Accueil > Culture >

Clôture du festival de la chanson sétifienne

dimanche 10 novembre 2013, écrit par : Djamel Krache, mis en ligne par : Boutebna N.

La 6e édition du festival de la chanson sétifienne ouvert le 2 novembre dernier, s’est achevée samedi à la maison de la Culture Houari-Boumediene de Sétif, au milieu d’une ambiance de fête créée par la zorna, le bendir et les salves de baroud d’une troupe folklorique ainsi que par les youyous des femmes.

Vingt-quatre artistes, amateurs et professionnels, venus de plusieurs wilayas du pays, ont participé au concours des cinq grands prix mis en jeu à l’occasion de cette manifestation, et qui totalisent 700.000 dinars.


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°208698 :
taher ya tahar....
BRAHIM HADDOU :
la presse algerienne restera toujours moribonde
Commentaire n°208765 :
Afatnou ya 3amar lahrar .
rachid :
vous m’excusez les résponsables de ce festival ont perdu le repere sétifien , ce n’est pas seuleument samir staifi, ou bekakchi ect, il y a aussi le groupe ES SAADA qui ont regrouper cette chanson sétifienne , a mon avis il faut revoir les gens tels que amar zenoune et beaucoup d’autres aussi les commissions qui distinguent ces jeunes ou sont les belkhadem amor, zerguine, souakir, et tous anciens ce n’est pas rachem hmida ou laab hmida merci
belgmar :
Ou sont ils passés les correspondants de Setif Info .C’est la honte du journalisme ; un festival de cette envergure qui passe sous silence .Donc à quoi bon de dépenser des deniers publics colossaux pour organiser un aussi grand événement dans une grande Wilaya comme Setif et dont les chansons animent tous les mariages à travers tout le territoire national et en fin de compte il n’y a eu que le pauvre Djamel Krache ( que je salus au passage ) avec son appareil photo qui a couvert cette fiesta .C’est vraiment malheureux mais permettez moi de rendre hommage à ceux qui ont donné vie à la chanson Sétifienne : Mohamed Benchaib _ Abbas Rezig - Cheikh Laifa - Azzouz Tourki-et tous les musiciens des Troupes Annasr et Essaada .
MOULE ECHECHE :
FESTIVAL dit vous ? Pourquoi pas (FESTI DHAL + TBESNISE) toujours les mêmes figures, les même combinards, Les meilleurs musiciens ceux qui ont crée et développer le SRAOUI depuis 1969 son mis à l’écart ! Pourquoi ??? Parce qu’ils ont toujours dénoncé la médiocrité, la gabegie et trafique. Depuis la première édition de ce « FESTI-DHAL » ou l’on a constaté un trompe-l’œil et l’ouï, avec un orchestre meubler par 30 personnes dont une dizaine d’apprentis musiciens qui font semblent de jouer micro éteint. Comment voulez-vous enrichir et moderniser ce patrimoine avec un chef d’orchestre qui a toujours haï la chanson sétifienne, un kateb organisateur, un organisateur chanteur, un loueur de sono programmateur etc.etc…. Aux pays des aveugles les borgnes sont rois
le presidant du troupe saada :
cest une grande hante se festivale de la chansson setifienne se deroule sont lassosiation saada qui est le simbole de la chansson setifienne.et elle existe depui lentenp..et connue par lrs responssable et tous les artistes de setif..normalement vous devez les faire participé.mais domage saada va donnez et montré la chansson setifienne veridiquela question qui se posse...pourquoi le saada et marginalisé.....parseque se sont eux qui ont creé et devlopé la chansson setifienne.et le saada posede une grande histoire..depui la creation.du saada 1938..jusqua se joure..3ibe et 3are le saada.na etait pas invitez...

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus