Accueil > Santé >

Septièmes journées de santé mentale de Sétif en hommage au feu Pr Ridouh

mardi 5 juin 2012, écrit par : MOHAMED MADJED, mis en ligne par : Boutebna N.

Un vibrant hommage a été rendu durant les septièmes journées de santé mentale tenues jeudi à la salle de conférences de la direction des activités pédagogiques médicales du CHU Saadna Abdennour de Sétif de la wilaya de Sétif au feu Pr Bachir Ridouh, décédé le 24 mars 2012.

« Feu Professeur Ridouh a toujours accompagné l’équipe de psychiatre de Sétif et a milité sans relâche pour l’humanisation des structures de psychiatrie. Nous lui devons beaucoup », a tenu à déclarer B. Sana, psychologue à la direction de la santé de Sétif.

En effet, la manifestation à laquelle ont participé plus de 200 médecins psychiatres venus des quatre coins du pays et qui a été reportée après la mort de Pr Ridouh, a été rehaussée par la présence d’imminents professeurs et spécialistes dans le domaine.

L’éditorial écrit par le Pr Ridouh pour ces journées, quelques heures avant sa disparition a été rendu public. « … Si l’homme de l’art a bénéficié de la science et de la liberté d’en user, cette période du mythe du médecin est finie. Quand l’exploit devient banal, l’émotion disparait, quand les succès deviennent la règle, les échecs sont tolérables. Ajoutez à cela la professionnalisation des magistrats et leur imprégnation médicale continue : nous avons les ingrédients pour débattre les nouveaux rapports médecine –justice  », a écrit le Pr Ridouh.

Coincidant avec la célébration de la journée mondiale de l’enfance, les organisateurs ont prévu plusieurs thèmes ayant trait avec la pédopsychiatrie dont les troubles de l’hyperactivité et déficit de l’attention d’Ould Taleb du service de pédopsychiatrie de Garidi (Alger), la scolarité des enfants atteints de troubles déficit de l’attention d’une équipe de spécialistes de Sfax en Tunisie, l’énurésie chez l’enfant ,l’expérience du service de pédopsychiatrie de Sfax (Tunisie) dans dépistage précoce et prise en charge des enfants atteints d’autisme a été très appréciée par les participants ainsi que d’autres thèmes ont été présentés lors de cette journée.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Aziz :
Pour humanisé la psychiatrie, il faut investir, nous à setif : un seul hôpital psychiatrique de Ain Abassa en 1962-------un seul hôpital psychiatrique de Ain Abassa en 2012 ????????!!!!!
Gomez58 :
La mort subite du professeur Bachir Ridouh est une grande perte pour la sante mentale en Algerie. Il est temps que les pouvoirs publics jettent la base d’une veritable politique de sante mentale. et accordent une attention toute particuliere a ce secteur. Voila un domaine ou l’Algerie est en panne. Bien que les troubles mentaux soient en nette augmentation, le peu d’intérêt accordé à la santé mentale dans notre pays reste a deplorer. Les graves traumatismes engendrés par le terrorisme, le chomage, la vie urbaine stressante, la consommation de la drogue, entrainent l’augmentation des troubles dépressifs. Les femmes, notamment les célibataires, sont beaucoup plus exposées que les hommes aux épisodes dépressifs. Selon les statistiques, pas moins de deux millions d’Algériens nécessitent une prise en charge (...)
foufoolish :
C’est la branche ou le soignant n’en sait pas plus que le soigné sinon moins....Alors il le matraque !
nourdine hlassa :
operation ,tape a l,oeil ,les fous deambulent dans les rues ,la psychiatrie a toujours ete le parent pauvre de la sante en algerie ,et çà ne risque pas de changer ,car ce ne sont pas de tels manifestations qui aurons un impact sur le devenir de la psychiatrie ,la meilleur des preuves c,est un psychologue qui a ouvert ses journees ,n,y a t,il pas de psychiatre a setif ?
houda :
Tout un monde sépare la psychiatrie de la psychologie.Par cette occasion je rend également a notre maitre le Pr Boucebci que j’ai connu en tant qu’eleve ici à Sétif et qui était le chantre de la psychiatrie infantile.Allah ait pitié de leur âme.Il est toujours utile de rappeler a nos jeunes medecins de faire plus attention à ces malades dont le comportement est imprévisible,surtout les schizophrènes .De grace ne les laisser pas dans la nature,c’est criminel de renvoyer un malde chez lui,il tuera !!!!!rappelez vous la veille dame de Tandja !!!
hadj ahmed :
@ houda, Je vous remercie pour votre article qui interpelle non seulement les médecins, mais aussi toute personne responsable. Les conditions de vie dans nos villes, la fracture sociale, l’insuffisance de nos infrastructures sanitaires, les désordres de toutes sortes, ne favorisent malheureusement pas l’équilibre et la sérénité que tout un chacun est en droit d’attendre . Il n’y a pas de solution miracle, mais il y a un ensemble de petites solutions qui, si elles étaient initialisées et mises côte à côte pourraient répondre, au moins, au plus urgent . salutations .
docpsy :
a monsieur hlassa ca ce voit que vous n’etiez pas a la journée car c’est le recteur de l’universite qui a ouvert la journée ,s’agissant du tape a l’oeil vous avez tord car cette journée etait un hommage a un grand monsieur de la psychiatrie qui etait tjrs tres pres de ces malades,et puis il importe peu que x ou y ouvre la journée ce n’est que protocolaire,aussi je vous informe que le psy qui vous derange apparement est un grand monsieur et on est fier qu’il soit setifien wa chnana fi les jaloux.
boudina :
a doc psy merci pour les clarification mais vous n’etes obligé de le faire,il ya des gens qui entrent au forum juste pour ne rien dire ,des ingrats loin de tout debat d’idee et constructif a l’image de hlassa daileurs s’il a choisi ce surnom ce n’est pas par hasard
salimstaifi :
ya si hlassa generalement quand des administartifs qui ouvrent de tel journées,tu te manifeste pas ce psychologue bayn derangek moi je le prefere lui que les autres au moins c’est un intervenant en sante mentale donc du domaine
djura :
votre journeé de psychiatrie du 31 mai 2012,organiser par la dsp setif est une grande reussite ,elle a pris position parmis les grande journeé de psychiatrie a l’echelle national, le pr bachir ridouh elah yarahmou, est un grand monsieur ,un pilier de la psychiatrie, c’est une perte pour toute l’algerie pas uniquement la psychiatrie, merci aux organisateurs,merci au directeur de la sante de setif qui permet cet hommage.
nourdine hlassa :
apparemment c,est la levee de boucliers contre tout commentaire qui ne va pas dans le sens voulu ,y compris les commentaires sur les noms ,bien ne fasse si les petites gens se satisfons du coquinage ,loin des problemes de sante mentale des citoyens,quant au surnom qui semble inspirer les ames bien pensantes ,je dirais simplement essuyer les insultes venant de si bas ,n,eclaboussent pas les aigles qui volent et qui ne pataugent pas dans la vase de la mediocrite de certains
dr hamid :
il est rare d’assister a un evenement scientifique de tel envergure, d’ecouter d’iminent professeurs en la matiere a l’image du pr tidjiza,pr laidli, et surtout pr gibert ferry qui nous a eblouit avec son intervention,aussi les tunisiens nous ont appris beaucoup sur la pedopsychiatrie,merci aux organisateurs pour la prise en charge et l’hospitalite bravo bravo barvo

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus