Accueil > Santé >

Journée internationale d’urologie pédiatrique

dimanche 7 avril 2013, écrit par : F. Senoussaoui, mis en ligne par : Boutebna N.

Le 31ème congrès de chirurgie pédiatrique s’est tenu hier et avant-hier à L’auditorium Mouloud Kacem Nait Belkacem de l’université Ferhat Abbès de Sétif. Pas moins de 450 professeurs spécialistes en pédiatrie ainsi que des généralistes s’occupant de la santé des enfants ont pris part à la manifestation scientifique qui a été rehaussée par la participation d’imminents experts de renommée mondiale venus de France d’Italie et de Tunisie et des quatre coins du pays.

En effet, la sixième journée d’urologie pédiatrique de Sétif a été aussi une opportunité pour tirer la sonnette d’alarme quant au retard enregistré dans la réalisation d’un hôpital spécialisé dans la chirurgie pédiatrique à Sétif et dont l’enveloppe financière a été dégagée depuis plus de cinq ans. « Cela fait plusieurs années que nous attendons le lancement des travaux de réalisation d’un bloc de chirurgie infantile destiné à la chirurgie et à l’anesthésie pédiatrique .Nous interpellons les responsables au niveau du ministère pour activer les procédures et mettre fin à ce retard qui perdure ».Nous a déclaré le Pr Z. Soualili, chargé de la communication de la journée d’urologie. Par ailleurs, notre interlocuteur, chef de service de la chirurgie infantile a indiqué à Liberté qu’outre la formation médicale continue, l’objectif de la journée est de dégager, à travers les débats, des « algorithmes » pratiques et adaptés au terrain pour une meilleure prise en charge des enfants atteints de troubles urinaires. Selon le professeur Soualili, le reflux vésico- urétéral est la première malformation urinaire chez l’enfant qui pose des problèmes à l’âge adulte, cependant elle est insuffisamment dépistée. « Plus de 1/3 des dialysés ont souffert de mal formation urinaire qui sont passées inaperçues durant leur enfance. Pis encore, il est à souligner aussi que les dysfonctionnements vésico - sphinctériens qui constituent un grand problème de santé sont encore méconnus par la plupart des généralistes. Nous allons œuvrer à mettre en place des réseaux afin d’améliorer la prise en charge des enfants souffrant de cette pathologie ».

Renchérit le Pr Soualili.Il est à noter que le Pr Pierre Mouriquand de l’hôpital mère- enfant de Lyon (France a présenté une synthèse sur l’approche des dysfonctionnements vésico-sphinctériens de l’enfant. Quant au Pr Djijeli de l’hopital Belfort d’Alger,il a présenté « La prise en charge thérapeutique des dysfonctionnement mictionnels du bas appareil urinaire de l’enfant » .Le Pr Hidouri du CHU de Monastir en Tunisie a présenté l’étiologie des dysfonctionnement vésico-sphinctériens chez l’enfant .Il est à souligner que le comité d’organisation présidé par le Pr Souhem Touabti a concocté un programme riche ,dense et varié de 52 communications orales et 47 posters.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus