Accueil > Culture >

Quatrième édition des journées nationales de la musique classique

dimanche 18 décembre 2011, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Le comité de fête de l’APC de Sétif organisme la 4e édition des journées nationales de la musique classique du 18 au 22 de ce mois. Elle regroupera les orchestres symphoniques de différentes wilayas.

Plus de 20 musiciens y seront présents comme l’Algérien Mohamed Rouane et le duo français Noël Cabrita et Yannick Callier. Cependant, nous avons appris que l’école de musique classique dirigée par Ferhat Laid n’a pas été invitée à ces journées malgré qu’elle soit sous l’égide de l’organisateur.

Les représentations et les concerts se dérouleront au niveau des salles du parc d’attraction et de la maison de la Culture Houari Boumediene.


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°116910 :
Vous voulez dire musique de décadence , je suppose...
Scarlett :
Anonyme machin, Aucune musique n’est décadente, Vos arguments brillent par leur absence, vous n’expliquez pas pourquoi vous dites cela, vous ne dites pas de qu’elle musique vous parlez :, — Mohamed Rouane : c’est un musicien algérien, j’aime sa musique, elle a des sonorités espagnoles — Le duo français:Noël Cabrita et Yannick Callier des interprète de musiques classiques ? Salam à ceux qui aiment la musiqie,et bons concerts, Salam
Gomez :
Pour ceux d’entre vous qui ont un peu de temps libre et qui veulent découvrir la musique classique, ne manquez surtout pas cette quatrième édition de musique classique et faites un petit détour du coté de la maison de la culture Houari Boumedienne pour aller voir le duo Français Noël Cabrita et Yannick Callier. Vous ne le regretterez pas. Il faut surtout pas s’attendre a un ensemble musical de la taille de l’orchestre philarmonique de Berlin ou de Vienne, qui nécessitent des effectifs d’une centaine de musiciens ou plus même. Noël Cabrita se produit souvent au sein d’orchestre de taille modeste [duos, trios, quatuors], qu’on appelle Orchestre de Chambre, à cause du caractère intimiste de ses prestations — dans des salons, des églises, ou des salles de concert de dimensions réduites . La musique de chambre était destinée à être jouée dans l’intimité des intérieurs de nobles d’où son nom. Noël Cabrita joue du violon et Yannick Callier, le violencelle. Moi personnellement, j’ai eu la chance et le (...)
Azzedine le setifien :
Bonne initiative et bon courage pour tout ce qui avec la culture et l’education.
Kamel El Guelmi :
Merci Gomez pour le présentation. J’aurais bien aimer être là avec tous mes enfants et ma mère qui a plus de 62 ans.
Gomez :
Kamel El Guelmi kamel vas-y. Qu’est ce qui te retient ? Si tu peux te le permettre bien sur. Je ne sais pas combien ça va vous coûter. tu peux toujours te renseigner ! Mais quel que soit le prix de l’entrée, Kamel, ça n’atteindra jamais les tarifs qu’ils nous font payer ici en Occident. Les soirées culturelles ici sont hors de portée des petits budgets. Il faut vraiment faire un sacrifice financier pour se divertir ici. la culture chez vous est subventionnée et accessible, je ne dirais pas a tout le monde, mais a un vaste segment de la population. il faut remercier Khalida Toumi pour çà. Amuse toi bien.
Kamel El Guelmi :
Généralement , ça ne coûte presque rien . J’ai l’habitude d’assister au festival de la musique andalouse et du Malouf de Constantine et ça ne dépasse jamais les 200,00 dinars par personne . Avec ma femme , ça fait 400,00 dinars et les enfants on les fait passer gratuitement. ça fait vraiment plaisir de voir des familles entières qui y assistent et surtout de voir ces vieux fans de Ziriab répéter avec les troupes ces éternels poèmes qui décrivent les beaux jardins de jasmin de GRENADE et l’amour perdu à CORDOUE.
farhetlaid :
no..comante...lorchestre classique a etait marginaliséé par ....3yb rabi yahdih...se sont nos anfants...
SG du cf dela ville de sétif :
farhet laid si tu a la memoire courte tu ma annoncé que tu avais quitté le domaine de la musique quand on a abordé le sujet du festival de la musique classique juste quelques jours avant son ouverture et cela quand on s’est rencontrés au cem el hidhab la preuve tu a utilisé le mot toubt.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus