Accueil > Culture >

Nouvelle association culturelle à Sétif

Acte de reconnaissance
lundi 12 mars 2012, écrit par : Dj.Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

La nouvelle association Chabab koun de Sétif a fait son baptême de feu, ce samedi 10 mars, au théâtre communal, en présence de plusieurs personnalités du monde de la culture et de la presse.
Nouvellement agréée, l’association Chabab koun de la cité d’Aïn Fouara a organisé, dans l’après-midi de samedi dernier, une charmante cérémonie, en l’honneur de plusieurs hommes de culture, artistes et journalistes de la région. La cérémonie de cet acte de reconnaissance a été entamée par un prélude poétique. La voix chaleureuse de Djamel Abidi est suivie de noubas de musique andalouse, exécutées par l’orchestre du Comité des fêtes de la ville de Sétif, sous la direction de Mourad Nessas. Puis, un hommage est rendu à une quinzaine de femmes et d’hommes de lettres, artistes et journalistes ayant laissé une empreinte par leurs contributions respectives.

Il y avait notamment sur scène Omar Mokhtar Chaalal, écrivain, poète et journaliste, auteur de plusieurs œuvres dont Le proscrit (poésie, Barzakh, 2000), Kateb Yacine, l’homme libre (essai biographique, Casbah, 2003), Le fugitif (roman, Casbah, 2006) et Talghouda (roman, Casbah, 2009). De même, le comédien Salim Benzdira qui a campé son premier rôle théâtral au début des années 70 au sein de la troupe El Assala à la maison de jeunes Abbes Messaoud, et ce, avant de collaborer avec la troupe sétifienne Edderssa dans wakt ydjib wakt, puis la troupe Debza (Alger) qui s’est distinguée dans les années 80 par ses nombreuses productions théâtrales et musicales. Salim préside aussi, depuis 1996, la coopérative théâtrale Les compagnons de Nedjma qui a notamment produit El Mathoum (l’accusé), El Louaaba (le jeu) et El Hamel (l’égaré). La liste des personnes honorées comporte également l’artiste-peintre Ghedjati Mustapha, dont les toiles sont appréciées aussi bien dans le pays qu’à l’étranger.

Le musicien Miloud Mihada, non plus, n’a pas été oublié, lui qui a œuvré pour la création de plusieurs formations musicales à Sétif dans le genre local et andalou. L’initiative de Chabab koun est salutaire, sachant que l’une de ses premières missions, d’après son président, Toufik Belkacem, est de faire connaître aux générations montantes les nombreux produits culturels et artistiques du « potentiel sétifien ». Cette association compte également saisir toutes les opportunités pour créer des espaces d’échanges et d’expériences en matière d’art et de culture.

La cérémonie s’est terminée par la présentation de la pièce théâtrale Espoirs, du Théâtre régional de Mascara, réalisée par Azzeddine Amar, écrite et mise en scène par Abderrahmane Zaaboubi. Le thème s’articule autour de certaines questions qui taraudent le couple Khaled et Houria, notamment celles liées à la confiance, la sécurité, la sincérité, la fraternité, en passant par les déchirements dans ce monde marqué de conflits. La pièce est conclue quand même par des lueurs d‘espoir.

Paru au Jeune Indépendant lundi (aujourd’hui) 11 mars 2012.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus