Accueil > Culture >

Avec le vide culturel, l’été à Sétif ne sera que plus chaud

mardi 12 juin 2012, écrit par : A Nedjar, Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

Avides de culture et d’espaces culturels, la population et la ville de Bejaia connaissent un embelli avec l’institutionnalisation d’un café littéraire par le ministère de la culture .Ce dernier (café littéraire) reçoit régulièrement les meilleurs plumes d’Algérie et d’ailleurs. Il vient en plus de la rencontre annuelle théâtrale de 15 jours sous la forme d’un festival international avec la présence de plus de 250 comédiens venants de tous les horizons et bien sur de l’encrage des journées cinématographiques qui sont à leurs 10ème éditions et qui battent leur pleins en ce moment précis.

Qu’en est-il pour Sétif ? Un café littéraire stoppé net après quelques rencontres .La fermetures de toutes les salles de cinéma existantes et leurs transformations en lieux de commerces. Le retard mis à l’ouverture de la salle polyvalente du centre Ifriqiya malgré sont inauguration depuis plus de 10 ans et l’inexistence d’une salle théâtrale digne de ce nom.

Avec un hiver très rude, l’été à Sétif ne sera que plus chaud, particulièrement pour les scolaires et les universitaires ,ces hommes et femmes qu’on dit l’ avenir de demain ,qui ne sauront où aller sinon que de vadrouiller ou bourlinguer dans les rues et dédales de la ville où nulles affiches ne leurs soient proposées ,mises à part quelques salles de jeux privées obscures ou …… la-navigation" dans la toile internet quant ce n’est pas dans les quelques ruisseaux environnants ou-guelta".

Pour les plus chanceux, ils iront sur les côtes bougiotes ;en motos ,à trottinettes ou à pieds pour faire une trempette ou barboter quelque peu dans les eaux de la Méditerranée devenues si chères ou assister éventuellement à cette activité culturelle foisonnante de Bgaïth qui leur fait tant défaut chez eux toute l’année.

Pour les plus démunis, il leur restera toujours « Souk Lenderiouli » pour aller proposer quelques bottes de menthe fraiches et d’herbes fines culinaires lorsque certains, nombreux parait-il auront à s’en procurer pour d’autres usages prohibitifs.

Et que feront pendant ce temps là ces Messieurs Dames, responsables de la régie et de l’animation de la vie culturelle ? Ils iront eux aussi se tremper de cette dernière ailleurs ; pour faire leur plein et tromper par là leurs propres ennuis pour le reste de l’année à Sétif où le mot « thakafa » est assimilé à presque une dérision.

A Sétif, en l’absence d’un champ et d’un espace culturel, artistique et littéraire, l’été ne sera que plus chaud, chaud, chaud.


Partager cet article :
35 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°143418 :
c ’est votre conception d’une société conservatrice qui fait qu’il y a un vide culturel. Vous avez tué toute expression culturelle par vos lectures rétrograde du coran, faut pas vous plaindre maintenant, mettez vos gandoura et allez psalmodier dans les mosquées !
sétifienne ... :
Ce n’est pas bon de mettre une photo pareille dans un article de presse...hmmm !monsieur SOHOFI !..
Commentaire n°143421 :
la représentation de la photo du logo a été choisie certainement pour dire qu’on nous prend pour des moutons de Panurge.Parler plutôt de l’absence d’activité culturelle au lieu de vous focaliser sur un signe choisit délibérément pour susciter le débat.
ben ali :
c’est vrai qu’on s’ennuie vite dans cette ville , y a rien a faire ! si tu as de l’argent ,tu peux faire les magasins et achetés des trucs chinois toute la journee -l’avantage c’est que tu les paies comme si tu etais sur les champs elysées a paris...mais c’est une occupation qui demande trop d’investissement en 2 mois ça peut pas durer .Il y a le parc de setif , ain fouara ect mais une fois qu’on a bu l’eau et fait un tour de manege , on retrouve vite l’ennui qui guette...apres il y a les terrasses de cafés ou on peut monter son taux de cafeine mais l’intoxication guette et surtout on voit aussi les autres s’ennuyer ce qui augmente notre propre ennuie ....franchement je sais pas comment vous faites pour vivre l’ete en ville , allez a la campagne justement visitez moutons et anes , retrouvez la terre nourriciere (...)
Scarlett :
Nous avions proposer de créer un café littéraire virtuel, pas pour remplacer le café littéraire de Sétif, mais pour essayer de créer quelque chose, du style c’est mieux que rien , Une ou deux personnes seulemùent étaient ok, alors, oui, les moutons.................................................., ici et ailleurs, Salam à ceux qui proposent au lieu de critiquer sans proposer,
Beaumarchais :
faut pas s’etonner, c voulu et le peuple a suivit, voila me materialisme en Algérie est devenu au dessus de tout, riche et bghal, la course au superficiel,^on a etouffé ttes les autres ambitions, c la course a l’argent pas plus, les algériens devraient pas avoir tete serait mieux une pasteque a la place, c peuple dela’a irrigué pas les eaux usées rire et deconseillé a l’ouvrir
Scarlett :
J’avais demandé, il y a quelques temps, Qui avait fermé le café littéraire de Sétif ?? Alors, ce doit être un GROS SECRET, car aucune réponse, Ceux qui étaient contre cette fermeture, pourraient peut ête demander des comptes aux responsables de cette fermeture, autrement, c’est l’histoire du serpent qui se mord la queue, il n’y a jamais de fin, Salam,
Commentaire n°143444 :
On n’a plus rien à y faire ;Il faut revenir au bled alors ,
Commentaire n°143457 :
Le soulagement est la version douce de la lâcheté.
noussa :
moi c le cinéma variété qui me fout la rage ! par quoi l a t on remplacé ? par quelques magasins ! mais c est inconcevable !et comme dirait ma mère ça veut tout dire sur la culture en Algérie , il y a longtemps on y venait prendre du plaisir en regardant des films ...alors messieurs les responsables , pensez un peu à nous divertir et nous cultivés , vous avez tous les moyens !!!!!!!!!!!!!!
Commentaire n°143479 :
IL n’y a rien à SETIF, j’ai fait le tour en 10 jours, rien , vraiment rien, que dalle, oillou, l’avant dérniére fois que j’ai visité Setif, c’etait en 1980. j’y suis retourné en 2012. le centre ville n’a pas changer, telle q’il à été construit en 1870. à 6h du soir tu te fait chier comme un rat mort. oh les cousins ,il faut évoluer, la vie ce n’est pas seulement , d’amasser des dinars, de faire la salat 5 fois par jour,et de se p avoiner en gandoura,ou en gros 4/4, ou des de faire des ribambelle de gamins,sans avenir.
nacer gamez :
l,inculture a setif est assimile au fait et gestes de mrs serrar et ehmar ,d,ailleurs le feuilleton qui se prepare pour meubler l,ete c,est djabou ,tous les responsables qui se sont succedes a setif ,ont pour seul politique:donner leur de l,entente ,ils ne s,occuperons pas de nous ,et dans cette strategie ,ils vont ramener un cheb khaled ou dans le genre pour le festival de djemila ,ils seront payes a coup de milliards et l,ete n,en sera que plus chaud surtout avec le ramadhan ,
Commentaire n°143516 :
les setifiens aiment la promrnade dans les marchés ,souk les voitures ,l’indréolie ,1014, bientot el hidab ’de rai echamsse ,el elma , souk el maghreb , tae laswagues ,hamouhom boutounouhom une ville comme setif ,ils ont même pas un cinema !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!dans le 21ème siècle
merouche charaf eddine :
sur le plan de la culture a setif il manque des cinema et une bibliotheque moderne ouverte au grand publique et un bolling et une patinoire un parc aquatique comme a alger et un grand parking surveiller pour se garer
Kamel El Guelmi :
On se demande quel est le genre de culture qui passionne les sétifiens !? Que faites vous si vous prenez la peine d’organiser une manifestation culturelle et qu’après peu de gens y assiste ! C’est vrai quant il s’agit de culture, on ne doit pas parler en terme de rentabilité.mais au moins , on a besoin de se sentir utile et que notre action n’est pas vaine . Je vois qu’à Constantine par exemple , les gens se plaignent aussi du vide culturel mais , quand l’occasion se présente , il y adhérent et on peut voir les familles qui déferlent sur le TRC ramenant avec eux leurs enfants et même les vieillards. Par contre à Sétif , on a l’impression que les gens ne se sentent même pas avoir le besoin de ce genre d’expression à la fois instructif et distrayant . En fin, il est probable qu’à Sétif les gens cherchent autre chose que celle qu’on leur présente ou peut être il ne veulent rien du tout de cela . La minorité qui se sente pénalisée par le goût de la majorité n’a que migrer de temps en temps vers d’autre (...)
mascarade :
mr le journaliste , prenez attache avec le comité des fetes de la commune , vous aurez la reponse du riche programme inscrit . au lieu de nous presentés comme troupeau de ...........
ben ali :
le setifien ne s’interesse qu’a l’argent et aux parpaings ! les 2 heures qu’il peut passer au cinema ou au theatre -pour lui c’est un mur qu’il vient de rater !... les gens ne veulent pas depenser pour des futilités -le livre , le theatre , le cinema , la musique (la vraie pas ces hurlements pornographiques qu’on entend a longueur de journee qui ne parlent que de filles, de visa ou d’alcool )- pour les jeunes le divertissement le plus appreciés c’est les cabarets- entre un cinema et un cabaret c’est quoi le plus haram au fait ?...
aymen_de_lyon :
salem culture ???? c est quoi déjà ???? En algerie on a pas la culture de la culture. On est de vraix américains, c est a dire des consommateurs . Notre culture c est le chwa ; le gazouz, les pizzas et le foot a la télé pour les hommes et les séries tv du moyen orient.
Commentaire n°143569 :
invité les ROLLINGS STONES, pour un concért géant. vous verrez le résultat,
Commentaire n°143571 :
un cinéma géant en plein AIR que sont devenu les cinémas, le VARIETE, le COLISE, L’ABC, LE STAR. le SETIF, ou j’ai eu l’occasion d’embrasser FARHET ABESS, je n’avais que 8 ans. LE VRAI setif.
Commentaire n°143578 :
On connait assez bien le riche’ programme culturel du comité des fêtes de la ville de Setif.Nous vous défions de trouver une seule conférence avec débat,un auteur connu et même inconnu,une pièce théâtrale,une projection ciné avec réalisateur ou acteur ,une exposition de peinture en présence des artistes etc.La musique à elle seule ne fait pas la culture et encore moins le folklore qui est certes une donnée sociologique.L’APC à elle seule n’a pas le rôle et la compétence de réaliser un programme annuel.Les associations quand à elles sont pour la plus part absentes fautes de moyens monopolisés ailleurs .Que reste il pour les setifiens et setifiennes ? Juste une bouffée d’air qui tant à être de plus en plus polluée.alors !
Commentaire n°143607 :
Il est temps de permettre d’ouvrir des boites de nuit, des cafés théâtre, de permettre aux établissements d’ouvrir toute la nuit, d’organiser des concerts,......
aymen_de_lyon :
vous me faites rire, culture et boite de nuit. lol lol lol lol si pour vous les boites de nuit et les roling stones c est de la culture alors cultivez bien alors ...lol
yamin600 :
la culture ça sera d aller a Tychi capritour..... manger des brochettes, boire du gazouz et tenir les murs .
Ghani :
En parlant culture, et de culture...Il fallait bien penser avant de mettre une photo pereille pour un article qui parle de culture.....Etrange ...
Commentaire n°143704 :
oui les boites de nuit font parti de la vie culturelle, elle permettent la diffusion de la musique, l’organisation de spéctacles,....
IZORAN :
A Scarlet, Pour répondre a ta question ; qui a fermé le café litteraire, et bein d’apres ce que j ’ai pu savoir lors de mon cour passage a setif , cela viendrais de petits responsables de la commune qui n ’ont aucune commune mesure avec la lecture ,surtout s’agissant d’ecrivains de la trempe de Boudjedra...Ah bon ??? Pour ma part la meilleure des analyses a ce sujet reste celle de Kamel El Guelmi.
IZORAN :
A Scarlet, Bein voyons ?! Meme virtuel , et meme avec du café, y auras pas de litterature ...Setif est pleins de remplisseurs de vide .C’est comme pisser dans du sable ou taper de la derbouka au cul d’un chameau ,malheureusement pour nous, et pour eux . Setif n ’est pas l ’Algerie et la c’est tant mieux pour nous.,et tant pis pour eux ! Au bout de l histoire nous surviront aux cons, la est l ’essentiel . Allez, tout va bien , au boulot !
Scarlett :
IZORAN : Tu reviens de 40 jours à pieds dans le désert, ou 5 tours du monde en vélo, ou Paris- Dakar en ballon ?? le désert n’est pas toujours virtuel, Pour ceux qui ont fermé ce café littéraire, j’aimerai bien connaitre la raison ? Ils font parti de ceux à qui le mot CULTURE donne des nausées ? Ils font parti de ceux qui voudraient bruler les livres, et bruler ceux qui pensent ? La connerie a la vie dure, j’allais dire les cons ont la vie dure, ici, ailleurs et partout,,(je sors mon parapluie,) Merci cher voyageur, fais davantage de pose pour pouvoir parler livres, je profite de ton passage : Chroniques de Gaza. de Christophe Oberlin, préface superbe de Mahmoud Zahar Gaza, terre de massacres, de terreur et de martyrs Chacun a le choix entre lire ou se regarder le nombril, la vie est un perpétuel choix, Salam aux lecteurs, aux voyageurs , aux (...)
L’Idiot du village :
Fiat Lux (formule latine qui veut dire Que la Lumière Soit) est la devise de l’Universite de Californie a Berkeley (l’universite au plus grand nombre de laureats du prix Nobel). Cette devise invite à la decouverte de la verite, à l’eclairage de l’humanite, par la Science et les Arts, sans aucune contrainte. Pour les religieux fondamentatlistes, cette lumière menace la mythologie qu’ils veulent rependre. Ainsi, ils feront tout (par la violence morale ou physique) pour eteindre la lumiere dans notre societé.
IZORAN :
A Scarlet ,et les autres ou cas ou.... J’y etais dans le desert , en effet il n ’est pas virtuel, plus particulierement a Setif...40 jours...Pas une seule oasis a mille lieux a la ronde , dunes inclues, pour se désalterer et se refraichir l ’esprit, bref.... .Un ciel superbe et quelques tetes d’enterrements (surement de grands lecteurs intellos ) ,heureusement il y avait des petiots fous de joie qui se régalaient de mures juteuses, ramassées sous les muriers apres le passage de l’ orage....L ’espoir c’est peut etre eux ...Les petiots. Merci pour Chronniques de Gaza. Pour ma part ,retour a :Le gardien . De Habib Ayyoub, éditions barzakh..
Commentaire n°143786 :
faites un hommage, à : CHARLES BEAUDELAIRE. et conter en publique : LES FLEURS DU MAL. cela sera une trés bonne soirée.
Scarlett :
IZORAN , et l’inconnu, nue du 16 juin 2012, 16:52 , Kamel El Guelmi : Merci, parfois, dans le désert, il suffit d’une goutte d’eau pour faire pousser de l’herbe, Parfois, un livre peut en cacher un autre, Le Making-of d’Anders B.Breivik de Luk Vervaet : Oslo-Utoyo 2011 : islamophobie et sioniste, les nouvelles guerres de l’extrême droite, Comment 10 années de thérapie de choc contre le terrorisme islamique ont-elles contribué à propager l’utilisation de la violence sans limite, à justifier la torture et à encourager l’exécution sommaire dans nos pays. Comment israel est-il devenu le poste avancé de l’extrême droite dans sa guerre contre l’Islam ? C’est un petit livre de 64 pages, c’est du concentré et du lourd, Comme aurait dit l’ami Brel : Chez ces gens-là, Monsieur, on ne lit pas, non, on ne lit pas, on tue, on assassine on torture, et on a le soutien de nos grandes puissances dites démocratiques Le monde tourne-t-il bien ? Alors, plus de désert, amis, camarades, le monde a besoin de (...)
Sehnane saad :
Les populations de la wilaya de Béjaia sont gavés d’activités de tous genre car ceux qui sont derrière l’organisation et surtout l’information font en sorte que tout le monde soit à l’image de ces dernières, et ils font un travail formidable loin de toutes les sensibilités politiques et autres, contrairement a Sétif, un espace de désintéressement total, voire catastrophique, car en dépit du manque flagrant d’activité, le peut qui se passe, passe inaperçu, la preuve c’est que hier soir au théâtre de la ville de Sétif, l’association ’ESPACES’ a organisé UN CONCERT MUSICAL Avec le duo tunisien : Mme. KHADIDJA EL AFRIT Et Mr. NABIL ESSAYED mais hélas, pas la moindre information et pourtant, et pourtant je vous ai personnellement envoyé un écrit sur le site pour qu’il soit publier et que les citoyens de la ville soient au courant de cet évènement, malheureusement aucun écho ni (...)
123soleil :
Dans Espace faut lire vide sidéral, et pourtant. cette association culturelle, pour avoir connu certains de ces membres, me semble honnête intellectuellement parlant ,alors encore du sabotage par les décideurs ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus