sera prof et non doc n’oublier pas qu’elle est bachelière comme toi . ah avant d’oublier merci beaucoup dar dar ainsi que monsieur l’ancien interne pour votre témoignage
sage comme une image :
Un peu de médecine pour l’auteur et pour le lecteur !pour sortir un peu du « criquitage Sétifien » : AGPLC veut dire « Acides Gras Polyinsaturés à Longue Chaine » qui sont retrouvés dans les graisses animales et végétales entrant dans la composition des lipides. C’est une source d’énergie permettant au cœur de bien fonctionner en diminuant le taux de tri glycérides et d’inhiber la croissance de certaines tumeurs cancéreuses. La carence de ces acides peut entrainer des troubles neurologiques graves
Mra :
Salem C’ est de la poudre aux yeux a la gloire des 2 comperes,pardon,confreres, eternels chefs de services ,grises par leurs titres.....Ils feraient mieux de faire fonctionner leurs services et nous faire part de leurs resultats,de l’etat de leur propres services,du comportement de leurs personnels.. de briller dans le reste de la wilaya au niveau des autres dairas et des zones enclavees et d,abandonner pour quelques temps toute cette frime de journees inutiles puisque sans echos,aucun..On aimerait bien connaitre leurs stats reelles.Les sages femmes sont comme tous les professionnels en Algerie,sebghou aala baadh houm...Tous les domaines sont touches ;en Algerie,toutes les institutions :Sante,Education,Justice.tuent d’une maniere ou d’une autre..).Aucune consciencene dans ce beau pays !!! C’est mon avis.Je les respecte et je souhaite les voir actifs (...)
anis :
Ma grand mère elle, n’était pas bachelière,elle était analphabète mais surtout elle était douce,pleine d’humanité et d’humilité.Elle commençait toujours par invoquer Allah avant d’aider nos jeunes mères d’accoucher !Elle ne blasphémait,elle était éduquée,elle n’avait pas les moyens d’aujourd’hui juste un sot d’eau bouillie et quelques serviettes propres.Elle se déplaçait de maison en maison,une matrone ambulante.Elle ne se plaignait pas ,ni ne pleurnichait au premier venu .Aujourd’hui ce sont ces bébés là qui les a mis au monde devenus adultes qui commentent ici même dans ce forum !
Commentaire n°100845 :
A ancien interne Aucun gynecologue n’est cité dans l’article, donc vos dire sont des monsonges, et vous n’etes pas un ancien interne vous etes un imposteur
Assistante :
A monsieur le journaliste, Vous avez oubliez de citer la communication du Dr Laouamri Madjdi.
Commentaire n°100857 :
Anonyme-100845 ! Et alors le Dr Kharchi melac’est un charlatan ? il exerce à la clinique El Hidab !
Moumen :
Le Dr Kharchi qui est cité dans l’article est médecin generaliste qui travaille à La DDS ou à la prévention.
bouzid :
A Anonyme-100845 je ne suis pas un imposteur mon histoire est véridique, elle m’a marquée car la patiente n’avait que 17 ans. je me rappelle d’où ellle venait, dans quel service et même dans quelle chambre elle était... je me suis peut être trompé sur le nom du médecin. A cette période il y’avait un gyneco à la maternité dont le nom figure sur cet article. Si vous voulez des précisions je peux vous en donner.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus