Accueil > Culture >

Benjamin Stora pour le "déverrouillage" du débat sur la colonisation française en Algérie

samedi 6 avril 2013, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

L’historien Benjamin Stora s’est prononcé, samedi à Sétif, en faveur de l’ouverture des archives et le-déverrouillage" du débat sur la colonisation française en Algérie, notamment concernant des sujets-aussi importants" que les expérimentations nucléaires, les mines antipersonnel, les disparus algériens pendant la bataille d’Alger ou encore l’utilisation du napalm.

S’exprimant à la maison de la Culture Houari-Boumediene, à l’invitation de l’Association des anciens élèves des lycées Mohamed-Kerouani et Malika-Gaïd, l’auteur de-La gangrène et l’oubli" et d’une quarantaine d’ouvrages sur la guerre de libération et le mouvement national en Algérie, a considéré que l’"on assiste, de nouveau, à un verrouillage du débat sur l’histoire de la présence française en Algérie".

Un verrouillage qu’il attribue spécifiquement au-discours prononcé à Toulon (France) par l’ancien président français Nicolas Sarkozy" (le 25 septembre 2008, ndlr), ainsi qu’à la loi du 24 février 2005 qui fait état d’un-bilan positif" de la colonisation.

M. Stora a écarté la possibilité, à l’heure actuelle, d’envisager une-histoire commune", écrite par les Algériens et les Français, comme cela s’est fait entre l’Allemagne et la France, soulignant à ce propos que les deux pays n’entretiennent pas les mêmes rapports à cette histoire, et qu’il y a un-décalage net" dans la commémoration des dates.

L’historien français a expliqué, dans ce contexte, que pour le côté français, le 19 mars 1962 représente-la fin d’une histoire, la France perdant l’Algérie qui constituait le centre de l’empire colonial, une colonie de peuplement qui devait rester +éternellement+ attachée à elle, alors que pour les Algériens le cessez-le-feu marque le début d’une histoire, celle de la reconstruction de l’Etat-nation, c’est le début de la liberté, aboutissement d’un long processus de résistances et de luttes". Abordant le processus de réappropriation des Algériens de leur histoire, M. Stora a rappelé que durant cette première période d’indépendance,-la priorité a été donnée à l’affirmation historique de l’unité de la nation, sans se soucier de la diversité des acteurs du mouvement national et de la guerre d’indépendance, ni du pluralisme qui avait caractérisé ce mouvement".

Il a cité les historiens, chercheurs et écrivains, tels que Mohamed Harbi, Mahfoud Kaddache, Mohamed Teguia, Slimane Cheikh qui ont apporté très tôt des contributions et ont réalisé des travaux ayant permis de dépasser une-vision simplifiée" de l’histoire nationale, ouvrant la voie au retour de figures historiques, longtemps occultées, notamment Messali Hadj et Ferhat Abbas.

M. Stora a, dans ce contexte, mis en exergue le rôle de la presse algérienne, depuis l’instauration du pluralisme, dans la promotion du débat sur l’histoire, soulignant également l’importance des publications de nombreux témoignages d’acteurs qui apportent-de la matière" pour l’écriture de l’histoire et nourrissent les travaux des historiens.


Partager cet article :
25 commentaire(s) publié(s)
Nagib :
M. Stora, Lors de la projection d’un film à la maison de la culture sur le 08 mai 1945 réalisé par l’Université en 1991 à laquelle vous aviez assistée, vous n’étiez pas daccord avec le titre qui en a été donnée Images d’un génocide, alors que c’en était un. Que diriez-vous maintennant ? Faut reconnaître que vous avez pris depuis fort longtemps des positions très, très courageuses à l’égard de la guerre de libération et de la colonisation Faut aussi dire que dans les moments très sombres ou beaucoup d ’amis et même de nationaux avaient déserté les salles de conférences et les campus, vous, vous aviez toujours répondu présent sans aucune contrepartie si ce n’est celle de la vérité et de l’amitié que n’avez jamais cessé de manifester à l’égard du peuple algérien. Merci C’est en votre honneur (...)
Staïfi ordinaire :
A Sétif Info Pouvez-vous SVP nous retranscrire la conférence de Benjamin Stora ? soit par écrit en PDF (si possible) soit en MP3 (audio) soit en MP4 (audio-vidéo) MERCI !
Commentaire n°180075 :
Monsieur STORA Connaissez vous le CHAHID SAAL BOUZID et les condmnés à mort setifien des événements du 8 mi 45 , comme SAADI BOURAS , HAMDA NOUI ETC ...
c-slimane :
J’ai assisté à la conférence. M. Stora était égal à lui-même. Ce qui m’a révolté ce sont ces parvenus, digne représentantants de ce système pourri qui nous gouverne, qui demandaient repentance et jouaient à la vierge éffarouchée alors qu’eux, depuis toujours, ils ont fait subir à leur peuple, à leur jeunesse surtout, et continuent de le faire chaque jour que Dieu fait, chacun à son niveau, à partir de leurs bureaux capitonnés, les pires affres, pires que celles dont s’était rendu coupable le système colonial à l’égard de ce pauvre peuple. C-Slimane
Djafari :
Monsieur Stora, D’une ambivalence à l’autre. Le déverrouillage de l’histoire entre la France et l’Algérie se heurte nécessairement à tous les tabous des uns et aux totems des autres. D’une part, au moins, la honte d’avoir asservi tout un peuple et tout un territoire 5 fois plus vaste que le sien, quand on se réclame d’une Révolution grandiose ! Par ailleurs, le malaise pour l’accusateur d’avoir bafoué les valeurs pour lesquelles il s’est soulevé. Il s’est battu contre l’oppression et l’a réinfligée à son peuple par une dictature des plus paternalistes, le privant ainsi, de toutes formes de libertés politiques avec toutes les conséquences négatives que nous vivons aujourd’hui. A quand la seconde indépendance, non violente, qui replacera l’histoire dans sa trajectoire authentique en rendant son indépendance à l’Indépendance ? Avec tous mes remerciements et (...)
Ma :
J’ai assiste a la conference.Je n’ai rien compris a ce qui est rapporte par l’article...Rien. Par contre j’aurais voulu connaitre plus de choses a propos de l’acte colonial de deculturation,de noms patronimyques parfois indescents qui ont separes des membres de la meme familles,des freres,et cette origine que beaucoup de gens evoquent,seqia el hamra,oued eddhahab..Qui peut m’aider a y voir clair ? Merci infiniment.
STAIFI extraordinaire :
Je veux aussi avoir cette conférence soit en PDF ou en MP3 ou MP4 et merci
Commentaire n°180140 :
je crois que beaucoup de personnes attendent un peu trop de B. Stora B.Stora est juste un historien or un historien ne peut détenir qu’une part de vérité,il ne détient pas la Vérité or beaucoup d’internautes attendent de lui qu’il porte le fardeau du colonialisme (repentance,reconnaissance du génocide du 08 mai 45,,la connaissance de tel et tel chahid,,la déculturation,l’altération des noms patronimyques,les origines (seqia el hamar) de certaines personnes.....) ce n’est pas son role son role est d’etudier et de rapporter des faits passés ,de les catégoriser et d’en proposer une interprétation équilibréé et justifiee par des sources (wikipedia) comme chez beaucoup d’historiens,une part d’objectivité et une part de subjectivité donc si l’on s’interesse à l’histoire,il faut lire plusieurs historiens (y compris ceux que l’on n’aime pas)il faut lire le meme evenement écrit par les différents protagonistes (meme ceux que l’on n’aime pas) ce n’est qu’ainsi que l’on se rapproche de la vérité (...)
curiosity :
Salam voici une vidéo trouvée sur youtube de Benjamin Stora à sétif le 06 avril 2013 Merci à celui qui l’a posté. http://www.youtube.com/watch?v=qKjaSh9uc0M
Ataturk :
une très bonne conférence .Mr Stora s’est montré très pédagogue et bien patient quant aux questions répétitives sur la fameuse repentance.Je comprends et mesure les difficultés,douleurs et souffrances du peuple algérien mais a-t-on une seule pris en compte les souffrances des familles des appelés français qui n’étaient une armée professionnelle ? l’Indochine et d’autres colonies françaises ont dépassé cette rancune car leurs gouvernements respectifs ont pensé plus à l’avenir de leurs pays qu’au fait de ressasser le passé .
bouandas :
mr stora est venu en tant que grand specialiste de lhistoire dalgerie et non comme representant de letat francais a qui on a demande des comptes et repentance.il a etait direct .franc et loyal et de grande honnetete intelectuelle.je salue mrs slimane roumili et faycal ouaret pour leurs interventions.
LUMIERE FRERES :
imaginez demain pour mieux vivre la ville une publicité certainement pas gratuite de cette entreprise privée BElux, quE fait-elle là ? Juste derriere le podum. Benjamin venu de paris en est actionnaire ou bien son camarade d’a coté venu d’Alger ? et si c’etait un slogan imaginez hier, pour mieux vivre demain dans la ville du 08 mai 45
AM :
Pourquoi parler de repentance et poser ce problème à Benjamin Stora maintenant ??? Benjamin Stora,est un historien spécialisé dans l’histoire du Maghreb contemporain, l’Algérie coloniale, les guerres de décolonisation et l’immigration en France,laissons travailler ce spécialiste, quant à nous, citoyens algériens,nous devons exiger des autorités françaises qu’elles reconnaissent d’abord ce qui a été commis. Laissons aussi les historiens écrire l’histoire et les politiques des deux rives ne devraient pas se mêler et ni les influencer . A mon avis,la repentance n’est donc pas indispensable, elle se fera ou non mais la reconnaissance en revanche des crimes perpétrés par la France à l’Algérie est une étape bien plus importante. Depuis quelques années,la repentance est devenue un « fonds commerce » pour les uns et pour les autres et un frein à l’histoire et aussi aux relations qui lient nos deux pays. AM de (...)
samia :
je n’ai pas eu la chance d’assister à la confèrence, mais je me demande une chose ou est la fondation du 8 mai 1945, aucune réaction c’est malheureux, si c’étais boukherissa kheiredine......................
Rien de rien :
Soyons un chouia sincère : Ni l’ancien ni l’actuel n’ont réalisé quelque chose de louable qui mérite d’être citée Ils sont là pour la galerie. Boukhrissa ( Allahyarahmou) n’a rien fait. Allez questionner ceux qui se sont battus un certain 8 Mai 1945. Eux seuls, ils savent quelque chose. Un jour viendra ou ils seront vraiment représentés
Commentaire n°180506 :
JE DÉFIE QUICONQUE ME DIRA,QU’IL VA OBTENIR UN VISA DE L’ÉTAT SIONISTE POUR ALLER VOIR SES FRERES PALESTINIENS OU ALLER A MASJID AL QOBA -AL QODS POUR FAIRE SALAT DANS LE TROISIEME LIEU SAINT DE L’ISLAM. CONTRAIREMENT A CET MARIONETTE QUI EST VENU ,HÉBERGÉ,NOURRIT.........AVEC L’ARGENT DES CONTRIBUABLES -MALHEURESEMENT L’ARGENT D’EL JAZAIR C’EST LES AUTRES QUI EN PROFITENT-MAIS IL VIENDRA LE JOUR INCHAALLAH OU CHACUN DE NOUS VA RENDRE DES COMPTES . SI VOUS AVEZ BEAUCOUPS DE CHANCE A ARRIVER A L’AEROPORT DE L’ÉTAT SIONISTE VOUS SEREZ REFFOULÉ AU PROCHAIN DÉPART. CELA NE SERT A RIEN DE LECHER LES PIEDS. SALAM ALA MAN ITABAA AL HODA
Commentaire n°180570 :
vous invitez un étranger pour vous apprendre l’histoire de l’Algérie ? ou sont nos historiens ?? Qu’est ce qu’il peut vous rapporter ce monsieur Storra, que vous Idolez ???
Commentaire n°180586 :
@9 avril 2013 10:29 arretez de dire n’importe quoi ;le savoir n’a pas de frontières l’histoire de l’algérie ne nous appartient pas exclusivement,elle appartient à l’humanité entière personne n’idole B.Stora mais il a le mérite d’écrire et il en a tout à fait le droit rien ne vous empeche d’en faire autant vous pouvez écrire sur l’histoire de l’algérie,de la finlande,du botswana ou de la papouasie vous pouvez meme réécrire l’histoire,la réviser c’est votre droit le plus absolu mais arretez de dénigrer faites,travaillez,produisez,refléchissez,contribuez,éditez
Commentaire n°180619 :
@ CE 9 AVRIL 13:52. C’EST TOI QUI ARRETE DE DIRE N’IMPORTE QUOI. LE SAVOIR N’A PAS DE FRONTIÉRE DANS LA SCIENCE EXACTE TELS QUE LA MEDECINE,LA PHYSIQUE,LA CHIMIE.....MAIS PAS DANS L’ÉCRITURE DE L’HISTOIRE COMME LE NOTRE,ÉTANT DONNÉ QUE LES ARCHIVES ONT ÉTÉS DÉTRUITES,FALSIFIÉS.......COMME L’AFFAIRE DES ANCIENS MOUDJAHIDINES-40 ou 50 MILLES FAUX MOUJAHIDS- JE VOUS INFORME QUE L’ALGÉRIE APPARTIENT PREMIÉREMENT EXCLUSIVEMENT EN PRIORITÉ A TOUT LES ALGÉRIENS,ENSUITE ELLE APPARTIENT A LA NATION MUSULMANE POINT FINAL. VOTRE stora,IL N’A QU’A ÉCRIRE LES GÉNOCIDE COMMIS PAR SON PEUPLE A L’ENCONTRE DES PALESTINIENS-SANS PARLER DES ASSASSINATS EXTRA JUDICIAIRE COMMISES PAR LE MOSSAD etc ect ect EN CE QUI CONCERNE LA FINLANDE,ELLE A SA PREMIERE NATION LES SAAMIS ET LES FINNO OUGRIEN,QUANT AU PEUPLE DU BOTSWANA,IL A SON PEUPLE QUI EST -LES BOTSWANI,LES SAN,LESBAKALANGA....-JE NE PEUX PAS LEURS APPRENDRE LEURS HISTOIRE QUI LES CONCERNE,REVENANT AU PEUPLE DE LA PAPOUASIE LES PAPOUS. SALAM ALA MAN ITABAA AL (...)
réponse :
De nos jours, en France, le nombre de Franco-Algériens est bien plus élevé que durant la colonisation… C’est un véritable retournement de l’histoire. Il en est de même de l’apprentissage du français en Algérie, laissant les Algériens dans leur ignorance. ’’Gilbert Meynier’’ Pour avancer, il faut avoir des hommes ayant le sens profond et séculaire de l’Etat. Malheureusement, ces hommes font défaut en algérie actuellement.Il est grand temps pour les historiens et les universitaires algeriens d’ouvrir ces chantiers mémoriels . L’association des anciens du lycée kerouani (albertini) ?? QUEL MASCARADE ?, faite appel alors aux colons qui ont étudié dans ce lycée et payez leur le voyage, ils vous parleront de l’histoire de l’algerie. enfin, je vous suggere de nous inviter cheba zehouania, pour nous parler du patimoine algérien. enfin je vous invite à lire : Histoire de l’Algérie à la période coloniale, 1830-1962 Sous la direction de Abderrahmane Bouchene, Jean-Pierre Peyroulou, Ouanassa Siari Tengour et Sylvie (...)
Commentaire n°180717 :
Okay, à part quelques’une des interventions de l’assistance la majorité étaient à coté de la plaque omettant l’intitulé de la conférence, y’en eu même une pas vraiment innocente précisément la dernière, je dirais plutôt politicienne, même si le bonhomme avait essayé de la maquillée après avoir raté son show on se postant sur la scène. Je n’ai jamais pu suivre la matière Histoire durant tout mon cursus scolaire, ca avait un goût répulsif du coup de rejet. Mais bien plus tard que je me suis penché dessus, après 88, le foisonnement de la presse on est pour beaucoup et le Net a fait le reste 10 ans plus tard. Notre histoire officielle est minée de bobards. Sur la photos de l’article l’ami de longue halène de M. Stora est comme indésirable et portant il a eu à intervenir, faire le modérateur et même donner des lignes de conduite de ce que devrait être notre pensés pour écrire notre présente histoire. J’ai cru lire même un article sulfureux à son égard dans la presse, d’un certain professeur... il le reconnaîtra (...)
ali zine :
Les types qui demandent la repentence, on se demande qu’est-ce qu’ils veulent vraiment. Le FLN a arraché l’indépendance en combattant les français et en instaurant la terreur, son programme n’a jamais été la démocratie, mais le pouvoir par la force. D’autres dirigeants algériens voulaient une Algérie forte, démocratique, prospère. Ceux là ont été vaincus et écartés, ils n’ont pas droit à la parole.Le FLN est contre le pluralisme depuis sa naissance jusqu’à maintenant. Il a détruit les richesses de l’Algérie, sa culture, ses compétences. Il a fait fuire beaucoup de gens, les meilleurs, il a ouvert la voie, aux ignorants qui commandent les compétences, aux corrompus qui ne croient qu’à la corruption. Le nationalisme FLN c’est le principe de Djeha, on luit dit le village brûle, il répond pourvu que ma maison brûle, on lui dit ta maison brûle, il répond, pourvu que ma tête soit épargné. C’est l’irresponsabilité et l’égoisme, la seule culture qu’il a semé.il a rendu mauvais les algériens, qui étaient autrefois généreux (...)
Qu’importe :
Le pouvoir Algérien et son système fait de mépris , lui ,devrait faire oeuvre de repentance envers son peuple . On se trompe de cible je crois .
Ali Abdelfettah :
On s’en fout de l’Etat sioniste et des juifs, Stora est un historien, on veut l’écouter et lui poser des questions, nous dépensons de l’argent pour l’inviter, c’est une bonne chose. Y’en a marre des discours nationalistes creux. Mais regardez ce que font les pays du Golfe à la Syrie, hypoctites que vous êtes. En 1830 aucun pays musulman n’a bougé le petit doigt lorsque l’Algérie a été envahie. Même pas la Turquie qui a ramassé des riches incroyables grâce aux beylick d’Algérie et à la course d’Alger. Dans les années 1990, tout le monde était content que l’Algérie soit à feu et à sang. Je suis pour Bouteflika qui a dit que l’Algérie appartient à tous les algériens, nationalistes, isilamistes, berbéristes, laïques, ouvrez les oreilles et les yeux ignorants, les nations fortes ne tombent pas dans le piège des idéologies, car ont peut unir une société autour de l’intérêt commun, pas autour d’un parti. Chacun veut son parti unique pour casser l’unité des algériens. Réflechissez et avancez ya sahbi, les idées qui nous ont (...)
la libellule :
Dès que tu fourre de la religion, du nationalisme, et a tenir un discours ethnique de race supérieure, tu ne fais plus dans l’humanisme mais dans le racisme de caniveau, ou de latrines en restant poli. Le nationalisme à 2 dinars est en train de bouffer l’Algérie. Tant que l’Algérie ne mettra pas son histoire, ses martyrs et tout le tralala au même niveau que l’histoire ou que des martyrs des autres nations sans afficher son éternelle fatuité, son éternelle arrogance et son mépris plus que méprisable, tant qu’elle ne ravalera pas sa haine viscérale et revancharde l’Algérie continuera a trainer au bas de toit les classements internationaux. Peu fréquentable. Peu attractive. Peu lisible. Peu, peu peu.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus