Accueil > Santé >

2e rencontre sur le diabète

dimanche 23 septembre 2012, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

La salle de conférence du pôle universitaire d’El Bez de Sétif abrite pendant deux jours (22 et 23 septembre en cours) la 2e rencontre sur le diabète.

De nombreux points ont été soulevés lors de ces travaux, en particulier le cas de diabète juvénile. Ce dernier touche essentiellement des sujets jeunes et des enfants. Il est dû principalement au changement du mode et du régime alimentaire.

Selon le Pr Malek, le chef de service de médecine interne au CHU de Sétif et l’un des organisateurs de cette manifestation scientifique, « l’apport exagéré en calories à travers la surconsommation de sucres et de matières grasses a accéléré le développement de cette maladie chez les enfants ».


Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
meriem rima :
y’a t-il un lien avec le diabète gestationnel de la mère pendant la grossesse ???
Commentaire n°153199 :
on ne suit plus ces conférences qui n’ont aucun intéret. ces professeurs qui les animent ne suivent meme pas leurs malades hospitalises qu’ils abandonnent pour des voyages a l’etrangers plus avantageux pour eux
direct :
a voir le nombre de commentaire sur ce sujet plus qu’ important on dirait que Setif ne compte que quelques diabétiques .
Médecin. :
Bonjour Meriem Rima, Qu’il me soit permis de vous répondre dans cet espace scientifique en qualité de médecin. En effet, le diabete gestationnel est une entité autre que le diabéte type I ou type II, c’est un diabete qui survient pendant la grossesse comme son nom l’indique et qui disparait juste aprés l’accochement, ce type de diabéte peut parfois mais pas toujours biensur, etre responsable chez le nouveau né de certaines malformations cardiaques, intestinales et osseuses mais surtout d’hypoglycemie neonatale qui peut etre réglée par un allaitement maternel précoce dans les 30 premiéres minutes qui suivent l’accouchement.mais en aucun cas le diabéte gestationnel peut etre responsable de diabéte infantile. oua Allah AAlam.
omar :
A cette occasion il n’est pas inutile de rappeler la prévention du diabète. Diminuer la consommation ( inutile ) de sucre ( patisserie, confiserie, soda etc... ) les sucres dit lents ( céréales et féculents sont nécéssaires dans des quantité raisonnables.A force notre pancréas se fatigue de trop réguler le sucre jusqu’a ne plus pouvoir le faire. Faire de l’exercice , 30 minutes de marche quotidienne suffisent. Pas besoin de sport intense. Et surtout ne pas oublier que c’est les même multinationales qui fabriquent les antidiabétiques sont celle qui dès le jeune âge nous fournit les produits alimentaires à fort taux de sucre dont on devient psychiquement dépendant. Le sucre pur doit être banni de notre alimentation. L’homme n’en a pas besoin, il est présent dans tout les fruits et légumes naturellement, idem pour les sel. Le sucre doit être fortement taxé comme certains pays qui ne craignent pas les représailles des multinationales, ce n’est pas un produit de (...)
medecin pediatre :
vous parlez du diabete juvenile pourtant aucun pediatre n’a ete invité meme pas ceux du service de pediatrie du CHU , alors si le service de medecine s’interesse aussi au diabete de l’enfant autant faire participer les pediatres au moin pour le bien des malades .
Soulaf :
est qu’il ya des pediatres dans ses roncontres ?
LE FRUSTRE :
hooooooooéééééééééé !!!!!!!!!! y a t ilin medecin dans la salle,salut les profs medecins et autres sommitesil va falloir sortir un peu des ornieres,parler des consequences du diabete sur la sexualite du malade,ses consequences sur le couplesurtout dans notre societe,fracture des couples (divorce, suicide......) presque tous les médocs génériques a base de tadalafil ou de sildenafil ne sont pas aussi efficaces que lesmolecules mères,seules quelques rares officines que je remercie au passage importent des injections intracaverneuses.POURQUOI ON N4IMPORTE PAS DES POMPES A VIDE pour rendre service(ou soigner)une grande partie de la population qui souffre de dysfonction érectile.CEprobleme mérite d’être expose au grand jour et peut être considéré comme un problème de sante publique nous serions tres reconnaissants a ns eminents profs d’avoir des elements de reponses a ce qui (...)
meriem rima :
@medecin : merci pour votre réponse !! c’est très aimable de votre part d’avoir pris le temps de me répondre !
slimane L :
je ss daccord avec la rq du medecin mediatre. si on doit parler du diabete de lenfant cé avec les medecins de lenfantr qon doit le faire.
EL.HEDI :
IL FAUT PARLER DES CAUSES....? L’ALIMENTATION ... LES MARIAGES COSANGUINS (COUSINS ,COUSINES) DE L’HYGIENE...? COMMENT SE PREMUNIR...? COMMENT DEPISTER RAPIDEMENT CETTE MALADIE ...ENSUITE COMMENT LA SOIGNER ET BIENSUR LES MOYENS FINANCIERS ET TERAPEUTIQUE...?..ET LES MEDICAMENTS DISPONIBLE OU EN VOIE DE L’ETRE...?
DIRECT :
A FRUSTRE ton commentaire n’est pas frustrant, bien visé . mais ... les tabous sont là. caches moi ce sein que je ne saurais voir (Moliere) .c’est toujours d’actualité .
Déçu :
Bon courage Quand meme

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus