Accueil > Culture >

Une cinquantaine d’artistes au 2ème salon des arts plastiques de Sétif

mercredi 12 mars 2014, écrit par : Djamel Krache, mis en ligne par : Boutebna N.

Une cinquantaine d’artistes venus de différentes régions du pays participent depuis mardi, à la maison de la culture Houari-Boumediene de Sétif, à la 2ème édition du salon national des arts plastiques.

Organisée sous le slogan-Couleurs contre l’oubli", cette manifestation culturelle, inaugurée par les autorités locales en présence d’un public nombreux, a donné lieu, à son ouverture, à un spectacle folklorique animé par des cavaliers traditionnels, à la grande joie des visiteurs.

L’exposition permet au public d’admirer des toiles de peinture, dont certaines sont exécutées sur place par des artistes, ainsi que des photographies d’art, des gravures sur verre, des sculptures sur bois et autres.

Selon le directeur de la culture, Driss Boudiba, cette manifestation vise à-réhabiliter les arts plastiques qui font rayonner le savoir-faire d’artistes talentueux, et à diffuser les valeurs spirituelles de la société".

La participation active des élèves de l’annexe des beaux-arts de Sétif-‘leur permet de rencontrer des artistes reconnus, ce qui favorise les échanges et consolide la formation des futurs peintres", a encore souligné ce responsable.

Des ateliers se tiennent en marge du salon, animés par les élèves de l’annexe des beaux-arts, qui exécutent des portraits ou des dessins libres, tandis que deux conférences sont prévue autour de-l’art moderne en Algérie" et-les tatouages et leur symbolique".

Source texte : APS


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
khier :
Salam alikoum, c’est l’une des meilleures activités artistiques et culturelles à encadrer et à accompagner surtout à sétif qui en manque énormément .L’APC (mairie)doit lui consacrer un budget conséquent .
Commentaire n°217266 :
L’art n’appartient qu’ aux mains propres , les artistes le savent bien..
Thakafa. :
Les Setifiens ne sont pas intéressés par l’Art..,la jeunesse setifienne s’intéresse au foot ! C’est pas de leur faute, c’est le système qui a façonné les jeunes a rester médiocres !
Rostom :
Que c’est beau et sain ce milieu,ici on croise pas les apparatchik shab el koustimates nta3 ticket ici ya pas de baratin ya que le dont que beau coup énergumènes ne l’on pas
Commentaire n°217312 :
C’est à l’image de nos responsables. Le premier responsable de la wilaya ne s’intéresse pas à cet évènement, il envoie son chef de cabinet. Cela reflète bien que l’art n’a pas de place chez ces responsables. Si c’était un carnaval fi dachra, du tabla et du bendir, alors imaginez la scène. Dommage et dommage. فاقد الشيئ لا يعطيه
khier :
Salam alikoum, Il parait que 80% du budget va au football d’après un élu de l’ A.P.C . Si c’est le cas , je dois dire que c’est très grave du fait de l’indigence en matière de programme politique sur le plan des activités sportives , culturelles et artistiques de la mairie et d’une meilleure répartition du budget communal. Je suis curieux de connaitre la version du maire .
Commentaire n°217359 :
L’art par définition est brut de coffrage. L’image ou l’on voit cette jeune artiste de sa main caresser la couleur sur une toile revêche est plus parlante que celle ou l ’on voit un art encadré, protocole lissé et superflue du marchand .C’est pas la qu’ il fallait être...Il viendra un temps ou l ’art, et le reste, (re) descendront dans la rue. Une immense galerie d’art de 2 381 741 km2 verra ainsi le jour .Mes Salutations a ces jeunes artistes bâtisseurs d’un monde a venir.Un monde sans capos, sans zaouillas ni marabouts, pour un art brut de coffrage.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus