Accueil > Culture >

Cercle « ouïe-lire », au bonheur des déficients visuels

jeudi 30 janvier 2014, écrit par : Djamel Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Le Cercle « ouïe-lire » vient de voir le jour au bonheur des non-voyants et malvoyants de la région de Sétif.
En effet, une sympatique cérémonie inaugurale a eu lieu cet après midi au siège de ce louable projet implanté au sein de la bibliothèque de la maison de la culture où un espace lui a été dedié.
C’est grâce à « Lion Club, Sétif doyen » que préside par Mme Houria Belabed entourée de plusieurs bénévoles dévoués dans ce type d’action de bienfaisance, que le projet Cercle « ouïe-lire » est devenu une réalité.
Agréablement surpris, les nombreux invités à l’inauguration de ce nouvel espace qui a pour objectif de donner à cette population des non-voyants, l’accès à la culture, à la formation, aux nouvelles technologies de l’information ,de la communication et à l’éducation, ont eu a remarquer que les efforts fournis par les « Lions sétifiens » ont apporté leurs fruits en dotant notamment les usagers d’un équipement flambant neuf dont cinq micro-ordinateurs munis de système Jaws (Job Access With Speech) qui est un lecteur d’écran (logiciel pour les déficients visuels), sous Windows. Un système qui transforme un texte affiché sur un écran en un texte oral (par un système de synthèse vocale) ou un texte en braille, et permet d’interagir avec le système d’exploitation et les logiciels.
Les tablettes Braille, un disque dur de 500 gigas contenant des livres sonores ainsi que quelques exemplaires du saint Coran en braille sont d’autres moyens pédagogiques et didactiques qui sont mis à la disposition des membres du cercle. Il faut dire qu’outre, la bibliothèque sonore et la formation à l’informatique et l’accès à Internet, le cercle se veut aussi un espace de convivialité entre les membres et leurs amis.

Dans son allocution, Mme la présidente a tenu à remercier tous ceux et celles qui ont contribué à la concrétisation de ce louable projet. Elle précisera au passage que ce cercle a été subventionné exclusivement pas les sponsors et les mécènes. Tout comme elle a mis en exergue l’étroite collaboration de la direction de la maison de la culture Houari Boumediene qui, dit-elle, n’a ménagé aucun effort pour faire aboutir le projet.
Mme Belabed affirme plus loin, que les ambitions de son équipe ne s’arrêtent pas là et qu’elle compte entreprendre très prochainement les démarches nécessaires pour la création, dans un premier temps de deux cercles similaires dans les Daira d’El Eulma et de Bougaa.
Bravo « Lion’s club Sétif » !






Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus