Accueil > Culture >

Clôture des 5es journées nationales de la musique classique à Sétif

jeudi 26 décembre 2013, écrit par : Krache & Agences, mis en ligne par : Boutebna N.

La cinquième édition des journées nationales de la musique classique a été clôturée ce mercredi à la salle des fêtes de Sétif par un concert de l’orchestre symphonique en présence d’une assistance nombreuse de mélomanes.

Ces journées ont été animées durant cinq soirées par des groupes de Sétif, d’Alger, de M’sila, de Batna, de Bouira et de Bejaia. La troupe ‘‘Nuits andalouses’’ de Sétif a eu le privilège d’animer le concert d’ouverture qui s’est tenu samedi dernier, interprétant plusieurs morceaux de musique puisées dans le riche répertoire andalou. Ses jeunes musiciens qui ont subjugué le public par leur talent, se sont révélés de virtuoses du violon, de la flûte et du piano.

Des familles, mais également des jeunes, ont suivi le concert dont la seconde partie a fait monter sur scène le groupe Ethnosphère de Constantine connu pour ses noubas. Le groupe a excellé en jouant la nouba Zidane avec une distribution toute nouvelle qui a charmé l’assistance.

Les membres de familles présentes au spectacle ont affirmé être spécialement venus régaler leur ouïe de mélodies authentiques et pures auxquelles les ont habitués les précédentes éditions de cette manifestation.

Pour Mounir Boukhrissa, président de la ligue culture et arts, initiatrice de ces journées, le but de la manifestation est de favoriser la rencontre et les échanges entre les adeptes de cet art et de montrer que la musique classique a aussi son public.


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°211798 :
Enfin une bonne nouvelle de Sétif. Comme quoi il y a autre chose que le foot. Bravo aux organisateurs.
merouche charaf eddine :
le théatre de la ville de sétif et manifique j’ai vue des photo de l’intérieur c’est vraiment la grande classe c’est un véstige du patrimoine sétifien et algérien a bien entretenir c’est domage que les cinéma star a fermer et variéter a bruler. la vente de dvix et les vidéothéque a sonner la mort du cinéma en algérie et a sétif.
kamy :
Vous voyez, il y’a toujours un étonnement lorsqu’on voit l’arrivée d’artistes à Sétif... musique, théâtre... car, tout simplement, ces disciplines culturelles se font rares ou inexistantes. Vous avez sans doute remarqué combien de message sont poster, dans le chapitre Sétifiens qui fêtent Noël rien que pour convoquer Dieu. Il y’a un grand vide à Sétif et la nature a horreur de ce vide. Il y’a beaucoup de jeunes qui ne savent pas ce qui se passe en dehors de Sétif, ils n’y ont jamais mis les pieds.
musique :
merci pour ces journées,la ligue des arts de l’apc sait comment touché le publique setifien.
kahina :
il nous manquait plus que ça lorsque le ridicule tue mizmar echitane dans une ville ou le minimum et l’élémentaire font défaut moi j’opterai plutôt pour une symphonies intitulée el hlib ouel khobz ouel fournou pour les démunis des fins fonds de lAlgérie .
kamy :
Kahina, Je prie Dieu pour que vous restiez à chercher du pain et du lait pendant toute votre vie. Amine.
wafa hino :
Voila l’amélioration vous voyez ils ont arrêter le sraoui et la zorna taa lahbal maintenant c’est la music classique el malouf ex prochainement ça seras le oh yeh, pauvre peuple c’est pour faire oublier les vrais problèmes mais grave ça et vous allez arrêter quand ?
Commentaire n°211939 :
J’espère que je pourrai assister à une manifestation pareille lors de mon prochain séjour à Sétif

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus