Accueil > Culture >

« Djebal Tafet » en vente dédicace au salon du livre de Sétif

mercredi 8 mai 2013, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

« DJEBEL TAFAT, Bougaâ de 1830 à 1932. Histoire et légendes », un livre paru récemment aux Éditions Dahlab est sur les étalages du salon du livre de Sétif du 8 au 15 mai.

Son auteur, Saad Taklit y sera présent ce jeudi de 14h au 19h pour la vente avec dédicaces.

Ce livre est décliné sous une forme romancée, à travers une narration simple mais combien prenante, traite du quotidien d’un village et l’histoire d’une famille sous la colonisation française de 1830 à 1962. C’est aussi histoire du village de Lafayette, actuellement Bougaâ .Ce village de l’époque coloniale, comme il en existe des milliers, est situé à l’Ouest de Sétif. Il est niché au pied du mont TAFAT qui domine la riche vallée du Moulalou .C’est dans ce village au nom mythique que se disputent la réalité et la légende. Le titre en lui-même est évocateur signifiant la lumière en berbère, .Ce livre fascine, enchante et envoûte à la fois. L’auteur ,dont le crayon s’est pour la circonstance transformé en pinceau, dépeint un tableau et une fresque d’une rare sensibilité à travers une chronique décrivant les hauts et les bas ,les joies et les malheurs, les rires et les anecdotes et les difficultés d’une vie quotidienne où se nouent parfois de drames des mœurs de l’époque ,dans ce village durant la période coloniale de 1830 à 1962.


Partager cet article :
19 commentaire(s) publié(s)
taklit de bougaa :
jespere que mon cousin na pas oublie le medecin de notre village docteur lucien aouizrat qui malgre les atrocites de la guerre et tous les risques pour sa vie a continue a prodiguer les soins pour toute la population meme apres lindependance.
A A Bougaa :
MERCI Mr TAKLIT SAAD DE CE LIVRE QUI PARLE D UNE REGION OUBLIEE
Commentaire n°186687 :
tu n’as qu’à acheter et lire le livre cherson cousin pour avoir droit à la réponse que vous attendez.Par ce geste vous contribuerez à améliorer le lectorat et la diffusion du livre.
Allah Idjib El Khir :
Je cours acheter ce livre. Bougaâ et Hammam Guergour sont les endroits qui me sont les plus chers.
Commentaire n°186741 :
ça devrait encourager nos poètes à écrire sur les événements du 8 mai 1945 et recenser tous les faits d’arme.
taklit de bougaa :
a notre cher anonyme jacheterais volontier ce livre malheureusement je suis loin de mon pays mes pensees vont en ce mai a tous nos martyres.
Commentaire n°186779 :
j’aimerai bien connaitre son prix
momo :
djebel tafat sa faut dire la montagne de lumière en kabyle le mot tafat si ( lumière )
youcef ayadi :
enfin quelqu’un qui sort l’histiore de bougaa a la lumiere,,,merci infiniment dans l’epoire de lire ce livre bien tot
taklit de bougaa :
a lanonyme qui critique lauteur pour avoir vecu dans differentes villes et en france je narrive pas a trouver de liens avec le roman.elevez le niveau svp je peux vous citez un exemple parmi tant dautres notre grand mohamed dib .ne a tlemcene a ecrit sur tlemcene a vecut en france .mort en france et enterre a sa demande en france.
belqiss :
qu’on vive ici ou ailleurs , n’avons nous pas toujours en nous un coin que nous conservons précieusement et qui est notre origine et surtout l’endroit ou nous avons grandi ... j’ai eu le plaisir de rencontrer aujourd’hui l’écrivain et je peux dire que c’est un Monsieur ...même si je n’ai partagé avec lui qu’un court instant ... écrire c’est partager et surtout faire découvrir ... cette foire du livre de sétif m’a agréablement surprise ! enfin !!!!!!!!!! les stands n’étaient pas noyés par les livres de cuisine ! dieu merci ! même la bande dessinée Made in dialna est présente et il y a de la lecture pour tous ...allez y ça vaut le détour , mais prenez avec vous de bouteille d’eau , vous risquez d’avoir très chaud sous le grand chapiteau ..
ratiba :
En effet, j’ai été agréablement surpris par comme vous dites ce monsieur ; en effet je suis fier de voir qu’il reste encore des hommes de cette trempe dans notre pays. Pour la vie privée de ce monsieur mais que cela peut bien importer ! Je suis outré par le manque de la présence des écoliers , où sont les responsables de l’école public, privée , accompagnés de leur chérubins ? Il n’y a vraiment que l’argent qui les intéressent ?? Une manière d’encourager les jeunes à lire !!!!!!!Faites des efforts au lieu de penser au compte bancaire !!!
Djamel TAKLIT :
A Monsieur l’anonyme, Je suis sincèrement touché par votre intérêt quant au parcours de mon père ! en effet, vous êtes plus au courant que moi, son propre fils, concernant ces fameux papiers français ! à moins que vous soyez le Préfet qui lui a délivré ces documents ? (cela dit, il y a peu de chances vu votre niveau !) , au passage, vous oubliez sa contribution et ses sacrifices pour l’état algérien en tant que cadre de la nation, et qui l’ont poussé au passage à quitter sa région natale, toutes ces années où il a su rester intègre, droit et fidèle aux valeurs du 1 Novembre 54, ce qui est nullement votre cas, du moins intellectuellement vu que vous n’avez même pas eu le courage de mettre votre nom... Respectueusement.
Commentaire n°187012 :
le prix du livre est-il à la portée de tous ?
belqiss :
chacun de son côté peut évaluer le prix d’un livre selon sa culture ...il y a ceux qui pour la galerie achètent ces fameux livres reliés qui orneront la bibliothèque de leur salon et qu’ils ne liront jamais donc il y mettra le prix ...il y a celui qui ne chipotera pas sur le prix quand le livre l’interesse vraiment , et imaginez que ce livre ne coutera que quelques dinars , vous mêmes vous vous direz , ça doit pas être fameux à ce prix la ....nous en sommes arrivés hélas à aligner un livre à une marchandise .... imaginez les heures de travail pour éditer un livre ....au prix ou est le kilo d’oignons , alors oui ! ce livre est à la portée de tous !
ameynut :
Je suis intéressé de lire ce livre afin de connaitre un peu l’histoire de cette région de Bougaa ex : Lafayette.Djebel Tafat veut dire en kabyle adrar n’tafat
setifis19 :
avec tous mes respects envers les lecteurs et les participants à ce forum, le nom de ce livre réveille en moi un le souvenir d’un ancien participant à divers forum sur ce site que je lisais avec un grand intérêt ses réflexions, il s’appelait tafet19, que je regrette sa disparition en espérant qu’il est en bonne santé. j’étais un adepte de Hammam Guergour depuis mon jeune age, l’époque ou on péchait le barbot dans sa rivière, je lirai ce livre avec un petit pincement au cœur du bon vieux temps
nour :
للتوضيح فقط ، الكاتب السيد ساعد تاكليت إبن الشهيد الطيب تاكليت ، وهو إسم متوسطة ببوقاعة
nour :
لمن لا يعرف ساعد تاكليت فهو إبن شهيد ، المدعو الطـيبب تاكليت هناك متوسطة ببوقاعة تحمل هذا الإسم

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus