Accueil > Santé >

Un CHU toujours « malade »

jeudi 9 août 2012, écrit par : Dr Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

Le Centre Hospitalo - Universitaire (CHU) de Sétif, en charge de la santé d’une région de plus de 6 millions d’âmes , est toujours jugé dans un état« malade » malgré les nombreux écrits parus dans la presse.

Le laisser-aller dans lequel est plongé cet établissement témoigne qu’il représente le dernier souci des responsables locaux et du ministère de la Santé. Sinon, comment expliquer qu’il fonctionne toujours sans un directeur général titulaire ? Pas moins de cinq intérimaires se sont succédés à sa tête ces cinq dernières années.

Son fonctionnement est devenu problématique et récurant tant pour le personnel de santé que pour les patients. De nombreux malades transférés des 5 secteurs sanitaires de la wilaya et des autres régions limitrophes sont admis le plus souvent dans des états lamentables s’ils ne sont pas réorientés vers des établissements privés par le manque de certains médicaments.

La clinique « Ophtalmo-ORL » n’offre pas de service optimum en raison la aussi de conflits internes qui ont provoqués l’arrêt du programme opératoire. L’hôpital « Mère & Enfant » se trouve lui aussi dans un état léthargique. Par manque de matériel chirurgical, le service de la chirurgie infantile est paralysé bien qu’il soit encadré par de nombreux médecins compétents.

L’ensemble du personnel du CHU ainsi que les malades sollicitent les autorités de tutelle , le chef de l’exécutif et les élus de l’APN d’intervenir pour y remédier à la situation catastrophique dans laquelle baigne le CHU.

D’après de nombreux témoignages, minés de partout, cette situation du CHU va à l’encontre des intérêts des malades, des personnels médicaux et de la profession.

Il existe bien assez de Professeurs compétents en son sein pour trouver un dirigeant capable de redresser ce CHU !


Partager cet article :
34 commentaire(s) publié(s)
Seffih Zoheir :
Nos Professeurs sont ils bien compétents pour diriger ce CHU !??????stt avec l ’inflation....
C’est moi :
Si le le CHU de Setit se guérie ,les cliniques privés tombront malades et ne guérissent jamais. On drait que c’est la médecine parallèles chez les privés(avec le respect a la médecine. C’est çà la politique de la santé . s’il arrive une épidemie avec le manque d’eau en plein été et le ramadhan ,co Comment,ils vont faire nos services sanitaires. Rabi baki ster n’chalah fihad laâwachir
Commentaire n°148426 :
A l’image du pays....qui fonctionne avec un president malade invicible, un gouvernement en sursis depuis des mois, un parlement ....trouvez le qualificatif que vous voulez, ca lui va a merveille
yassa :
le ^ problème ne réside pas aux seuls gestionnaires mais au système de santé lui même. et sonos professeurs se sou cillaient uniquement de la gestion de leur service et non pas de leurs intérêts personnels on ne serait pas, arrivé à un tel état, c’est les professeurs qui font la l au CHU et pas le directeur pour ceux qui ne la savent pas
citoyen :
En se référant au chois fait par le ministre de la santé pour la transplantation d’organe,le CHU de setif est inclassable malgré le nombre astronomique de PROF,il se trouve de très loin derrière ceux de Tlemcene et de Belabes.
Réda :
Salamou alaykoumou, Comme si, il n’ y a que le CHU qui est malade et qui souffre. Le mal est beaucoup beaucoup plus profond mon frère et la crise s’est substantiellement généralisée dans le pays. On peut donner toutes les raisons et causes des problèmes du CHU, mais je suis persuadé que ces mêmes raisons seront valables aussi valables pour les transports, pour l’économie, pour l’éducation, pour l’emploi, pour la corruption, pour le service public, ou zid ou zid. Notre problème à nous est un problème de PRINCIPES ET DE VALEURS (اخلاق), ce n’est pas la peine de chercher midi à 14h00. Saha Ftourkoum.
Commentaire n°148448 :
koulou ba3dhakoum !
mous91 :
Mrs ouled abesse et les autre ? ne se soucier pas du CHU par ce que quand ils sont malade il y a l’avion leur mère la France les attend avec les poches bien remplie .......donc ils laissent les citoyen mourir a petit feu
rahmani :
ya t’il une possibilité pour que des benevols peuvent venir pour aide pour bien organise et d’assisté les malades et aussi les orientes.je souhaite faire sa et avec des gents disponible a aide si ya possibilite contact par mail
SOS Labass :
Tous les secteurs sont malades...un pays malade qui a besoin de soins....faites quelque chose.....réveillez vous...!!!
L’antrété :
Il y avait bien un Directeur intérimaire qui faisait un excellent travail. Pour avoir osé demandé sa confirmation à ce poste après plus d’une année passée dans ce poste, il a été tout simplement relevé de ses fonctions. Manière de dire de sa tutelle travaille et ferme-là. Les compétences et ceux qui osent dénoncer la gabegie sont tout simplement écartés. En attendant une éclaircie, le CHU continue sa vocation de ...mouroir, mais......Chut. C’est une autre histoire
mohammed de paris :
salame vaut mieux ne pas etre malade il sont pas de materiel . le c.h.u a l’interieur c’est sale pas d’hygiene . vous passe par piston si vous connaissez l’infirmier . vous risquer d’atraper des maladie . il sont tous complices rentre dans une sale de soin vous vairer si c’est propre . donc leur politic c’est comme dans l’administration tu veus quelque chose il faut aller la puis la puis la non c’est pas moi c’est l’autre . personne et responsable . après on ce dit pourquoi ça va pas .c’est l’anarchie . apres vous dit le bled c’est bien ? comment il font les pauvres ?? ils laissent mourir a petit feu. c’est pas le c.h.u qui et malade c’est mon pays l’algerie . c’est dommage de dire ça mais c’est la vérité . sur ce bon ramadan a tous .
ben ali :
rahmani , voila le genre de reaction qui fait plaisir a entendre -quelqu’un qui demande ce qu’il peut faire au lieu de denoncer ce que ne font pas les autres sans rien apporter soi meme a la societe ...il y a donc encore un peu d’espoir - dans certains hopitaux occidentaux , des associations de citoyens , des artistes ect participent a la distraction des grands malades , des associations ramassent des fonds pour permettre aux parents de loger avec leur malade et le soutenir ...bien sur il faut un chef a cet hopital , mais je suis pas pour la titularisation directe -qu’on mette quelqu’un pendant 3 ans pour voir le travail ensuite si il correspond au poste on le titularise , sinon on le vire ...n’oubliez pas aussi une chose , quand l’etat finance une installation generalement tout est prevu , beaucoup de materiel est revendu ensuite par les salariés ou les fausses factures sont faites et les acquisitions sont non realisés : c’est au directeur de l’hopital de veiller a ça ! pour cela il en (...)
Commentaire n°148488 :
Un 2éme CHU avec un nouveau personnel administratif et de nouveaux médecins , voilà la solution ; parce que là, tout le monde s’en fiche pas mal, et les autorités sont occupées par autres choses et les professeurs par leurs services.
badredinebadi :
le propleme du chu de setif se resume au manque de prise en charge de l’état en autre les medecins sont confrontes aux au manque des medicaments et de l’higienne de l’etablissement par contre il ya des PR comme MR BAHAR et son equipe se bat pour sauver des vies des pauvres ; par contre l etablissement recrute par centaine d’agent de securite qui ne font rien .
BEL AIR :
A Mr Rahmani, C’est tout à fait à votre honneur, mais malheureusement, on ne voudra pas de votre aide bénévole, mais on voudra bien de votre argent. Je suis médecin, en 2009, j’ai proposé mon aide gratuite à l’hôpital mére-enfant de Sétif. On m’a gentiment remercié, pour mon aide, en revanche on m’a demandé si je pouvais envoyer des invitations pour que certaine personne puisse faire des stages en France. De plus, on m’a demandé si je pouvais récolter de l’argent pour le projet Darr Esabar, chose que j’ai faite. Malheureusement, le projet est en stand by. Ce qui serait interessant pour aider les plus démunis serait de monter une caravane ambulante qui irait de village en village. Cordialement
ahmed :
c est dommage que se soit ainsi
TOUBIB :
parlant sérieusement après 50 ans de dépendance des hôpitaux français on’a pas pu construit un seul et un seul hôpital digne de CHU de Sétif ou de Constantine ou de Mustapha Bacha aib alina
merouche charaf eddine :
Cest fait exprer pour que les gents aye se faire soigner dans des cliniques privee ou il faut payer cest pour sa que lhopitale publiques et degelase et manque de tout cest strategique a setif comme dans toute lalgerie.
Commentaire n°148611 :
Nous n avons pas d hommes en Algérie.pas de ghaira aal lbled.pas de conscience.on n aime pas travailler.le peuple est sous narcose,nous n avons aucune tradition ancrée dans n importe quel domaine,personne n est a sa place.Il n y a pas de lois et même s il y en a elles ne sont pas appliquées.Il n y a pas de justice.les responsables sont incompétents et n ont pas d idées.Tous les gestionnaire dirigent leur services a leur profit et au profit des leurs.L argent de l état est détourné tous les jours,les biens de l état voles,la justice est injuste.l école dirigée par un gourou débile s est écroulée les enfants ne sont pas heureux les parents non plus mais une seule chose marche a merveille LA LANGUE fel fregh baatel Bougeons yallah pour le bien de tous.
Commentaire n°148645 :
Le problème du CHU de Sétif est le monopole des Professeurs qui depuis des années ils sont dans leurs même postes. Du service de chirurgie, passant par la pneumo au service de pédiatrie jusqu’au service de médecine interne. C’est les même têtes qui dirigent. SVP, laisser place aux jeunes professeurs.
ben ali :
Pourquoi toujours accusé l’etat , dites la verité puisque vous la connaissez tous -pourquoi il manque des medicaments dans les hopitaux publics , pourquoi on trouve du materiel flambant neuf dans les cliniques privés , souvent derigés par les memes professeurs que ceux qui exercent dans les hopitaux publics- comment ça se fait qu’a chaque fois qu’on se rend a l’hopital public on donne des rendez vous a 2 ans voir plus alors qu’on vous oriente tres facilement vers les cliniques privés -et l’operation se fait dans la semaine si vous payez !!! certains ont interet a faire des hopitaux publics des poubelles pour servir leur interet dans les cliniques privés .Une operation toute simple revient a 10 millions de dinars et beaucoup plus , vous ne comprenez pas leur jeu !!! ...bouteflica n ’a rien a voir la dedans c’est un probleme de conscience professionnelle -l’hopital public aujourd’hui c’est comme une grosse plaque sur l’autoroute marqué dessus ici danger aller a ma clinique privé en face -que les (...)
Redha :
Kama takounou youwalla alaikoum, tel état tel peuple, qui se ressemblent s’assemblent, vous croyez que c’est une population, cette bande de pegre ? s’il y avait une vraie socièté civique et cultivé, il y aurait Boutef ce grand malade, affamé de pouvoir, te ce gouvernement de merde qui légifere de la merde pour gérer et gouverner un peuple de merde, saha ftourkoum.
Tahtoh :
Qu’est ce qu’ils attendent pour nommer un nouveau Dr....
houda :
a anonyme du 10 août 2012, 21:38 ! Tous les Pr chef de services sont jeunes pourquoi veux tu qu’ils cèdent la place a leurs élèves.Ailleurs,un Pr ne sort jamais en retraite sauf s’il est malade,son hôpital en profite au max de son expérience.Le problème du CHU est le problème de Ould Abbes qui laisse pourrir son secteur,s’il n’y a pas de médicaments,c’est la faute a l’état,s’il n’y a pas assez de personnel c’est la faute aussi a l’état qui n’alloue pas de budget.Un directeur éjectable a tout instant que peut il faire sans ces moyens nécessaires pour le bon fonctionnement de son établissement ? Hein !!
Omar :
D’abord, l’hopital de sétif est devenu CHU par decret, faut dire qu’à un certain temps la politique de rééquilibrage régional a fait des ravage . Ensuite , en matière de médecine, à part Alger, le reste du pays c’est le néant. Ce ne sont pas nos pseudo professeurs exerçant à Sétif qui me contredirons. Des maître-assistants des docents élevés au grade de professeurs par decret aussi. Dès qu’un membre de ma famille ou de mon entourage donne les signes d’une atteinte banale , je n’hésite, je n’hesiterais jamais, que ce soit en clinique privé ou à l’hôpital ,direction Alger. Ce n’est pas l’Eldorado ni la référence en matière médicale, mais par le passé des amis des parents des êtres chers, sont partis bêtement pour de simples bobos, morts parceque cet hôpital est maudit . Avec le regret, qu’une bonne partie de la population ne peut pas se diriger vers Alger. Ps : Cela vaut aussi pour les cliniques privé . c’est à l’image de ce pseudi (...)
Fakou Bik :
Et toi Houda t’es Professeur dans quel service LOL ;
fakou bia :
l’etat degradé des services hospitaliers n’est nullement loin de la désolation ; globale que connait le pays, médiocrité quand tu nous tien,pour ton information ’’Fakou bik’’, Houda est prof en P.....
Commentaire n°149469 :
Il n’y a pas que l’hôpital qui est malade malheureusement même les âmes de sétif sont folles en plus elles se prennent pas pour n’importe qui c grave qu’elle ignorance
Commentaire n°149638 :
Qu’est ce qu’il est lâche l’algérien ! Il ne retrouve son courage que derrière des pseudonymes ou des prénoms d’emprunt. En face, il aime pratiquer la courbette.
aziz :
c’est toute l’Algérie malade, rien ne fonctionne correctement, de la justice ....à l’éducation, alors que la santé c’est très grave avec ce vieux Ministre, laisser la place aux jeunnes proffesseurs Algériens qui dérigent actuellement des grandes cliniques en Europe et aux USA, mais j’ai bien compris depuis logntemps que l’Etat ne veut plus avncé, eux et leur familles se soignent à l’Etranger et le pauvre riche peuple meurt. pas de volonté gouvernementale, pas de compétences, système pouris et très vieillis,mais :ina laha youmhilo wala youhmilou.
bnt kleha glbha :
merci aziz ta réson c d lavérité.et en plus qu ce q article (il ya pas d medcin en algerie)winek ya boumdiane rabi yarahmk...et c pas le propleme de l’etat setou les medecins chez nou aussi dakhlouhena maerifa lmaerifa wlefhama rabi yjib deoui rouhk brouhk...chomage,l’ogmantation des pris.....at de tou les probleme la santé.stop
Commentaire n°150588 :
La solution ?Il faut vider tous les hôpitaux algériens,les désinfecter,chasser tout le personnel actuel ,équiper les locaux de matériel ultra moderne et surtout ramener des médecins étrangers bosseurs et compétents,ceux qui y sont actuellement ne savent même pas diagnostiquer une grippe !!!On ne sait rien gérer,ramenons et payons des vrais gérants !
Commentaire n°153094 :
soyez sage et equitable dans vos critiques et venez constate les statistques

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus