Accueil > Culture >

« Nedjma » à Ain Fouara

samedi 9 février 2013, écrit par : Dj. Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

En tournée dans l’Est du pays, la toute nouvelle pièce théâtrale intitulé Nedjma du Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (TNA), a élu domicile ce week end dans la capitale des hautes plaines pour une présentation public dans la salle de la maison de la culture.

Cette pièce produite dans le cadre du 50e anniversaire de la Fondation du TNA coïncidant avec les festivités commémorant le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, n’a malheureusement pas drainé trop de monde en raison d’abord du manque flagrant d’information et aussi des fortes quantités de neiges qui se sont abattues sur la région.

Ainsi, en dépit de la difficulté du texte, Nedjma est désormais une pièce théâtrale adaptée de l’œuvre monumentale de Kateb Yacine par Ahmed Benaissa
Il est bon de rappeler que Nedjma est ce roman empruntant la forme romanesque pour raconter l’histoire de quatre jeunes hommes (Mustapha, Lakhdar, Rachid, Mourad) dans l’Algérie coloniale qui tombent amoureux de Nedjma, fille d’un Algérien et d’une Française.

Édité en 1956, ce roman s’inscrit dans un univers mythique : celui de Keblout, chef d’une tribu dont descendent les principaux protagonistes
La pièce débute justement dans cette tribu des Keblouti en passant par le soulèvement populaire du 8 mai 1945 dont a été victimes des milliers d’algériens notamment à Sétif, Guelma et Kherrata, pour avoir réclamé l’indépendance nationale. Comme elle aborde, l’amour que voue Lakhdar (principal personnage) pour Nedjma et sa patrie.

Et pour se faire, Ahmed Benaissa a du mobiliser une troupe de 31 éléments composés essentiellement de comédiens amateurs et qui sont le fruit d’un atelier de formation qui a fonctionné 40 jours sous la houlette du réalisateur.
« Nedjma » est réalisée dans un décor simple usant seulement de quelques accessoires qui ont, toutefois, renvoyé les dimensions et significations souhaitées, tout comme le jeu de lumières et le support musical signé Cheikh Amine qui assurent si bien la jonction entre un tableau et un autre. Sans oublier ces répliques données en cœur avec plein de lyrisme et ces chorégraphies qui donnent une touche artistique supplémentaire à la beauté de l’œuvre

Il faut dire, par ailleurs que le metteur en scène ne manque pas de déclarer, chaque fois que l’occasion se présente, que son approche du texte vise à présenter-Nedjma" sous une forme-plus accessible". Il s’agit surtout de faire ressortir la symbolique de Nedjma, celle de l’Algérie et de faire aimer Kateb Yacine. Il faut saluer la pléiade de jeunes comédiens qui ont superbement interprété leurs rôles respectifs et a travers lesquels le metteur en scène a introduit une multitude d’accents, de costumes traditionnels et de chants populaire des différentes régions d’Algérie.

Espérons enfin que cette production ouvrira d’autres voies à l’adaptation d’autres textes de Kateb Yacine ainsi que d’autres œuvres d’auteurs algériens afin de revaloriser notre patrimoine littéraire, théâtral.
Le Jeune Indépendant


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
Eraser :
Ainsi, en dépit de la difficulté du texte, Nedjma est désormais une pièce théâtrale adaptée de l’œuvre monumentale de Kateb Yacine par Ahmed Benaissa Il est bon de rappeler que Nedjma est ce roman empruntant la forme romanesque pour raconter l’histoire de quatre jeunes hommes (Mustapha, Lakhdar, Rachid, Mourad) dans l’Algérie coloniale qui tombent amoureux de Nedjma, fille d’un Algérien et d’une Française. C’est une adaptation de Benaissa, mais nedjma pour moi est completement autre chose. Nedjma est une cousine de kateb Yacine (rip), foudroyante et chavirante par sa beauté, kateb avait 16 ans et elle en avait 26 ans de plus elle mariée, ecoutant avec un grand plaisir les aveux de Kateb Yacine et sa poésie. http://www.youtube.com/watch?v=Alpd79dFxvk (...)
Beaumarchais :
on dirait c deja vu !! c tjrs dans le cadre du cinqyentenaire de l’independance ? encoooooooore !!! les jeunes oont besoin de livre de librairie bibliotheque a lire et developper leur imagination a la lecture ! c bien mais faudrait du nouveau, a traiter les sujets actuels, c ça qui nous interesse, prebention et preparer futur avec present, le passé c dans les livres
salim sf :
intitlee
ali57 :
ont remercira jamais assez les ancien combattants mais il faudrais faire des pièces de théatre contemporaine,et voir de l’avent et arreter de regarder en arrière,ils y a de nouveau militaire beaucoup mieux orgainsé que 62, ya q’ua regarder l’affaire de in amenas,la preuve que le monde évolue.
slimani :
Bonjour, J’ai assisté à la pièce et je ne peux en dire que du bien que ce soit en ce qui concerne la mise en scène, le niveau du jeu des acteurs, les effets sonores, etc. Un vrai régal. On peut cependant reprocher à ce travail la pauvreté des dialogues (en regard de la densité du texte de Nedjma le roman), chose qui peut cependant se justifier par la longue période historique brassée et les nombreux tableaux historiques présentés. Je ne peux que souhaiter bonne continuation à cette troupe de jeunes artistes qui nous a prouvé, dans le pur style du théâtre katébien, qu’on peut très bien faire même avec peu de moyens, et dont devraient s’inspirer nos troupes locales qui avancent à chaque fois le manque de moyens pour justifier leurs navets. Enfin, je voudrai juste faire remarquer à l’auteur de l’article que son compte-rendu est très en deçà de ce que cette troupe nous a donné à (...)
labo25 :
salem ; il s agit d un decalage horaire ; NEDJMA ;est une gde chef doeuvre ; mais demeure au 19 eme SCIECLE ; pensons et passons ; aux choses fraiches ; pagees ; datees ; et non anti datees ; notre cv actuel ; est debordant ; varie ; de choses de fait reel ; negatif ; positif : enigmatique ; meme virtuel ; mais de notre epoque ; notre pensee ; notre optique ; doivent enpreinter ; comme autouroute ; l internet ; pour pouvoir ; voyager ; et faire voyager ; et meme communiquer ; ce qui n est encore ; arrive ; dans cetains tetes ; mais tjs est il ; que nous serons tjs fideles ; aux ecrits de l autre sciecle ; qu avec ; l esquels ; nous essayons ; de combler ; notre vide absolu. hommage a = KATEB YACINE ; MOULOUD MAMEURI ; MOULOUD FERAOUN ; MALEK HADDED ; etc ; (...)
zomina :
@ Eraser, C’est tellement touchant et magnifique. Thank you so much for sharing this precious video. A real masterpiece.
IZORAN :
A Eraser,merci pour le lien.
merouche charaf eddine :
ya til des juifs qui vive a sétif en algérie 2013 c’est pas une blague ni du théatre algérois merçie je suis de st jean de maurienne en savoie -françe
Commentaire n°171315 :
@MEROUCHE ; oui ; je vois que votre flair ; est bien developpe je vous subjere de boucher vos narines qd atterissez a setif ya ould lbled

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus