Accueil > Santé >

9ème Journée médicale de psychiatrie de Sétif

jeudi 24 octobre 2013, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Les participants à la 9ème Journée médicale de psychiatrie de Sétif, ouverte jeudi à l’école paramédicale de la ville, ont mis l’accent sur la nécessité de-dépister à temps et de traiter les cas de dépression nerveuse pour prévenir le suicide".

Pour le Dr Mourad Senna, chef de service à la Direction de la santé de la wilaya, le suicide est souvent le résultat d’un état dépressif non traité.

"La plupart des cas enregistrés, dans la wilaya de Sétif ou à l’échelle nationale, ont des causes psychologiques non prises en charge", a-t-il relevé.

Les premiers signes de dépression indiquent, selon ce praticien, que le sujet est-en train de perdre l’envie de vivre", ce qui nécessite, selon lui,-une intervention d’aide médicale pour éviter une issue fatale".

En l’absence de données fiables sur les dépressions nerveuses, dans la wilaya de Sétif, le Dr Senna estime qu’une telle pathologie-ne suscite pas, en soi, d’inquiétude si elle est dépistée et traitée à temps".

Les participants à cette rencontre ont recommandé la multiplication des actions de sensibilisation par des spécialistes en direction, en particulier, des adolescents dont les comportements et les propos doivent attirer l’attention.

Ils ont également préconisé la formation continue pour les médecins et les spécialistes qui doivent s’informer des nouvelles connaissances à l’échelle nationale et internationale.

Cette rencontre d’une journée, initiée par la Direction de la santé et la population, a été animée par des médecins spécialistes, ainsi que par des paramédicaux venus des wilayas de Sétif, de Constantine, de Béjaïa, de Tizi-Ouzou et de Blida.


Partager cet article :
20 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°207436 :
Vu que les Algériens sont tous plus ou moins foolish ils ont du pain sur la planche !
gamez nacer :
le niveau est tellement relevé que l,article assimile un psychologue a un medecin
stasi :
Je remercie ce Dr Sena qui est un professeur oubien maitre de conférence en psychiatrie à la faculté de médecine oubien à Ain Abessa ( car je n’ai jamais entendu parler de ce DR en psychiatrie) pour avoir organisé cette manifestation.
omar :
Statistiquement les affections psychiatriques en Algérie sont stables et concordent avec les taux moyens observés dans le monde. Il n’y a pas de spécificité algérienne, seul le mode d’expression diffère, cela est dû à la spécificité culturelle qui elle existe. En ce concerne le suicide, il est rare que le projet suicidaire soit interrompue par la prise en charge précoce, les velléités suicidaires s’étalent sur plusieurs années et sont indétectables pour les personnes qui passe à l’acte . Le patient qui verbalise ses intentions ,c’est un signe d’appel à l’aide , l’issue est rarement dramatique.Croire que l’on peut dépister et prévenir le processus suicidaire est une utopie, même avec un traitement antidépresseur, qui ne fera que retarder le suicide ( parfois le provoquer ! ). Le projet est simplement suspendu pour une période pouvant atteindre plusieurs (...)
nn :
que dieu les aides ils ont du travaille ces psys
HAMID :
Bienvenu aux psychiatre dans leur plus grand hôpital : l’Algérie . notre chère pays de malade menteaux.
a :
amalgame entre psychologie et psychiatrie !vous voyez ce que je veux dire ?la 1ere parle au nom du 2eme.
merouche charaf eddine :
a oui en peut parler de lasile psychatrique de ain abasa si c’est comme les hopitaux publique pourie. personne ne gérie et sans parler des personne malade psychologiquement qui traine a sétif faute de place et de vouloire socuper de c’est personne.
merouche charaf eddine :
a oui en peut parler de lasile psychatrique de ain abasa si c’est comme les hopitaux publique pourie. personne ne gérie et sans parler des personne malade psychologiquement qui traine a sétif faute de place et de vouloire socuper de c’est personne et le sytéme n’arange rien et l’état désarmer face sa en ne conte plus les sucides et les grand bruler .
Commentaire n°207500 :
un psychiatre est un docteur en médecine c’est BAC( sciences ou Math + 15/20) + 12 années d’études, alors que un psychologue est un licencié en psychologie BAC( lettre 10/20) + 3 années. IL NE FAUT PAS CONFONDRE UN PSYCHIATRE (Docteur en médecine) et UN PSYCHOLOQUE (licence) étude du comportement humain.
psycho étranger :
Quelques uns sont l’indécence même ,d’autres des tarés qui se prennent pour des ulémas ,certains autres des bourrés de complexes supériorité et autres...en bref des paranos à divers degrés ! Ce sont là les profils des intervenants de cet article que j’ai pu détecter sur simple lecture. Les pauvres psy ont du travail réellement...
fodile :
correctif,il nes’agit pas de journée de psychiatrie mais de sante mentale,initiée par la DSP de Setif en collaboration avec la societe medico psychololgique algerienne monsieur le journaliste respscter la traduction svp
s :
Tous ceux à qui l’idée de consulter un psychiatre, devraient subir un examen mental.
kamy :
En principe, y’a beaucoup de travail à mettre en œuvre à Sétif, commencer par El Bergaï, avec des perfusions en sang, un tour dans les marchés, en passant par les 200, 400, 500, 600,1000, 1014, El Hidhab, ils ont en besoin ; c’est un peu loin mais faites un tour à Ain Azel, il paraît qu’ils ont fait des efforts ces derniers temps. ils nous faut tout de même quelques comprimés pour oublier un peu les gros mots. c’est une tare. A part ça, tout va pour le mieux.
jsmws19 :
dr sana est pedopsychologue ,ayant fait un master2 en pedopsychiatrie (adolescentologie) a la faculte de medecinede sfax , eleve doctrant a lameme faculte en instance de soutenance(chose verifiable a qui le veut) .modeste reponse au langues pondues.merci
Diazepam 10 :
Bonjour, Le suicide est un fait social étudié en premier lieu par des sociologues, viendront après les psychiatres et enfin les psychologues comme Mr SANA MOURAD qui à ma connaissance n’est pas un Docteur. Ce monsieur qui était au centre de prévention de ain oulmen avec DR KOUSSA, puis détaché à la DSP de SETIF pour renforcer le service de prévention Mais Mr SANA en tant que psychologue , peut donner son avis sur ce fléau(fait social) et aussi nous éclairer sur la toxicomanie en milieu de jeunes , lui qui est spécialiste des drogues. Enfin, j’aurai voulu que ces messieurs de de la DSP laissent un peu leurs bureaux et aillent sur le terrain pour voir la réalité que vit le jeune à SETIF et essayer de combattre ces fléaux sociaux. Cordialement.
abbes :
Il serait intéressant de créer un numéro vert pour permettre de verbaliser ce mal etre qui prend de l’ampleur dans notre pays.
jsmws19 :
effectivement monsieur abbes bien vu ,il aurait été tres utile dans ce forum d’échanger des point de vue,apporter des critiques conscrutives et suggerer des propositions pour les organisateurs mais aulieu de ca il ont focaliser sur SANAon sait bien que se sont ceux qui travaillent qui dérangent ceux qui ne travaillent pas et puis la jalousie explique tout.dr sana que je connais bien et l’un des meilleurs et plus competant psychologue à l’eschelle nationale,tres estimé par les imminants profs d’algerie,un ami du feu bachir ridouh,pour ne cité que lui afin de ne pas eveillé plus de jaloisie,il est pedopsychologue et chef de service au niveau de la dsp.quelqu’un de tres modeste et tres bien eduqué (fils de famille). cher sana j’espere que ce genre de commentaristes comme les a bien decrit psycho etranger ne te vexerons point et que tu continuera a œuvrer pour la promotion de la sante mentale dans notre wilaya bravo bravo bravo dr sana haba men hab wa kariha men karih et puis cher ami la caravane (...)
révolté :
je ne sais quoi dire dans un pays de médiocrité et des opportunistes qui ne ratent pas leur interets dans un milieu morbide ou malsain. les gens se droguent, et les pseudo responsables de la santé en profitent, les gens se suicident suite à l’exclusion et la mal vie et les pseudo responsables profitent du fléau pour en sortir avec une promotion ou un poste supérieur dans la santé pour passer à un autre niveau d’opportunisme qui le qualifie surement à etre directeur de la maladie voire de la santé et peut être même ministre. voila la santé en algerie , tu es cadre tu dois faire en sorte que tu en train de résoudre les problèmes de la santé publique,n ’import quel statut , si tu es medecin tu peux te présenter comme professeur en la matière , tu es psychiatre en peut te rendre pédopsychiatre malgrés que tu n’a jamais consulter un enfant psychiatrique voire autiste.et meme si tu es psychologue de formation mais tu te t’identifie à un neurologue car aprés tant de pratique le fameux psychologue s’est (...)
Commentaire n°207929 :
Le mauvais usage des psychotropes peut être encore plus dangereux que celui des drogues fabriquée illégalement.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus