Accueil > Santé >

Le diabète cet ennemi invisible

samedi 17 novembre 2012, écrit par : Dj. Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Célébrée au lieu dit « la colombe » à l’initiative conjointe de la DSP, l’association des diabétiques de Sétif, le service de médecine interne du CHU Saadna Abdennour et du laboratoire Pfizer, la journée mondiale du diabète a été marquée à Sétif par une importante action de sensibilisation au profit des personnes atteintes de cette maladie.
Cette action chapeautée par le professeur Rachid Malek, a d’abord à pour but de mieux faire connaître cette maladie au large public son ampleur, puis informer sur les symptômes, les facteurs de risque et les moyens de lutte contre cet ennemi invisible qui affecte près de 1.8 millions d’Algériens.

En effet, Il est toujours difficile de savoir si on est diabétique ou non, puisque les manifestations ne se présentent, le plus souvent, qu’au moment où l’état de santé commence à s’aggraver. Et par conséquent, le diabète représente un véritable problème de santé publique.
Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), toutes les 10 minutes dans le monde, une personne meurt du diabète. L’OMS estime à plus de 340 millions le nombre de diabétiques dans le monde
Au cours de la journée célébrée à Sétif, encadrée aussi par le Dr Mahboub, Dr Rezig, Dr Koussa et Dr Berra, de nombreuses recommandations ont été communiquées d’une manière vulgarisée à la centaine de diabétiques présents à « la colombe ». Il s’agit notamment de recommandations liées au dépistage, à l’hygiène alimentaire, au contrôle de la glycémie, au traitement médicale et à la pratique sportive.

N’étant pas en reste, le laboratoire Pfizer a contribué dans cet élan de sensibilisation a travers des brochures et des dépliants, pour imprégner les diabétiques des bonnes conduites à entreprendre devant cette pathologie et les faire connaitre les différentes mesures préventives pour éviter toutes sortes de complications. Aussi Pfizer s’engage à assurer, à l’occasion, un bilan lipidique (analyses) gratuit au profit de 600 malades de la wilaya de Sétif.

On souligne par ailleurs qu’à Sétif les démarches sont entreprises pour la création la Maison du diabète qui est une structure de proximité ayant pour mission d’apporter un soutien médical et psychologique aux diabétiques. Tout comme elle se charge d’épauler, de conseiller et suivre le patient diabétique lors de ses démarches, qu’elles soient médicales, administratives ou personnelles.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
docteur who :
Le diabète de l’adulte ou type 2 fait des ravages, dans les pays riches comme dans les pauvres. On compte a Sétif plus de 20000 diabétiques et le dernier dépistage a revelé 8,5 pour cent de nouveau cas. Dans le monde on compte 180 millions de personnes selon l’OMS qui prévoit d’ici 2030 un doublement du nombre de cas. Les facteurs de risque sont bien connus et, même si certaines personnes sont plus disposées que d’autres, cette maladie reste aujourd’hui largement évitable. Comment ? Il faut dire que le diabète est une maladie sournoise, invisible terme exact du titre de l’article de Djamel G : elle peut progresser durant plusieurs années sans qu’aucun signe ne donne l’alarme et c’est souvent à l’occasion d’un bilan sanguin de routine que l’on découvre son existence. Pour éviter cette désagréable surprise, quelques règles simples s’imposent. La première est de garder la ligne ca d de lutter contre le gros ventre. La deuxième, de surveiller son alimentation pour tenir sa glycémie à l’œil, moins de sucrerie. (...)
GUIDOUM MABROUK EL EULMA :
Salam a tous , et a toutes, L esperance est un de ces remedes , qui ne guerissent pas mais qui permettent de souffrir plus longtemps , avoir dans notre wilaya a SETIF une association des diabetique au lieu dit la colombe , el hammama .L art de la medecine consiste a distraire le malade et lui inventér des associations tel que l association des diabétiques de notre wilaya .La pire souffrance est dans la solitude , l association apporte un soutien morale aux diabetiques . A mon avis ces une demarche tres humaines et sympathique , merci a tous ces benevoles qui ont contribué a cette creation et inchaalah bonne santé a tous et a toutes , merci
distinction :
L’ennemi n’est pas le diabète mais la mauvaise prise en charge de nos malades par les services de santé ......
Commentaire n°160053 :
Je demande à tous les médecins de bien prendre en charge les diabétiques prescrire une ordonnance c’est bien mais gérer un malade c’est mieux,faire comprendre aux malades que prendre les médicaments de diabète doit être équilibré aux aliments qu’on prends la plupart des malades prennent les médicaments et se trouve en hypoglycémie pour n’avoir manger ou avoir mangé peu.aussi les associations doivent se faire connaitre par le biais de publicité et information à travers les médecins pour une prise en charge des diabétiques non assurés et renforcer les séminaires pour que les diabètes connaissent mieux leur maladie bon rétablissement aux malades et bon courage aux médecins.
Commentaire n°160067 :
attention attention suite au stress et a la fatigue un jour a l’etranger apres des maux de tete j’ai fait une consultation tous etais normale le docteur me demande si je l’autorise a me faire test de la glicemi avec un glucometre.et bien sur a la surprise il trouve 3.5 g.zaguette appel l’ambulance hopital une nuit pour baisse le lendemain c ok .1/2 comprime matin et un soir apres un moi j’ai fait un regime serieux et je test toujours mon diabete.le taux est devenu stable meme apres une dimunition des 1/2 comprime jusqu’a ne plus les prendre.et je vous dit que je suis gueri ouallah je suis sans medicament.bien zero sucre ni gateau bonbon chocolat confiture pas de graisse dans les viande.alors faite attention avec les medecint et aussi les labo.
yanamare :
La mauvaise prise en charge ne peut être imputée aux seuls médecins, que peuvent-ils faire si l’on ne dispose pas assez de personnel, de places dans le service, de médicaments, d’un laboratoire fiable, d’une assurance maladie pour le nécessiteux. Allez-vous plaindre au ministre pour qu’il améliore ses structures sanitaires avant d’endosser la responsabilité aux médecins. « On ne sait d’où pouvons nous vous tenir »(traduire)d’une part vous dites que nos médecins sont nuls par rapport a ceux de la bas mais quand ils se déplacent pour assister a des congres internationaux (au frais des labos bien entendu)pour se perfectionner, pour approfondir leur connaissances, pour transmettre les nouveautés dans ce domaine, vous dites qu’ils voyagent en délaissant leurs services. Que voulez vous au juste ? L’algérien est de nature a tirer sur tout ce qui bouge mais malheureusement il rate a chaque fois sa cible même quand il va chier il le fait a coté du (...)
pharmacienne hospitalière :
attention à l’influence des firmes pharmaceutiques qui organisent ce genre de manifestations. est il approprié de se permettre une information médicale biaisée ?!
feremli krah men les critiques :
Au contraire, sans les firmes pharmaceutiques comme vous dites, aucune journée ne serait possible même si elle regroupe 05 personnes, vous devriez le savoir !ne racontez pas de bêtises !l’état ne peut même pas vous offrir une « gazouza » gratuite. A titre d’exemple la pancarte publicitaire accrochée a l’entrée de la « colombe »vous coute les yeux de la tète !!!
la pharmacienne hospitalière :
Mr feremli krah men les critiques !!!!!!! En un ce n’est pas une critique et du coup je ne raconte pas de BETISES, en deux SI ce qui vous attire c’est la GAZOUZA sachez monsieur que les journées de formation sont organisées pour passer des informations médicales et/ou pharmaceutiques dans le but de faire la promotion des médicaments...ça se voit qu’on est pas sur la même longueur d’onde...dirai-je plutôt que vous avez une longueur de recul(comme disais Gad Elmeleh).....avez vous déja entendu parler du scandale ACCOMPLIA de SanofiAventis ou celui du MEDIATOR de Servier et celui de GSK qui a payé 46milliards de dollars pour avoir dissimulé des effets secondaires.......etc. je peux comprendre que vous êtes FEREMLI donc OUT du domaine pharmaceutique mais soyez plus noble, plus objectif, plus respectueux, envers ma fonction je suis tout de même votre collègue ; femme collègue (...)
feremli sait ce qu’il dit :
Vous defendez bien votre boite a musique parceque vous etes 07 ou 08 pharmacienne a gerer quelques boites de medicaments dont la plupart d’entre elle ne comporte pas la quantité exacte,vos employés vous volent et volent en meme temps les services.Et puis n’est il pas vrai que c’est vous que les labo convoitisent le plus pour qu’ils vendent leur produit ? n’est il pas aussi vrai il n’y a pas bien longtemps qu’un responsable de cette pharmacie a eu des demelés avec la justice ?justement parce qu’ils voyagait beaucoups a l’etranger.N’est il pas vrai qu’il ya des medicament qui coutent tres chers 50 millions pieces qui a été commandé sans qu’aucun medecin du chu ne le commande ou meme ne le connaisse.la aussi ce n’est pas la faute a la pharmacienne ?puisque vous etes tres attentive aux labo,faites nous decouvrir ce que vous produisez vous ?vous etes la ,nombreuses,tout la journée a compter,compter...et critiquer.Je regrette le temps ou cheikh El Kolli a lui seul maitriser tout et avait en tete toute la (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus