Accueil > Culture >

Salon de Sétif : l’habit traditionnel, élément constitutif de l’identité nationale

jeudi 17 novembre 2011, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

L’habit traditionnel est un élément constitutif de l’identité nationale qu’il importe de mettre en valeur et de promouvoir, a-t-on affirmé à l’ouverture, mercredi à Sétif, du salon national de l’habit traditionnel.

Les participants à cette manifestation ont mis l’accent sur l’importance de sauvegarder l’authenticité et le cachet typique à chaque région, s’agissant du patrimoine vestimentaire national dont la grande diversité constitue une richesse inestimable.

Cette richesse est d’ailleurs reflétée dans cette manifestation où sont exposés les différents types d’habits provenant de différentes régions du pays avec leurs différentes coupes et leurs décors, notamment les broderies que les doigts et le génie d’hommes et de femmes de l’Algérie profonde n’ont eu de cesse de perfectionner à travers les âges.

La gandoura brodée d’or de Constantine, le karakou algérois, la-chedda" de Tlemcen et le Kaftan, dont de multiples modèles sont exposés, ont suscité un vif intérêt auprès des visiteurs, notamment les jeunes filles préparant leur trousseaux de mariées.

Le stand de la styliste-modéliste Imène Ayadi de Sétif, qui expose de nombreux modèles de costumes traditionnels de différentes régions du pays, notamment du genre sétifien, algérois, chaoui et kabyle et dont elle a su perpétuer le cachet authentique tout en apportant une légère touche novatrice personnelle, a été assaillie de questions par les visiteurs et les visiteuses en particulier.

Le jeune Azzedine Zerzour, de Skikda, expose également ce qu’il appelle la-gandoura skikdie", une variante de la gandoura en velours brodée de fils d’or de Constantine mais avec des motifs de broderie combinant la fetla et le medjboud, ainsi que des motifs spécifiques que les femmes de Skikda affectionnent et qui ont fini avec le temps par donner un cachet particulier à cet habit.

La jeune mariée, à Skikda comme à Constantine et dans d’autres villes de l’Est algérien, ne peut concevoir la cérémonie du henné, un rituel qui fait partie de la fête du mariage, que lorsqu’elle est habillée de la somptueuse gandoura en velours brodée d’or, ce qui rassure sur l’avenir de ce costume traditionnel féminin et sur sa transmission aux générations futures, estime M. Zerzour.

Noureddine Lakhal un universitaire de Constantine, expose, quant à lui, des modèles de Kachabia qu’il tisse lui-même avec l’aide de 4 artisans, dans un petit atelier implanté dans la ville d’El Khroub et qui n’hésite pas à aller s’approvisionner en laine d’aussi loin que Djelfa.

Le salon national de l’habit traditionnel qui se poursuivra jusqu’à jeudi, rassemble des artisans de différentes régions du pays. Il vise à promouvoir ce patrimoine et à mettre en valeur les métiers de l’artisanat, souligne Abdelkader Hachani, président de la chambre de l’artisanat et des métiers de Sétif, organisatrice de cette manifestation.

Une journée d’étude ayant pour intitulé-L’habit traditionnel entre passé, présent et avenir" est également prévue en marge de cette manifestation parrainée par le ministère de l’industrie, de la PME et de la promotion de l’investissement.


Partager cet article :
17 commentaire(s) publié(s)
hadj ahmed :
Habit traditionnel, constitutif du patrimoine culturel national que nous admirons et que nous saluons plutôt qu’identité nationale .
k6 6 tron :
ET quand je vois des sétifiennes et sétifiens portant des habits Aphgans ça me hérisse les cheveux sur la tête.N’oublions pas le burnous de l’emir ABDELKADER,ni le gandoura d’el Ibrahimi et surtout pas le séroualdes mozabites.C’est notre patrimoine et notre culture qu’il faut promouvoir.
Personnalité :
Mettre un chèche ,moi ! mais tu es fou ou quoi ?ceux là mêmes qui clament le retour à l’habit traditionnel s’habillent chez Cartier et Yves St Laurent.....
Commentaire n°114258 :
Je salue particulièrement Abdelkader hachani pour le nom qu’il porte et pour l’organisation de cette manifestation .
k6 6 tron :
Yves saiint Laurent metttait le chéche autour du cou.
Sétifienne daiga roha :
wechmen blaca darou hed le salon ?et il reste combien de temps ????veuillez précisez le temps d’ouverture et la place de ce salon...je m’intéresse d’y aller ......
berbere :
A k6 6 tron. SURTOUT PAS LE SAROUEL DES MOZABITES !!!quel facho !!eh bin je prefere mille fois le sarouel des mozabites au burnous de abdelkader. D un cote tu veux promouvoir les traditions et coutumes algeriennes et d une autre, tu denigres toute une partie de cette algerie !! pauvre de toi !!
khelifa elbeurri :
Salama 3alaikoum, @ k6 6 tron Et lorsque Houari Boumédiène, allah yarah’mou avait reçu Giscard d’Estaing......Il portait le burnous avec une élégance rare....Rajeul té3 sah !
khelifa elbeurri :
Salama 3alaikoum, @ berbere, Concernant le message de k6 6 tron, je pense que nous n’avons pas la même interprétation..... Moi j’ai compris il ne faut surtout pas oublier le séroual des mozabites, le burnous, le chéche, etc... Hanali ya moul chéche !!!!!!!!!!!!!
Et oui...! :
Ce salon c’est que de la nostalgie pure et simple c’est tout il n’y a rien d’autre il y a pas d’espoir pour qu’on reviennent a porter ces habits la, la preuve on les désigne comme habits traditionnel et traditionnel et le synonyme de passé ils appartiennent au passé dommage mais c’est çà la suprématie des pays du nord sur les pays du sud eux c’est leur habits qu’on porte chez nous eux ils ont pas d’habits qui soient traditionnelles eux le costume cravate ils le porte depuis trois cent ans leurs habits appartiennent au présent ils sont pas traditionnels .
Commentaire n°114388 :
ouvrons les frontière françaises au algériens est nous verrons, la religion ,le patriotismes, le nif, la coutume, le drapeau ,la fierté,le barnousse ou la goudoura ?????????????????????????????????????????????,
k6 6 tron :
@ Bérbére :Je suis désolé si tu n’as rien compris de ce que j’ai dit.Justement j’insistais sur la mise en valeur du séroual mozabite,notre khelifa l’a bien compris. tu m’a traité de facho mais ,je n’en fait pas un cas ,l’erreur est humaine. SALAM a TOUS
k6 6 tron :
@ Khelifa elbeuri SAlam heureusemeent Que ma famille m’a gardé un burnous au bled ,dés que j y serais inchallah je le porterai au nez et a la barbe des nicks ,yves saint laurent et lacoste. Le SEROUAL est porté en France par les filles branchées et d’autres portent même le chéche. Alors les pays du sud ont exporté aux pays du nord non seulement les vêtements et aussi la nourriture le couscous est le plat préféré des Français et le Kebab(le grec) a battu mac donald au niveau des ventes.Donc,il n’y a pas de raison de se lamenter . @ anonyme114388 Cher ami, si on ouvre la frontière Française,nous verrons sur et certain, le racisme,la famine ,la répression policière ,les conduites a la frontière ,dormir sous les ponts et faire n’importe quoi pour survivre.EN temps de crise,ou 40% des jeunes Maghrébins sont au chômage et harcelés par la la police jours et (...)
Commentaire n°114516 :
cher ami k6 6tron ,vous vous avez bien compris l’ histoire c’ est vrai ce que vous énumérer, mais encore beaucoups révent de l’europe et délaisse la vie du bled je leur souhaites d’ aller et découvrirons eux même les galères de ses pays
scarlett :
K6 6TRON, Anonyme 114388,114516 Je rêve d’un monde sans frontière, d’une France accueillante, d’un partage de cultures, de musiques,sans répression, sans politique sécuritaire, sans peur de l’autre, où tout le monde aurait un toit, et je ne suis pas la seule, alors, j’aimerais que les algériens puissent facilement circuler entre nos deux pays, tout n’est pas négatif chez nous, il y a de la solidarité, il y a vos concitoyens, les anciens et les plus jeunes, il y a des Rachid, des Zeynab, des Amine, des Salah , des Fadwa, etc... c’est chantant. Alors, oui, on porte les chèche autour du cou,( pas des chèches d’Yves Saint Laurent) des chèches des marchés,on adore, on aime les foulards de chez vous, ça met de la couleur, On a besoin d’échanges entre les pays, (...)
Commentaire n°114698 :
nous vivons que de rêves la france la france et encore la france travaillons travaillons travaillons sérieusement c ’est les européen qui voudrons venir chez nous vive la gandoura et le burnous ????????????????????????????????????
scarlett :
Anonyme 114698 J’espère que les européens, et surtout les français, vont venir de plus en plus en Algérie, pour connaître votre pays, votre culture, vos cultures, vos régions, vos musiques, vos sites archéologiques, manger vos plats, boire votre thé, votre café, voir le Sahara,etc........... Salam

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus