Accueil > Evénements >

Entretien avec Mr Djerrad Amar, candidat du parti des travailleurs (PT) à l’APW de Sétif.

mardi 27 novembre 2012, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

Mr Djerrad est ingénieur en statistiques. Il a occupé plusieurs fonctions en qualité de cadre dans des entreprises d’Etat ainsi que sous-directeur de wilaya dans une direction de planification. Il est aussi l’auteur d’une centaine d’articles politiques dans des journaux et sites algériens et étrangers.

Sétif – info : Votre parti, celui des travailleurs, le PT a présenté des candidats aux APC et à l’APW comment se déroule la campagne ?

Djerrad Amar : C’est la première fois que je me présente à des élections. Je pense que cela se déroule bien. Nous sommes présents dans plusieurs communes. Bien que nous ayons des militants et sympathisants partout, dans les moindres recoins, il n’est pas aisé, quand il s’agit de passer aux candidatures, d’ériger, pour certaines communes, des listes qui répondent à certains critères et conditions. Soit parce que certains citoyens ne veulent pas, par honnêteté, s’y aventurer, soit parce que la condition du quota féminin n’est pas remplie. Cette dernière condition doit être le problème rencontré par toutes les formations politiques en lice pour certaines communes. En tous les cas nous avons fait ce qui est dans nos possibilités pour toucher le maximum de citoyen. La SG a fait un meeting à Sétif. Quant à nous, nous avons axé sur les communes reculées jusqu’aux villages, surtout au nord de la wilaya. Nous avons privilégié le contact direct. Je dois préciser que nous le faisons avec nos propres moyens. Ce que l’on nomme la pratique de la « chekara » est banni au PT, car il s’agit d’une tromperie. Nos candidats et nos sympathisants participent comme, ils peuvent, à cette campagne qui par son véhicule, qui par le financement des affiches etc. Je profite pour remercier Sétif-info qui a ouvert son site aux formations politiques en lice à Sétif pour faire connaitre aux électeurs leur programme et leurs candidats.

Est-ce que vous avez eu des problèmes particuliers durant la campagne ?

Aucun. Nous avons été bien reçus. Nous n’avons eu aucune difficulté à présenter notre parti. Tous le connaissent au travers de son sigle ou de la SG. Dès que vous dites « parti des travailleurs » on vous réponds « ah ! Louiza Hanoune ». Je pense que le parti donne une bonne impression.

Qu’avez- vous dû leur expliquer pour les convaincre de voter pour le PT. Avez-vous par exemple un programme pour la wilaya et les APC ?

Un programme pour les APC ? Vous vous imaginez combien de programme il faut pour Sétif avec ses 60 communes ? Non, ce serait un mensonge si nous disions aux électeurs que nous avons « un programme » pour leur commune et même pour la wilaya. Aucun parti ne peut le faire. Le travail correct est de recenser tous les besoins pour chaque commune ; chose difficile à faire dans le cadre de l’activité d’un parti en campagne électorale. Il ne faut pas croire à cette histoire de « programme » par commune ou aux promesses électorales que l’on donne au gré des rencontres sur la base d’informations aléatoires saisies çà et là. Au PT, nous avons évité cette démarche.

Comment vous avez fait ?

Il suffit d’expliquer ses principes d’abord et dire ensuite que la meilleure façon est de faire, si l’on est élu, des visites aux communes pour recenser les besoins par priorités, car seules les communes sont à même d’exprimer leurs besoins selon les préoccupations de leurs citoyens. Les idées deviennent projets une fois étudiées dans leurs utilités, faisabilités, capacités de réalisation etc. dans le cadre d’un arbitrage. Il serait stupide voire irresponsable d’adopter des projets que l’on ne réalisera pas. Chaque commune a ses spécificités que les élus doivent connaitre.
Beaucoup ne connaissent pas les attributions et les missions de ces assemblées, APC et APW. La plupart leurs attribuent des « pouvoirs » qu’elles n’ont pas. Comme par exemple distribuer des logements, des locaux commerciaux ou les problèmes personnels des citoyens. Ce sont des instances délibérantes de la commune et de la wilaya qui obéissent à leur code respectif. Des instances composées d’élus, par les citoyens, qui les représentent dans la prise de décision sur des choses qui concernent leur vie courante, leur bien-être. Une façon de les impliquer sans se voir imposer des choses qui ne les intéresse pas ; tous simplement. Les élections sont une méthode universelle qui permettent, par le jeu démocratique, aux citoyens de choisir ceux qui doivent les représenter. Pour ce qui est de la wilaya, le wali, nommé par le président de la République, est chargé d’exécuter les décisions prises par l’APW. Il y a, à mon avis, encore beaucoup à faire pour emmener le citoyen à exercer ce droit, mais aussi ce devoir avec confiance.

Quels sont alors les principes du PT

Ce sont ceux évoqués dans le fascicule de 4 pages intitulé « programme électoral des candidats du Parti des travailleurs aux élections locales (APC-APW) du 29 novembre 2012. Il s’agit d’un « engagement électoral » ayant pour slogan central « pour immuniser la nation » que votre site a publié avec quelques-unes de nos affiches. Il dit en gros ceci : que les élus s’engagent à considérer leur participation comme un souci de sauvegarde nationale suite au déficit en légitimité dont souffrent nos institutions. L’APC et l’APW sont les bases qui permettent de restituer la parole au peuple par ses représentants librement élus mais contrôlables et révocables si nécessaire. Les autres engagements sont de soutenir toutes les actions permettant d’aider notre pays sur tous les plans en particulier l’égalité des droits pour tous, une répartition juste des richesses par le système de péréquation pour éviter les disparités régionales, les régions qui accusent un retard doivent être favorisées pour en faire des espaces utiles. La décentralisation qui livrerait certaines communes à leur sort est refusée, car elle pousserait les élus à accabler les citoyens par l’impôt ou braderait le patrimoine foncier. Compte tenu de l’évolution démographique et des besoins la multiplication des APC est souhaitable, car cela permet d’améliorer les conditions des citoyens. Les investissements publics sont à encourager dans la mesure où ils permettent la relance de l’économie et la création de l’emploi ; dans ce sillage il est nécessaire de rouvrir certaines EPE dont les entreprises communales et de wilaya et ce en plus des entreprises de tourisme et de la pêche qui sont de forts secteurs pourvoyeurs d’emplois. L’agriculture doit avoir une attention particulière, car vitale permettant une sécurité alimentaire et la réduction de l’importation. Nous reconnaissons les efforts déployés par l’Etat en matière de développement au travers des investissements importants dans tous les secteurs, mais à cause de l’absence d’instances réellement élus on constate une certaine anarchie qui empêche la définition des projets, les priorités et leur gestion convenable. Au sujet des spéculations qui engendrent la flambée des prix il est nécessaire de revenir aux offices nationaux pour les produits stratégiques ; on évitera bien des mécontentements et conflits. Ce sont là quelques axes de réflexion ; pour plus, je renvoie le lecteur au fascicule qui a été distribué partout.

Certains ne croient pas au vote.

Beaucoup ne font pas confiance. Même les pays avancés à tradition démocratique sont confrontés à ce problème d’abstention. Chez nous on avance comme motif que voter ou non c’est toujours le même résultat, les mêmes hommes en évoquant la fraude. Ce qui n’est pas totalement faux ! A propos de la fraude, évoquée souvent, elle est bien réelle, mais pas fatale. Ce sont toujours les incompétents qui fraudent ; c’est donc leur problème et non celui des gens qui votent honnêtement. Pour leur barrer la route, il faut s’impliquer dans la vie politique, se porter candidat et surtout voter. Les places vides sont toujours occupés par les cupides et les opportunistes. Nous n’avons cessé de l’expliquer lors de nos meeting et rencontres. Ce qui est rassurant c’est que les universitaires et les cadres, parfois ayant une longue expérience, commencent à s’y intéresser. Il suffit de voir la qualité des candidats selon les affiches. Pour notre part, au PT, nous avons, à notre sens, présenté aux électeurs des listes appréciables. Je répète que les citoyens doivent s’impliquer en adhérant aux partis et/ou en présentant de façon civilisée leurs idées et leurs problèmes, car nous avons les moyens légaux pour cela. Nos insuffisances dans la pratique démocratique viennent plus d’un manque d’expérience que d’une absence de volonté, à mon avis. On ne peut pas exiger d’un pays nouvellement engagé irréversiblement dans ce processus les mêmes choses qu’un pays à longue tradition démocratique. 20 ans de pratique n’est rien devant 200 ans, 100 ans ou 50 ans. J’ai constaté, à propos d’irréversibilité, que les jeunes âgés de 35 ans et mêmes plus ne comprennent pas le système de parti unique et s’étonnent que leurs aînés aient vécu cette période. C’est un bon signe !

Le PT fera-t-il alliances avec d’autres formations politiques élues ?

C’est même souhaitable et nécessaire au niveau local. Nous prenons l’engagement d’œuvrer, dans le respect des positions de chacun, de contribuer aux solutions collectives pour résoudre tous les problèmes touchant directement la vie et le bien-être des citoyens en particulier les questions relatives au logement, l’emploi, le transport, les soins, l’enseignement, l’eau, l’électricité, les raccordements au gaz, les routes, l’hygiène, la poste, les jardins d’enfants, les crèches, les espaces culturels et sportifs, les parcs…En fait, les candidats, une fois élus, doivent se considérer comme partenaires. Ils doivent travailler de concert pour le bien de la communauté, de la cité qui est d’ailleurs l’objectif de chaque parti. La compétition électorale n’est qu’une étape pour faire accepter ses idées qui ne peuvent se concrétiser, une fois élu, que par la concertation, l’esprit d’équipe et de complémentarité. Dans le cas d’insuffisance ou d’échec, le citoyen ne fait pas la distinction pour faire porter la responsabilité. Pour lui c’est tous les élus ! Et de raison ! J’ai remarqué, toutefois, que les mentalités ont bien évolué dans le bon sens. L’esprit partisan tenace et extrémiste n’a plus cours, même chez les citoyens. Tant mieux !

Avez-vous des choses ou remarques à ajouter ?

Oui, j’ai une remarque à faire suivie d’une petite analyse politique que je veux transmettre. La remarque est que si le candidatle est élu, c’est que le citoyen lui fait confiance. Il doit donc répondre à ses attentes. Notre devoir est de ne ménager aucun effort pour accomplir notre mission comme il se doit afin d’améliorer ses conditions de vie dans tous les domaines. Notre tâche consiste à faire tout ce qui est dans notre pouvoir pour éliminer le maximum de contradictions dans notre société. Cela commence par la commune qui est la cellule de base. Il faut dire que les ennemis prédateurs qui n’attendent que les moments propices pour déstabiliser notre pays se servent toujours des contradictions comme arguments justifiant l’ingérence. Dans leurs stratégies, l’étude des contradictions des pays visés est un élément fondamental ; dans le but de les exacerber et pousser au désordre pour affaiblir et mieux dominer ; aidés souvent par des félons corrompus. Ils ont essayé, chez nous, sans succès, mais la partie n’est que remise. Tout ce qui se déroule actuellement dans le monde arabe est planifié sur cette base pour les mêmes objectifs. Ce que l’on appelle « Nouveau Moyen-Orient » n’est autre qu’une stratégie visant à morceler les Etats arabes pour en faire des entités sans puissances, sur des bases religieuses, sectaires et ethniques et ce, pour mieux accaparer leurs richesses. Nous devons donc y prendre garde en avisant nos concitoyens, surtout nos jeunes, de ce danger et faire tout pour avoir le moins de contradictions possibles pour faire échec à toute tentative malveillante prédatrice extérieure. En somme « immuniser » notre pays des risques de chaos. D’où le slogan du PT « immuniser la nation ».

(Réalisé le 24-11-2012)


Partager cet article :
26 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°161259 :
Mabrouk en Avance Monsieur Djerrad. Mabrouk surtout pour setif si jamais vous etes elu. Bonne chance a tout le monde !!!
merouche charaf eddine :
le parti de quel travailleur les chinois et les indiens et les turques a sétif
HALIM :
Plein de succès et de persévérance pour votre site qui gagne de notoriété. L’évènement politique occupe certes le devant de la scène sociale, mais je constate que certains évènements locaux risquent de subir la loi de l’oubli et du silence médiatique à l’image du décès, lundi dernier, du doyen des journalistes de Sétif, .Néanmoins Sétif Info peut quand même réhabiliter ce ratage en publiant l’article paru aujourd’hui sur la 24 du Courrier d’Algérie. Confraternellement !
achraf :
moi ce que je n’ai pas compris , comment le PT présente aux élections locales APC la même personne ( avec la même photos !!) présentée lors des élections législatives, avec lequel il a essuyé une défaite cuisante. comment le parti a admis cela ? et comment le candidat a osé se représenter à nouveau ?
Commentaire n°161287 :
@ merouche ..Parce que les algériens sont des bras cassés. Tout le monde veut faire du biznes et rouler en Audi Bon courage Mr Djerrad Amar.... Au moins un candidat intelligent qui se distingue de la médiocrité ambiante et des députés semi-illettrés qui n’ont jamais ouvert un livre à l’instar de la vedette eulmie qui s’est ridiculisée devant la caméra de TV Nahar. Un député qui n’a pas de bac, que peut-on attendre de lui ??? qu’il lise El-Moukadima d’Ibn Khaldoun ???
nacer gamaz :
accepter de participer,c,est se compremettre ,car le fond du probleme c,est lepouvoir et celui si est detenu par l,administration et non par un elu meme s,il est plebiscite ,il ne pourras rien faire ,sauf ,perdre sa credibilite.tant que le systeme demeure rien ,de bon pour le peuple
ben ali :
imuniser la nation !!! mr djerrad la derniere partie de l’entretien ressemble a une enorme propagande loin des preoccupations de vos electeurs - pourtant j’ai quelques affinités avec le social et avec le monde du travail - mais si il faut immuniser la nation contre le pillage de ces richesses par les etrangers qui attendent aux frontieres comme vous dites- le peuple lui demande deja qu’on immunise la nation contre les pillages internes -apres on s’occupera des autres ! -demandez plutot un audit obligatoire des depenses des communes a chaque fin de mandat , une etude approfondi du patrimoine a l’entrée et a la sortie des apc ! - commençons par vacciner chez nous !
Sanaa Salah. Etat Unis. :
HI, Salem. Felicitation a Mr. Djerad Amar et bonne continuitee. Je m’adresse egalement aux lecteurs de Setif Info afin de leur assurer que Mr. Djerad est une personne parfaitemment honete , tres professionnel et tres instruit. Il merite un large soutient. Toute ma sympathie a ce grand personnage.
Commentaire n°161316 :
je serai très heureux de vous voir garnir les chaises de l’ApW et oui le (P)qui signifie peuple est absent et votre désir a apporter le plus et le progrès des idées se heurte devant une domination castrée et carrée qui n’accepte pas les gens illuminés et visionnaire cher monsieur bonne chance et bcps de courage mais sincèrement votre vision d’un elu va etre stigmatisée par la réalité des autres élus des partis qui tirent la ficelle car historiquement parlant c’est un héritage empoisonné
Commentaire n°161322 :
Salut à tous. Connaissant monsieur Djerrad, je dirai que au delà du parti qu’il représente ou qui le présente, c’est la personne qui est interessante. Il va faire face à un système qui nous pousse au fatalisme. Il va avoir à affaire et à faire avec et contre des rentiers, des oportunistes, des corrompus, des corrupteurs, les professionnels de la boulitique, etc .... Il le sais. va t-il lutter ? oui. Va t-il combattre ? oui. Va t-il réussir ? Dieu seul le sait. S’il réussi à substituer leur certitude par leur doute quant à leur immunité et leur règne. Alors c’est une réussite. S’il réussi à leur faire croire d’un probable audit permanent de la gestion de la commune et de la wilaya sans attendre la fin des mandats,amlors c’est une réussite. S’il arrive à leur arracher, au fur et à mesure, au profit de la population une part de plus en plus grande, du gateau qu’ils espèrent bouffer dans sa totalite, alors c’est une réussite. S’il arrive à devenir une pièrre dans leur souliers, alors c’est une réussite (...)
Commentaire n°161348 :
j’ai eu l’occasion de lire ses écrits et à travers ces derniers j’ai conclu sans le connaitre que c’est quelqu’un de bien un fils de famille comme on dit avec une tête bien pleine
Un simple citoyen :
et oui Mr Djerrad, tu devrais être à la tête de liste. Tu as une bonne réputation puisque ta personne inspire le sérieux. Mais si on votre pour toi, on votera certainement pour les autres qui sont devant toi. Dommage
Nasser :
Mr Djerrad est 3ème et le nombre de sièges à pourvoir pour la wilaya est de plus de 50. Le PT a 7 sièges dans l’APW actuelle
Lamri :
Selon un ami qui le connait bien, M.Djerrad est un Sétifien né à Sétif. Il a travaillé dans plusieurs endroits à Sétif. C’est un combattant. Il a toujours eu des problèmes avec ses employeurs (des directeurs incompétents) à causes des injustices. Parfois il démissionne simplement et parfois il traduit carrément certains ses employeurs en justice. A chaque fois il obtient gain de cause par la justice. Dès qu’il gagne en justice, il démissionne. Il faut le faire.
Lamri :
Par curiosité j’ai tapé son nom sur Google. Faites le pour voir
Lamri :
Comme je connais Si Djerrad Amor depuis le primaire, je sais que c’est quelqu’un de tenace qui lit tout ce qu’il a sous la main et apporte des critiques constructives. il est passé par un poste de cadre de la wilaya qui lui a permis de se familiariser avec les rouages de l’administration et des collectivités locales ; c’est aussi quelqu’un de polyvalent qui pourra surement aider l’APW a faire de la bonne communication avec l’administration. Il a aussi de bons principes compatibles avec le service public ; il faut voter pour lui.
Lamri Dj :
Comme je connais Si Djerrad Amor depuis le primaire, je sais que c’est quelqu’un de tenace qui lit tout ce qu’il a sous la main et apporte des critiques constructives. il est passé par un poste de cadre de la wilaya qui lui a permis de se familiariser avec les rouages de l’administration et des collectivités locales ; c’est aussi quelqu’un de polyvalent qui pourra surement aider l’APW a faire de la bonne communication avec l’administration. Il a aussi de bons principes compatibles avec le service public ; il faut voter pour lui.
TAHAR :
A Mr Merrouche, vous dite parti de quels travailleurs et vous citez les chinois, les turques et les indiens, je vous dis oui ils sont venus combler le vide dans le secteur de batiments et d’autres taches que les jeunes algériens ne veulent pas ocuper. Actuellement et particulièrement à sétif, il est impossible de trouver un maneuvre, un maçon, un plombier. Nos jeunes préfèrent les cafés, les sorties des lycées et universités pour draguer en attendant de trouver un travail dans un bureau ou dans une société comme agent de sécurité Gardien de nuit.
Commentaire n°161421 :
e serai très heureux de vous voir garnir les chaises de l’ApW et oui le (P)qui signifie peuple est absent et votre désir a apporter le plus et le progrès des idées se heurte devant une domination castrée et carrée qui n’accepte pas les gens illuminés et visionnaire cher monsieur bonne chance et bcps de courage mais sincèrement votre vision d’un élu va être stigmatisée par la réalité des autres élus des partis qui tirent la ficelle car historiquement parlant c’est un héritage empoisonné ( Bravo cher Internaute réponse bien claire et précis, avec une équipe de râpas (FLN), ca commence par un sponsor et sa se termine par une chaise.)
Beaumarchais :
jedda aussi peut gerer APW et APC, c ^pas qstion d’intelectuel, c seulement de conscience, pas voler passer les citoyens avant lui, arretez avec vos sentiments, c pour un vote, si lui vous les voyez adapté a ce poste, alors prqoi a demissionné dans ces poste, pour moi, demissionnaire c pas resistant, c tout ; le poste lui faut qlqun de conscience travailleur et dort pas la nuit avant de se reviser ce qu’il a fait de bien et de mauvais et mediter, et tjrs faire mieux, et etre sur terrain et pas au bureau, meme jedda peut le faire c de terrain elle et sait pas ni lire ni ecrire et le livre qui lui tombe entre ses mains le met au feu pour rechauffer les coeurs des gens autour d’elle
ali rahmani :
Au dela de toute consideratition politique,amor j ai ete tres content de voir ta photo,salut de la part de ali ould al mahtali tes anciens voisins.
simple citoyen :
le parti des travailleurs au niveau de la APW a de très bons éléments MR SERRAI Amar tête de liste que beaucoup de citoyens respect mérite d’être élu car il apportera beaucoup a l’Algérie que Dieu le protège
amar :
nentekhbouk
Commentaire n°161535 :
Djerrad que je connais est un homme à principes sauf cette surprise qu’il nous fait de se présenter sur une liste locale que rien ne justifie .Y aura-t-il vraiment du changement ? j’en doute Mr ammar .
MESTRESSI :
Mr DJERRAD ne voyez vous pas une contradiction entre l’entretien que vous avez fait (CI DESSOUS EXTRAIT), et la publication sur ce site le programme du PT ? Qu’avez- vous dû leur expliquer pour les convaincre de voter pour le PT. Avez-vous par exemple un programme pour la wilaya et les APC ? Un programme pour les APC ? Vous vous imaginez combien de programme il faut pour Sétif avec ses 60 communes ? Non, ce serait un mensonge si nous disions aux électeurs que nous avons « un programme » pour leur commune et même pour la wilaya. Aucun parti ne peut le faire. Le travail correct est de recenser tous les besoins pour chaque commune ; chose difficile à faire dans le cadre de l’activité d’un parti en campagne électorale. Il ne faut pas croire à cette histoire de « programme » par commune ou aux promesses électorales que l’on donne au gré des rencontres sur la base d’informations aléatoires saisies çà et là. Au PT, nous avons évité cette (...)
MESTRESSI :
Mon souhait le plus cher etait de vous voir parmi ces truands, ne serait-ce que pour les déranger, mais malheureusement les résultats du vote en algérie sont fait ainsi, ne baissez pas les bras, soyez tenace et bonne continuation dans la vie politique. inchallah PREMIER SECRETAIRE du partis PT.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus