Accueil > Culture >

Salon du livre de Sétif : du 30 avril au 8 mai prochain

jeudi 26 avril 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Suspendue depuis deux ans, la 3e édition salon national du livre de la ville de Sétif (SLS) se déroulera du 30 avril au 8 mai prochain au niveau du Palais des expositions de la capitale des Hauts-Plateaux.

Plusieurs maisons d’édition prendront part à la manifestation culturelle organisée par la wilaya de Sétif.

Un hommage particulier sera rendu au défunt Kheireddine Boukhrissa pour ses écrits sur Sétif.


Partager cet article :
21 commentaire(s) publié(s)
maya :
ce fameux livre la premiere victime de marginalisation dans notre société où tout semble évoluer sauf ce livre, paresseux ,beaucoup de gens refusent de lire ,de se cultiver, ils ignorent qu’ils sont en train de causer leur propre ruine ,alors que dans son saint CORAN DIEU a ordonné :Lis au nom de Dieu qui t’a créé ,nous devons tous ,petits et grands beaucoup lire car nous sommes en perpetuel apprentissage ...
Kamy :
Il faut peut être rectifier, Salon du livre culinaire Allez y voir sur les étagères de nos librairies.
Commentaire n°134347 :
L’important n’est pas d’exposer mais de baisser le prix du livre pour encourager la lecture...
hamid :
monsieur kherdine boukhrissa mérite mieux,mais dima dima mieux que rien , un salon du livre c bien organisé par la wilaya c pas bien warah le role du secteur de la culture wala maa jipa
Hanoucha :
Sa résume tout,aucun commentaire sur le live wa ma adraka malkitab,chaab djahel ne lis pas ne pense pas ils articule tout simplement comme le dis si bien Jack Brel Ya khi ouuma ya khi
yacine nasri :
j’espère seulement qu’il n’y aura pas une domination complète des livres de cuisine et de religion, qui n’ont bien entendu, aucun intérêt culturel. A Hanoucha : il faut pas être gratuitement méchant, il ne faut pas généraliser aussi, machi cha3b kamel jahal, contente toi d’abord de te cultiver et d’améliorer le niveau de ta petite personne pour ne pas simplement articuler, les autres te suivront, abday b’rohak gbal...
hadj ahmed :
A tous ceux pour qui le mot « culture » a encore un sens, ou qui veulent goûter aux plaisirs des mots ou tout simplement faire le point des nouveautés littéraires ou scientifiques, le salon du livre est quasiment incontournable. Le livre est l’achétype par excellence du concept culturel, à l’instar du cinéma, du théâtre, de la peinture, de la musique et de l’art en général.
azzedine_ l’USMKhenchela :
Il n’ y à pas meilleur qu’un livre cependant une contrainte de chereté se pose et réduit les choix des gens.Encore que l’évolution des NTIC concurence le livre.La lecture exige cependant du temps et de la patience et la concentration pour apprécier.
natachaneige :
bien dit monsieur azzedine pour nos chers internautes n’oubliez pas que la parole est une responsabilité
hadj ahmed :
L’univers est un immense livre Ibn Arabi
IZORAN :
La culture a un prix et le livre est hors de prix... Bienheureux ceux qui liront et iront a ce salon. Les autres pourront toujours apprécier la qualité de l’édition ,la couverture ,voir le titre.... Mais pour cela, il faut y aller...
Mourad :
Je suis content car l’année passée nous étions privés de ce salon. Plutôt chèrs que disparus.
Tahtoh :
C’est en lisant qu’on devient liseron ...eh oui toujours la cherté, le livre est couteux, la pomme de terre aussi qui vient nous fausser la route durant ces derniers mois !!! manger pour lire ou lire pour manger ? de toutes les façons c’est un honneur pour nôtre ville d’organiser cette manifestation ; quand au lieu (salle d’exposition du Parc) je pense que c’est trop petit pour une telle manifestation, à moins quelle soit organisée à la Salle Maâgouda).
scarlett :
Je ne connaıs pas du tout cet auteur Kheıredıne Boukhrıssa, je vaıs aller voır sur ınternet. C,est vraı que les lıvres sont chers, chez vous, chez nous. Les medıatheques permettent dans ce sens d,avoır acces aux lıvres. Cependant, en ce quı me concerne, j,aıme posseder un lıvre, surtout quand le lıvre m,a beaucoup plus, je peux le relıre, faıre des annotatıons, y retourner pour chercher un terme...... Alors, ıl y a la solutıon d.acheter en lıgne, j,aı trouve des lıvres algerıens quı n,exıstaıent plus en lıbraırıe, quı etaıent epuıses, ıls n,etaıent pas chers.Cependant, ıl faut pouvoır acheter en lıgne. L,unıvers est un vaste lıvre. Ibn Arabı superbe. Les lıvres sont une source ınepuısable de pensees, de reflexıon, de connaıssance. Ils font marcher nos menınges contraırement a la tele quı nous rend passıf. Lıre, c,est etre lıbre, Salam aux lecteurs et lectrıces. PS. quand le muezzın appelle a la prıere, parfoıs, c,est a la meme heure et parfoıs ça se decalle, 5h, 8 ou9 h, 12 ou 13h, 16 ou 17h, 20h et 21h30. (...)
nadir de bougaa :
je viendrais specialement de bougaa pour acheter quelques romans a commencer par rabah belamri et jespere trouver quelques auteurs que japprecie par leurs valeurs litteraires et humaines et leurs engagemens politiques je pense a boualem sansal .mohamed benchicou entres-autres.
Manar :
Je regrette énormément la disparition des librairies au profit des pizzerias , des Télé port......... Je partage l’avis de Nasri : domination des livres de cuisine , de la religion , des annales scolaires , des CD...............et ce sont les mêmes titres d’ancienne édition qui se répètent et qui sont aussi disponibles sur les qq bibliothèques de la ville et à un prix identique voire élevé. Effectivement , les livres prestigieux sont trop chères mais n’oubliant que pas mal des algériens ne dépensent aucun sous pour un livre qqs le prix : donc ce n’est pas tjr la cherté des livres mais la pauvreté des esprit qui en est une cause de cette ignorance. La lecture est une culture à éduquer et à apprendre dès le bas âge . Je serais au RDV comme tjr en espérant de trouver un espace culturel riche et à la hauteur. NB : je n’apprécie pas les mélodies trop sonores ( Mon avis). Un livre chère n’est pas forcément bon et le savoir en lui même n’a pas de prix. Bien à (...)
Sabrina de Lyon :
Ravie de voir que de tels événements sont organisés en algerie et en particulier a setif. Pour nous, enfants d’immigrés, qui avons la chance d’avoir grandi et de vivre dans un pays ou la culture est accessible et encouragee même. Quand la vie est chère, comment susciter l’envie de se nourrir intellectullement ? Je suis en tous cas heureuse de voir que dans ma ville de coeur, des manifestations telles celle ci sont organisées. Bonne lecture a tous ! Amicalement. Sabrina de Lyon
Arous l’escroc :
l’important c de traduire l’intégralité du mot salon du livre en arabe et là en peut parler de cette manifestation ?
hadj.ahmed :
@scarlett, Je vais donner un truc pour avoir des specimens gratuits de livres directement chez les éditeurs, si ça marche toujours. En effet, dans les années 90 les éditeurs donnaient des exemplaires gratuits, estampillés spécimen( non vendable) aux librairies et parfois aux particuliers. Si vous connaissez un libraire, demandez lui de vous procurer directement chez l’éditeur des specimens gratuits. C’est de cette manière que j’ai pu obtenir chez Larousse, le dictionnaire Arabe-français/ Français-arabe gratuitement. Idem chez l’éditeur Sindbad, j’ai eu plusieurs livres de Naguib Mahfoud, prix nobel de littérature. Etant donné que j’aime les livres, j’ai réussi à amasser quelques 600 livres, par la suite j’en ai donné beaucoup, dont 400 à une association qui les envoyés au Mali . Donc si on aime les livres, on peut créer des associations de lecture ou culturelles et de traiter directement avec les éditeur ou alors de faire des achats groupés à plusieurs pour avoir de bons prix. Il serait intéressant (...)
Lyes :
Le livre n’est pas accessible par tous !
Noir :
On a besoin du livre scientifique, de la technologie et non pas de la bouffe et du manger ! Le livre de la religion, on a dépacé les limites avec ! (اذا زاد الشيء عن حده انقلب الى ضده)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus