Accueil > Culture >

« H’bali », ce samedi

mardi 6 décembre 2011, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

« H’bali » est une pièce de théâtre produite récemment par les Compagnons Nedjma de Sétif. Elle sera présentée ce samedi le 10 décembre à la salle de la maison de la culture Houari Boumediene de Sétif.

Les événements de cette pièce de théâtre sont construits autour du personnage de la petite fille Yasmina, assassinée par son père dans le quartier populaire la Casbah durant l’époque coloniale.

La pièce est inspirée du poème « la complainte des mendiants arabes de la casbah et la petite Yasmina tuée par son père » de Ait Djaffer et se veut un hommage pour le travail remarquable qu’il a réalisé et qui malheureusement n’a pas eu l’audience qu’il mérite. La fresque réalisée par Ait Djaffer rend très bien le visage hideux des pratiques coloniales. Elle pousse à l’extrême l’absurdité d’un système basé sur l’injustice, l’intolérance et la mise à l’écart de tout un peuple dans son propre pays.

Le texte de la pièce est de Abdelatif BOUNAB, interprété par Adel KHABCHECHE, mis en scène par Salim BENSEDIRA, scénographie réalisée par Mustapha GHEDJATI et la musique et le bruitage de Nabil MOSLI.


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
karim achache :
j’aimerai bein allez voire cette piece de theatre,car j’aime beaucoup cette ancien art,mais dommage lorsque tu arrive devant la porte d’entree tu voie des agents qui tu dit (invitation only) pour les invites seulement,je desire le faire comme a broadway acheter un ticket et entere seulement comme tout le monde.
karim achache :
j’espere qui’il n’y aura pas ((Invitation Only)
Kamel :
bonne courage a tout le monde
karim amoucha :
je souhaite le succes a cette piece
scarlett :
En frappant Du poing sur les tables qu’ils cassent pour Obtenir ce qu’ils veulent Je voudrais me mettre en colère A cause De la petite Yasmina Qui n’a pas voulu Mourir et qui est morte L’autre jour Rue Franklin-Roosevelt Je ne connais pas l’histoire de la petite Yasmina, et je vais me renseigner, mais j’aurais aimé aller voir cette pièce de théâtre, vraiment, Salam
massinissa :
Ne vous attendez pas à beaucoup de commentaires les setifiens ne connaissent que le foot et l’entente
nacer bensemra :
pourquoi ses commentaires deplaisants ,mr massinissa,comme partout ailleurs ,le theatre ,comme le cinema d,ailleurs ont ete tues en algerie, je reve d,assister a une piece theatrale avec mes enfants dans un vrai theatre ,il faisait bon vivre a setif pendant ce temps ,helas revolu
Atatürk :
Ce tableau présenté sur l’affiche est très bien fait, bravo à l’artiste.
kateb yassine :
la salle de la maison de la culture n’importe quoi ni eclairage ni bonne sonorisation ni techniciens qualifier va etre un spectacle vide la salle est faite pour les parties politiques et les avocats qui reunissent chaque mardi de chaque mois .meme la salle sera vide vous trouverai que les agents de securité meme pas le service d’animation car le service n’existe pas ahhaaaaaaaa.pardon.
scarlett.pivin@club-internet.fr :
La complainte des mendiants arabes de la Casbah et de la petite Yasmina tuée par son père A l’origine, un fait divers : le drame quotidien devenu banal d’une fillette assassinée par son père. Il fallait être Aït Djafer pour en faire un poème. Et quel poème ! Un long cri de douleur, d’une telle violence qu’on y retrouve après coup l’imminence de l’orage, l’annonce de novembre. Cette complainte, à elle seule, suffit à faire d’Aït Djafer un poète. Kateb Yacine je regrette de ne pas être làbas, Salam à la troupe H’ BALI,
massinissa :
@ nacer bensamra ce ne sont pas des commentaires déplaisants c’est la triste vérité de votre temps on apprenaient le théâtre au lycée avec des pièces universelles maintenant même les éducateurs ne savent rien du théâtre et je sais de quoi je parle je suis enseignant .Nos enseignants ne savent que suivre les mousselssalettes égyptiennes à la télé .même lorsqu’ils présentent des sketches c’est minables .Pour les commentaires sur ce site voyez vous même le nombre d’interventions sur les sujets sportifs et les autres. amicalement
enseignante :
Bon courage à toi Adel.
LAKHDAR :
Sétif n’a pas que le foot !!!Sétif possède de grands artistes:des acteurs de théâtre et de cinéma,des metteurs en scène,des peintres,des musiciens,des écrivains et j’en passe, parsque la liste est trés longue.Alors avant de faire des critiques absurdes,renseignez-vous sur le nombre énorme des lauréats qui ont obtenus des prix au niveau national et beaucoup meme international.D’ailleur toute cette équipe chacun par son nom, a honoré SETIF à plusieures reprises en ALGERIE et surtout en EUROPE et les pays ARABE.Je dis bravo à toute l’équipe et surtout à Mustapha,Salim,et Nabil que je connais trés bien !!!!!!!!!!!!!!!!!!
LAKHDAR :
Sétif n’a pas que le foot !!!Sétif possède de grands artistes:des acteurs de théâtre et de cinéma,des metteurs en scène,des peintres,des musiciens,des écrivains et j’en passe, parsque la liste est trés longue.Alors avant de faire des critiques absurdes,renseignez-vous sur le nombre énorme des lauréats qui ont obtenus des prix au niveau national et beaucoup meme international.D’ailleur toute cette équipe chacun par son nom, a honoré SETIF à plusieures reprises en ALGERIE et surtout en EUROPE et les pays ARABE.Je dis bravo à toute l’équipe et surtout à Mustapha,Salim,et Nabil que je connais trés bien !!!!!!!!!!!!!!!!!!
ZITOUNI :
Testament révolutionnaire ,humain, poeme intense, torride, unique ( unité ), comme Nedjma ( unique ). J’ai connu Ait Djafer...Et comme pour son binome ( sans chapeau sur le O ) poète Keblouti ( K. comme Kateb ), le feu ( a tout va et de tout bois ) sourde . Prions tous une dernière fois quelle ne soit tuer une deuxième fois, la petite Yasmina . Même le père de Yasmina n ’y pourras rien cette fois ci , juste cette fois . Immortel Ait Djafer, ha ha , assureur que tu étais tu as oublier d’assurer la petite. Sacré Djafer, tant d’orphelines a t’occuper ici et la haut . Affectueusement Zitouni .
ZITOUNI :
A LAKHDARE Content pour vous et pour vos grands artistes, acteurs de théâtre ( comédiens , non ?.. ) , de cinéma, metteurs en scènes, peintres, musiciens , écrivains... J’espère n ’avoir oublier personne ,si ce n ’est ( peut etre ) vous ? Et si c’est le cas veuillez m’ excuser pour cet oubli . Comme dis dans mon précèdent commentaire ( qui se voulait avant tout un hommage a Ait Djafer ) ; Le feu sourde . l ’allumette a tige courte c’est éteinte pour un feu de paille a défaut d’un brasier . Votre commentaire en fait foi malheureusement . Ce qui me commande a clore ce sujet et a me retenir de tous commentaires sur ce grand poète qui ne mérite nullement, un tel traitement . Salutations . Zitouni.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus