Accueil > Culture >

Rachid BOUDJEDRA, grand écrivain et le grand Avocat Miloud BRAHIMI à Sétif

dimanche 16 septembre 2012, écrit par : A. Nedjar Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

Ne dérogeant point à son objectif d’ouverture et de participation au champ culturel de la ville de Sétif malgré son absence cette année aux commémorations de la journée de Youm El Ilm, l’association des anciens élèves des lycées Mohamed Kerouani et Malika Gaïd, en association avec la Mairie de Sétif, informe tous ses adhérents, la communauté littéraire, le barreau de Sétif, les avocats, les étudiants ainsi que toutes les personnes intéressées, de la tenue d’une rencontre qui aura lieu le 6 Octobre 2012 à la maison de Culture de Sétif. L’association a invité pour l’occasion deux éminentes personnalités du monde littéraire et juridique à cette journée pour nous agrémenter de deux très intéressantes conférences.

Mr. RACHID BOUDJEDRA , http://www.setif.info/spip.php?id_article=5441&page=article
Il interviendra à travers une conférence ayant pour thème : « la littérature algérienne dans le développement des Droits de l’Homme. »

Mr MILOUD BRAHIMI, grand avocat, ancien président de la ligue algérienne des droits de l’homme, aura à nous éclairer sur le thème de : « l’Algérie à l’épreuve de la justice pénale internationale. »

Ce dernier thème d’actualité est en rapport avec des événements récents où une importante personnalité algérienne est impliquée et citée à comparaitre devant un tribunal étranger pour des faits relevant de son activité et de « sa responsabilité » de membre d’un gouvernement de la République Algérienne Démocratique et Populaire, à une époque de troubles qui avaient failli désintégrer notre état et notre pays.

Maitre MILOUD BRAHIMI ne manquera certainement pas d’être interpelé sur la question lors du débat qui sera ouvert à la fin de la conférence.

Comme il serait vrai aussi que dans sa force , sa verve et sa fougue, RACHID BOUDJEDRA ,fidèle à sa manière , à son habitude et à ses engagements , sera ici présent pour captiver son auditoire et le rendre attractif et participatif à travers ses envolées, son franc parler ,ses jeux de mots débités dans le cru du terroir pour se déterminer de sa qualité d’écrivain ,se présentant comme Monsieur tout le monde avec l’avantage d’une riche et longue expérience de vie faite de romans ,de théâtre et d’homme tout cour H’rakti et rebelle . C’est un véritable personnage emblématique et ENTÊTÉ que nous adorons d’ailleurs .Son langage brut et parfois brutal ne connait aucune limite ni frontière dans sa pensée , se présentant comme étant un homme entièrement libre aussi bien dans ses écrits que dans ses entretiens.

Parfait bilingue, cet auteur prolifique recevra un grand hommage pour l’ensemble de son œuvre au 17ème SILA de septembre 2012. Attention, BOUDJEDRA ne se prête pas aussi aisément ou rarement à cet exercice .Il fait donc honneur à l’association comme il l’avait déjà fait pour la ville de Sétif qui l’avait reçu l’année passée lors d’une envoutante derdacha rendant son auditoire très réceptif à travers un échange et une émulation parfaite.

Bienvenue aux conférenciers


Partager cet article :
24 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°152423 :
merci pour l’info. Ce sera sûrement très intéressant. Enfin, un rendez-vous important à inscrire sur mon agenda.
stafi ayeche fel berr :
wawaw Parfait bilingue !!! Français & Arabe je suppose. Si c’est le cas, je suis certain que tu ne l’as jamais entendu parlé en Arabe littéraire. C’est une catastrophe.
stafi ayeche fel berr :
Rachid Boudjedra ! Il porte bien son nom.
Mustapha :
stafi ayeche fel berr. ...... Si c’est le cas, je suis certain que tu ne l’as jamais entendu parlé en Arabe littéraire. C’est une catastrophe. La catastrophe viendrait plutôt de celui qui est incapable d’accorder un verbe et qui se prend pour un censeur .......tu ne l’as jamais entendu parl ER en ....... Quand à Boudjedra ,il est traduit dans 34 pays en de dizaines de langues .Il manifeste son authenticité en parlant l’Arabe dialectal mais il écrit et parle parfaitement l’Arabe littéraire contrairement à vos croyances.
Commentaire n°152435 :
après tout c’est un stafi ayeche fel berr qui n’est même pas capable d’écrire staïfi correctement
mustapha :
et MRS Yasmina Khadra et traduit à 37 langues vous l’avez oublier .ce qu’il doit le jour le nuit ???????????????????????????
Mustapha :
Personne n’a oublié Yasmina Khadra qui sera au salon du livre mais le sujet porte sur Rachid Doudjedra..
Apostrophe’ :
A Mustapha, si vous avez pris la peine de signaler les fautes d’orthographe de certains , prenez soins également de ne pas en faire vous aussi. Votre phraseet MRS Yasmina Khadra et traduit à 37 langues vous l’avez oublier .ce qu’il doit le jour le nuit ??????????????????????????? EST traduit En 37 langues vous l’avez oublié( et non oubliER). CE QUE LE JOUR DOIT A LA NUIT. et non ce qu’il doit le jour le nuit !!!! Apostrophe’
Mustapha :
Apostrophe. Wallah,je le jure que ce Mustapha n’est pas moi.C’est volontairement écrit pour me confondre dans l’erreur .Je n’aurais jamais dans ma vie fait cette faute d’accord. élémentaire ,moi qui le signalait.je demanderai au modérateur de vérifier l’IP pour déterminer au moins les origines différentes d’envois.
rkhiss :
j habite a 12 km de setif : mais quand j’entend parfois des visites des gens de la culture a setif ou des chanteur ;colloques mahrajanete je resens comme une fierte. ou. quelque, chose qui me fait chaud au coeur pouvez vous me dire pourquoi ce s sentiments ?
mustapha :
@ Mustapha avec majuscule j ’ai commenté c’est pas pour vous confonde cher monsieur ,s’est pour cela j’ai écris mon nom avec m minuscule ,et c’est pas volotairement .j’ai une admiration pour mrs Khdra j’ai commenté .en plus celui qui écrit avec des fautes avec vous il n’a pas le doit d’écrire ou de commenté .!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! sobhanaka fabi al moustaâne .des fois même les correspondanrs de setif info font des fautes
Commentaire n°152466 :
ta fierté commence par ce pseudo dont tu t’es affublé ensuite le reste quant à boudjedra il me semble avoir lu quelque part que ce monsieur maitrise 5 langues chapeau
mustapha :
je m’adresse pas à votre personne.et vous faites jamais des fautes comme moi et d’autres peut- être vous appartenez a ceux qui nous gouvernent qui font des fautes abissales mais pas dans l’écritures mais d’autres plus graves .
Commentaire n°152486 :
« La littérature algérienne dans le développement des Droits de l’Homme. » « L’Algérie à l’épreuve de la justice pénale internationale. » Voilà deux sujets forts intéressants ! Sauf que l’algérien lambda est loin de leur attribuer de l’importance, tellement absorbé par ses problèmes quotidiens … Droit de l’homme, vous dites ! Si l’algérien lambda n’a même pas le droit au logement décent, alors que son pays roule sur de l’or, littérature ou pas, cela ne change rien à sa situation. Justice pénale internationale, vous dites ! Mais comment voulez-vous que l’algérien lambda s y intéresse, puisqu’il n a pas encore croisé cette JUSTICE dans son pays ?
Commentaire n°152495 :
Merci Eminence. Les coquilles et les erreurs sont visibles et perceptibles partout.Passez votre chemin sinon.Quel intérêt à lire les inepties Il faut juste savoir que les délires ,les cauchemars et les rancœurs se soignent aussi .Il faut parfois une simple rokia pour blanchir les cœurs et parfois les idées.
Commentaire n°152538 :
12:19 croisons nous les bras et surtout ne faisons rien en attendant que tout aille pour le mieux
Commentaire n°152543 :
@ Ton cauchemar l’Arroseur arrosé . Dans ton poste ,il faut que tu saches déjà conjuguer le verbe lâcher au future simple. .......Je ne te lâcherai(s) pas(sans S) ,au future simple .Il est évident que beaucoup de gens commettent cet impair en considérant son emploi comme dans l’imparfait.Ce n’est pas pour autant que je me m’attarde sur ces fautes d’inattention mais ! .....Et Dit toi que ce n’est pas fini( Dis - toi s’écrit avec un S et non avec un T,sans omettre le trait d’union ) .Les pronoms personnels situés après un impératif se joignent à lui et entre eux par un trait d’union. Ceci relève d’un apprentissage primaire ! A vouloir chercher des poux,on en trouve partout !Même chez les pseudos érudits et censeurs
toufik_gasmi :
Ami(e)s Pourquoi toutes ces invectives hors sujet ?Dans son article M.Nedjar informe la société civile de Sétif sur un évènement littéraire qui aura lieu à Sétif.Consacrons donc notre reflexion sur cette manifestation sans plus et tirons le meilleur profit au cours des débats.
Abdelbaki :
Je suis tout à fait avec vous M Gasmi. Laissons les chiens aboyer pendant que la caravane passe.RDV le 6 octobre .Merci à vous
Mécène :
Franchement des posts décevants et nuls !!! On se plaint de ne pas voir, ni avoir des activités culturelles et quand il y a quelque bonne initiatives , on trouve à dire et à redire ! C’est quoi ces débats !! Bienvenue à Boudjedra et à Brahimi, c’est pour nous faire sortir de notre enferment et misère culturelle, alors allons y !! Merci Mr Gasmi pour tout, bonne continuation et multipliez autant que vous le pourrez, que du plaisir !
IZORAN :
Pour ce qui es des thèmes proposés c’est du lourd ,trop fort pour moi . Merci pour l’ info quand même.
Commentaire n°152748 :
On se croirait dans une caserne ou mieux dans une grande prison à cause de la censure chez sétif-info et ...en 2012.Bravo nabil et nédjar .
Commentaire n°153245 :
Il y a une charte à respecter. Sétif info
Commentaire n°153418 :
Rachid BOUDJEDRA c’est du Triciti. Pour lui Yasmina Khadra n’est pas un écrivain. J’aimerai bien lire ses arguments sur ce sujet.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus