Accueil > Culture >

L’artiste Hachemi Ameur expose ses Miniatures à Sétif

dimanche 21 juillet 2013, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

La salle des fêtes de l’APC de Sétif accueille à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 25 juillet 2013, après les prières de Tarawih, l’exposition du peintre-miniaturiste-enlumineur algérien Hachemi Ameur.

Les passionnés de cet art découvriront un artiste qui a révolutionné les arts musulmans et les a introduits dans la modernité. Il a changé le style et les techniques des arts islamiques avec une vision modernes et vivaces. Ces œuvres se distinguent d’ailleurs par une précision hors normes et par une esquisse d’un patrimoine ancestral.

Mr Ameur est le directeur de l’école régionale des beaux-arts de Mostaganem. Il ne cesse pas pour autant de sillonner les plus grandes villes du pays pour montrer à travers ces œuvres le génie des artistes algériens et leur conception de la beauté.

Hachemi Ameur est né en 1959 à Hadjout dans la wilaya de Tipaza. Il se découvre, dès son plus jeune âge, une passion très forte pour la peinture, et effectue ses classes régulièrement à l’Ecole supérieure des beaux-arts d’Alger de 1981 à 1985.*

Témoin de son temps, il devient rapidement le chef de file d’une conception à la fois classique et moderne de la peinture arabo-musulmane, la néo-miniature. Apprécié tant à Washington qu’à Varsovie ou à Pékin, cet artiste iconoclaste est d’une prolificité prodigieuse.

Ses œuvres transcrivent l’âpre quotidienneté de ses contemporains. En transgressant les dogmes, il réussit l’exploit de révolutionner un genre pictural entièrement centré sur les signes en un genre qui investit et mobilise le symbole et la métaphore.

*- Le Midi Libre du 25 Octobre 2011


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
all92 :
pour compléter l article. http://www.hachemiameur.net/
hamid19 :
Depuis deux jours aucun commentaire sur l’exposition du peintre-miniaturiste-enlumineur ALGERIEN Hachemi Ameur !!!! ça me rappelle la réaction d’Abdelkader Alloula après avoir joué sa pièce théâtrale le Monologue de gogole en disant au publique averti : Sétif manque de réalité Culturelle..ça me rappelle aussi la remarque d’un respectable responsable qui disait que Sétif est une ville de business..Je dirait moi aussi : Qui connait les talents Sétifiens marginalisés tel que le poète Said Zellagui , l’artiste Kamel Souissi..Yacine deradra,le cineaste Bouamari...qui connait La grotte de l’araignée..L’énigme du gaucher de l’ecrivain Sétifien Abdelkader Bekkar..La Bataille de Setif d’abdelkader Benarab..ou la bande-dessinée : M’quidech : d’Abderrahmane Madoui.. et la liste est longue..Je dirais aussi NUL n’est PROPHÈTE dans son PAYS.... Notamment à (...)
ant Noir c’est noir :
Hamid19 Je me suis fait la même réflexion : aucun commentaire dès qu’il s’agit de culture, sétifienne ou non, à part interdire la musique... y compris algérienne dans une discussion vaine et stérile. Oui le marasme culturel dans lequel nous baignons, dans lequel nos jeunes et moins jeunes ont été plongés depuis l’école est le reflet de l’insignifiance de nos capacités à créer, à inventer, à innover ou à même à perpétuer ce qui a été fait dans la culture plurielle. Encore heureux que quelques-uns comme ce monsieur Hachemi Ameur ne se découragent pas et continuent à faire du beau. On ne peut que leur dire merci en attendant l’essor vers la libre expression et la libre création.
Commentaire n°200856 :
@hamid19 & noir c’est noir en effet il y a de moins en moins de commentaires sur les sujets cukturels les internautes les plus interessants,les plus cultivés,les plus tolérants n’interviennent plus sur ce site car sétif info a été investi par les super musulmans donneurs de leçons en effet quel que soit le sujet abordé,ils interviennent avec leur ignorance,leur intolérance,leur secheresse d’esprit à vous balancer leur fetwas,leurs interdits,leurs harams/hallal leur terrorisme intellectuel a fait que les meilleurs internautes se sont retirés et ont laissé la place aux petits karadaoui
Commentaire n°200889 :
@ 23 juillet .Il ne faut pas mettre tout le monde monde dans le même sac,les internautes sont libre ;et vous êtes pas le plus intelligent de sétif et qui a tout compris
hamid19 :
@ l’anonyme du 23 juillet 2013, 14:32 L’extrémisme à Sétif n’est qu’une vague passagère à savoir ;l’extrémisme régional,religieux, linguistique ou culturel..Sétif des 12 tribus + 1 qui ont enrichis l’espace culturel des ameurs et en même temps devenues une épine dans la gorge coloniale,qui l a taxés de Zone turbulente..Sétif qui disposait de la place de la coexistence pacifique lors de l’occupation coloniale laquelle,après l’indépendance Nationale,est devenue un symbole purement Nationaliste,Sétif qui a uni le Religieux modéré et NationalisteBachir El Ibrahimi et le Moderniste démocrate et Nationaliste Ferhat Abbas et le syndicaliste indépendantiste et Nationaliste Messali el Hadj à travers le manifeste de 1943..Sétif du bérbère islamiste fodhil el ouertilani le rédacteur de la constitution du Yemen..Sétif du gauchiste Abdelhamid benzine..Sétif du libéraliste Ferhat Abbas..Sétif de la richesse culturelle Bébéro-Arabo-Musulmane ouverte vers la civilisation et la modernité..Sétif le carrefour (...)
Noir c’est noir :
Hamid19 Il ne s’agit pas de dénier à Sétif un PASSE comme vous le résumez si bien à la fois nationaliste et varié, c’est ce qui fait la force d’une région mais aussi de toute une nation mais de parler d’AUJOURD’UI : de ce phénomène plus qu’ inquiétant de voir comment la culture plurielle est assassinée. Par culture il faut entendre la littérature, la philosophie, les langues, le théâtre, le cinéma, la musique, la danse, les arts plastiques.. tout ce qui fait la richesse d’un peuple et sa grandeur .. qui sont petit à petit ramenés à leur portion congrue, marginalisés par manque de moyens - volontairement il faut en être convaincu - la culture se résumant à des discours religieux orientés côté Golfe arabique par lesquels tout devient haram y compris d’écouter de la musique châabi qui fait quand même partie de notre patrimoine culturel - ne parlons pas de musique occidentale fût-elle celle de Mozart ! - remarquez que nos grands esprits ne savent même pas QUI fut Mozart ! Inutile de revenir sur le débat (...)
s :
En attendant personne ne parle de l’artiste hachemi bonne courage la lui,dur dur d ’être artiste.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus